Boku no Pico... [HENTAI]



  • text alternatif Shalom à vous !

    Si vous êtes ici, c’est probablement que le titre vous à fait tilter: soit vous êtes là parce-que vous ne devez pas connaitre (sinon vous ne serez pas là), soit parce-que (malgré la crainte que cela vous inspire) vous voulez témoigner et prévenir… text alternatif

    Commençons brièvement avec la fiche de présentation:

    Boku no Pico est une série animé japonaise, sortie en 2006, divisée en 3 épisodes. Seulement 3. Et pourtant, malgré ses 38 minutes par épisode, regarder ça semble durer une éternité.

    Parce-que oui.
    Regarder ça … c’est comme de la torture.
    Et pourtant on regarde, malgré l’effroi intense que cela procure, on regarde, plongé dans la fascination.
    Boku no Pico n’est pas une série ordinaire,
    Boku no Pico ne devrait même pas être populaire,
    Boku no Pico ne devait pas être.
    Boku no Pico,…


    …c’est de la pédopornographie. :face:
    text alternatif

    text alternatif

    Un an.
    J’ai attendu un an pour pouvoir en parler. Et c’est ici que je vais le faire.

    Pico …
    text alternatif
    … est …
    text alternatif
    …le protagoniste.
    Si le péché avait un visage, ça serait LUI !
    Et si vous croyez que je chipote que je dis des histoires que j’abuse eh bah TIENS L’HISTOIRE!!!
    ON VA POUVOIR PASSER AUX CHOSES SÉRIEUSES!!!
    TU VAS COMPRENDRE LE MOT 3ENFER3§§§§§§§§TUVAVOIR§§§////?FIVJRJRFJERPJGPEJG

    ET SI JE SPOIL CEST PARFAIT!!
    (Même sans les détails les plus crus, voici mon témoignage de la vision de l’Infernal, pire que l’Enfer de Dante la tarte molle soumise):

    EPISODE 1
    Tout commence par un beau jour d’été. Le soleil brille, les vacanciers profite de la mer. Tous ? Non. Un homme devant frôler la 30aine utilise un monnayeur binoculaire pour mater les gens sur la plage … jusqu’à découvrir … un gosse faisant trempette. Ce qu’il prend pour l’instant pour une fille est en fait un garçon de 8 ans: Pico.

    Le protagoniste est ici pour aider son oncle à tenir un café au bord d’une plage. Ce dernier, un peu sénile, va être l’une des causes majeures de cette chaîne masochiste de désastres: il confie son neveu, Pico, au type de tout à l’heure qui était venu boire son café du soir. L’homme accepte de promener l’enfant et lui offre une glace, avant de le faire monter dans sa voiture.
    C’est là que tout dérape.
    text alternatif
    Dickartes fait son premier toc-toc dans le froc de cet pourriture qui parvient sans peine à soumettre l’enfant.
    Il découvre en baissant son froc que le minot est un bonhomme mais continu malgré tout dans son acte.
    L’horreur devient véritable, Pédobear initie l’enfant à la luxure et se l’accapare.
    Ils multiplient les actes, allant de plus en plus loin (et profond…), déguise Pico en fille, en fait tout simplement son jouet sexuel.

    Quoi. T’en peux déjà plus ? DÉJÀ ?
    text alternatif

    EPISODE 2
    Pedobear à disparu. Maintenant Pico semble avoir retrouver une vie normal, batifolant avec un autre petit garçon: Chiko.
    Une vie normale. Innocente. Pure.

    Je mens.
    text alternatif
    Cet épisode a été le pire de tous. Les scènes sont insoutenables, je ne les regardais même pas, attendant la fin, et rebelote, parce qu’il y en avait tant…
    Et avec des enfants…
    Je crois que la seule scène porno sans enfant (si l’on peut considérer les choses ainsi) est celle où ils surprennent la sœur aînée de Chiko dans ses intimités (une obscène qui se le faisait avec une banane, encore un aliment qui m’a épouvanté pendant des jours). Un prétexte, au passage, pour se retoucher la limace (parce qu’ils avaient déjà fait la même chose plus tôt, avec des chaînes, un crochet, dans une vieille grange…).
    text alternatif
    Le lendemain, après un clin d’œil complice devant les bananes usagers, Pico et Chiko vont enfin pouvoir se lâcher sévère puisque la fille se barre en ville, ou n’importe-où mais oui vire ta salle glle !!
    Les deux petits êtres, de leur naturelle curiosité, s’empressent de fouiller dans ses affaires. Comme si découvrir la sexualité aussi vite et dans une grange aussi d4rk, et surprendre sa sœur comme on ne voudrait surprendre personne, n’étaient pas assez, Chiko apprend qu’elle cachait également des saloperies de sex-toys dans sa penderie. Ils se sont affublés de costumes bizarres, et ils ont joués avec… Puis… ils ont continués… ils…
    ILS ONT PAS ARRÊTÉ DE TOUTE LA SECONDE PARTIE, VOILA!!! ET LA FIN, tu veux savoir la fin ? OUI TU VAS LA SAVOIR !
    ILS ÉTAIENT PIÉGÉS DANS LEUR JEU, PIÉGÉS !! !! Et quand la sœur est rentrée alors là … mes espoirs renaissaient, depuis le début je n’attendait qu’une chose: une réaction. Que quelqu’un agisse, réagisse, la soeur allait les prendre en flagrant délire, où appeler un psy, mais cachée derrière le mur du salon à les écouter, elle ne tremblait pas…

    elle se doigtait …
    text alternatif
    Non… elle avait dû coincer son portable dans son vagin et faisait juste le numéro d’un psychiatre.

    Non … ?

    text alternatif

    EPISODE 3

    Les trois petits cochons est un conte très revisité, et le hentai ne s’en est pas abstenu.
    Désormais paumé en ville, Pico et Chiko rencontre le plus féminin des garçons: Coco
    text alternatif
    Bien que j’ai dis que le second épisode m’est été le pire, ne vous attendez pas à ce que ça se calme. Je crois que le troisième m’a été presque aussi insupportable, et c’est peut-être le pire en fonction de nos critère. En tout cas c’est le plus pédo’ des trois (oui les épisodes montent à crescendo sur ça).

    Coco est une sorte de dépendant sexuel précoce abandonné, vivant seul dans les égouts (son habitat disparaîtra durant l’épisode, laissant supposer qu’il s’agisse d’un incube).
    Là c’est juste des choses immondes, du Q affolant et sans retenue, ils le font partout et même dehors. Dans un parc (sans que personne ne bronche) et en haut de la tour Tokyo (pauv’ tour), bouclant ainsi sous les feux d’artifices et de semences laiteuses cette abomination des Enfers.
    text alternatif
    ENFIN!! !! !!
    Un viol incessant, un cauchemar que même Freud n’oserait cerner, le DIABLE. Je ne m’attendais pas à tant de souffrances.
    text alternatif
    Un anime est sensé me distraire, au pire me déplaire, mais pas me causer un PTSD !!

    Plus jamais ça.
    text alternatif


  • Team

    :abba:


  • Team

    Je ne connaissais pas du tout, du coup je suis allée voir ce qu’il en était en France (cf. wiki):

    “En France, le shotacon dans les mangas ou les animes est condamné aux termes de l’article 227-233 du code pénal. Ce type d’œuvres figuratives a été sans ambiguïté condamné grâce à l’ajout en 1998 du terme représentation dans cet article1. À l’heure actuelle, ne serait-ce que « le fait de consulter habituellement un service de communication au public en ligne […] » ou de détenir […] la représentation d’un mineur […] [qui] présente un caractère pornographