S'identifier comme LGBTQ



  • Shalom,
    oui je suis hétéro et c’est bien fait pour ma pomme.

    Je ne pense pas que la question a été posée mais elle me semblait importante.

    C’est très simple, que pensez-vous du terme LGBTQ et est-ce que vous vous identifiez dans ce groupe, ou voyez-vous les choses autrement ?

    Je m’explique.

    J’ai déjà vu/lu des gens gay, bi, ou autre, qui tout en assumant sans problème leur orientation (ce n’est pas le sujet) ne se considéraient pas comme appartenant dans ce groupe défini qu’est LGBTQ. Dans le sens qu’ils veulent être pris pour ce qu’ils sont eux, et non comme un groupe de cas non hétéro’. En gros ils n’aimaient pas ce regroupement comme si c’était une anormalité ou une différence, bref, ils ne le voyaient pas d’un très bon œil.



  • @BeanoBecher a dit dans S'identifier comme LGBTQ :

    LGBTQ et est-ce que vous vous identifiez dans ce groupe

    non.
    Déjà je trouve ridicule d’avoir ajouté le Q (queer ça veut rien dire c’est de la merde)
    Ensuite je ne vois pas ce que vient faire le T dans le groupe (Transsexuel(le) c’est une histoire de genre alors que LGB c’est une histoire de sexualité)
    Quand à B, je vois même pas pourquoi les B viennent se rajouter au LG (ils sont bi ? OK. Ils ont des droits particuliers différents de L ou G à défendre ? J’crois pas).
    Puis LG c’est quoi le lien ? Homosexualité ? OK. Mais l’homosexualité vécue par les hommes (G) n’est pas homosexualité vécue par les femmes(L).

    Reste le G pour moi. Gay ? Non. J’suis homosexuel, pas gay, je ne sors pas gay (boite que gay), je ne mange pas gay (aller dans des restos tenus par des gays pour bouffer un truc immonde et cher sur de la musique de Dalida).

    Mon seul point commun avec les autres homosexuels hommes, c’est que je baise avec d’autres hommes.



  • Un Q (queer)
    text alternatif
    Un G (gay)
    text alternatif
    Un B (bissexual)
    text alternatif

    Voilà… On a bien fait de faire trois catégories pour bien différencier.

    On pouvait une seule hein ?
    Bah d’ailleurs ça existe :
    Un H (hipster)
    text alternatif



  • Sinon moi j’suis dans la catégorie homosexuel homme
    text alternatif

    Je préfère :sleep:

    Et mes hommes préférés sont souvent des hétéros
    text alternatif

    Pas les gays, les bi, les queers ou les hipsters
    text alternatiftext alternatiftext alternatiftext alternatif



  • Quand aux L (lesbienne)
    text alternatif
    Pas trop d’avis.

    Par contre les B femmes
    text alternatif
    Je vois pas ce qu’elles font avec des L :sleep:



  • Merci beaucoup de tes réponses, je suis hétéro mais ça me perturbait beaucoup cette vision, et tu as dis beaucoup de remarques importantes (comme la différence orientation et genre).



  • Moi j’aime que le terme gay, le reste me gave…

    M’enfin fabuleuse licorne ça passe :cesara:



  • @Jackasse a dit dans S'identifier comme LGBTQ :

    M’enfin fabuleuse licorne ça passe :cesara:

    Et grosse vache ?
    Ben quoi ? C’est aussi une bête à cornes :sleep:



  • @Albedo a dit dans S'identifier comme LGBTQ :

    @Jackasse a dit dans S'identifier comme LGBTQ :

    M’enfin fabuleuse licorne ça passe :cesara:

    Et grosse vache ?
    Ben quoi ? C’est aussi une bête à cornes :sleep:

    Qu’il est vilain :disputgay:



  • Je me qualifiais d’homosexuel au départ et puis gay en terme plus cool. La communauté LGBT ne me disait pas grand chose, et quand elle a pris son Q encore moins. Ce n’est qu’après l’attentat au Pulse que sur le coup je me suis dit “ma communauté a été attaquée”. J’ai eu un vrai sentiment d’appartenance. Je me suis dit “mes frères sont tombés”. Je ne suis pas pour ranger les gens dans des cases, nous sommes humains avant tout, mais la lutte des droits, celui de vivre en paix, instaure bien ce clivage. En fait j’ai un pied de chaque côté. Comme dit @Jackasse je suis gay plus qu’un membre de la LGBTQ.



  • LGBT, LGBTQ, LGBTQIA, etc. ce sont des sigles qui ne représentent pas vraiment la réalité, je trouve. Comme ça a été dit, pourquoi le T est inclus avec LGB ? Alors que ça n’a rien à voir, et qu’on peut à la fois être T et LGB. Pareil pour le Q, sur lequel personne n’a la même définition. Quant au I, c’est plus un problème d’ordre médical, donc ça a encore moins de rapport. (à la limite il y a peut-être plus de similitudes entre T et I que T et LGB). Et le A c’est l’absence d’orientation sexuelle, donc ça à la limite ok.
    Du coup ça serait plus logique de parler de LGBA, et le T à part, le I à part aussi, et le Q encore à part, non ?

    Et quid du P dans tout ça, pour pansexuel ?

    Et quid des gens qui s’identifient comme des hélicoptères apaches ?

    text alternatif
    text alternatif

    Et quid des furry ?

    text alternatif

    Du coup c’est bien joli de créer un sigle et une “communauté”, mais au final elle ne veut pas dire grand chose. Soit il faut inclure tout le monde, et du coup ça ne veut plus rien dire puisque c’est juste un gloubiboulga de trucs qui n’ont pas vraiment de rapport, soit il faut exclure des gens mais du coup c’est un peu contre productif. C’est toujours le même problème quand on essaie de coller des étiquettes aux trucs. C’est pratique, mais il y a toujours des choses qu’on ne sait pas trop comment étiqueter… Et pour ça, il y a toujours un tiroir fourre-tout pour mettre tous les machins qu’on n’a pas su mettre ailleurs. C’est un peu ça les LGBTQIA, non ?



  • Yeup c’est exactement ça @Sylareen, c’était bien joli mais au final ça fait fourre-tout et ça ne fait qu’empirer les choses, ça empire les mélanges et les confusions aussi.
    Et merci de considérer la communauté des hélicoptères-apaches. x""DDD <- (ce sont des larmes)



  • Oh, oh, oh :mrs_claus_tone3:

    Je considère que la façon dont on s’identifie en tant qu’homosexuel.le et la ribambelle d’initiales, ce sont deux choses différentes.
    La façon dont on se perçoit au quotidien, appartenant ou non à une communauté, mettant sa sexualité au centre de sa définition personnelle ou ne la considérant même pas, tout ça, ce sont des expériences personnelles qui mettent en jeu notre quotidien et qui diffèrent du tout au tout d’une personne à l’autre.
    LGBTQi+, c’est une cause politique. C’est un rassemblement historique né d’un déni social global de la différence qui touche des sphères qui s’entrecroisent régulièrement. C’est une construction politique, une construction récente, une construction qui cherche encore à se définir (et d’autant plus à chaque combat qu’elle remporte) et qui place au centre de sa réflexion une politique d’inclusion, et non d’exclusion, à l’inverse de toute autre construction à laquelle je peux penser à l’heure actuelle, et qui explique qu’elle ne cesse de s’agrandir.

    Donc, je ne me sens pas appartenir littéralement à une communauté, mais oui, je me reconnais dans les LGBTQ en ce sens où je me revendique des causes défendues, mais surtout de la réflexion d’inclusion que le mouvement porte en lui et de la remise en question du principe de marginalité.



  • @ao Ah ça donne beaucoup de sens vu comme cela.


  • Team

    Le sujet est compliqué, évidemment.
    Pendant pas mal de temps, quand j’étais plus jeune, je ne comprenais pas bien pourquoi on cherchait à me mettre dans la même catégorie que les transgenres, parce que pour moi, c’était pas du tout le même monde (d’ailleurs je ne connaissais pas bien les transgenres à l’époque, et je ne comprenais pas bien). Je n’avais vraiment pas l’impression de faire partie de la même communauté.
    Maintenant, je pense être un véritable allié des transgenres, mais j’ai l’impression que ça n’a rien à voir avec mon homosexualité. J’ai épousé leur cause parce qu’elle me semblait juste, de la même manière que je suis devenu féministe à un moment sans que ça n’ait rien à voir avec ma sexualité.

    Maintenant, ce sigle permet de regrouper des combats assez proches les uns des autres, donc pourquoi pas, et en soi, j’accepte l’idée que je fais partie d’une communauté qui me dépasse, même sans le vouloir.
    Mais je sais pas, je trouve juste que ça donne l’idée que l’association de ces combats est automatique, alors qu’elle ne l’est pas forcément : les homosexuels ne sont pas tous bienveillants à l’égard des transgenres (certains se sentiraient même insultés d’être associés aux transgenres), et certains transgenres peuvent aussi avoir une vision très archaïque de ce que doit être un homme ou une femme, et avoir des propos durs pour se défendre d’être homosexuels…


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.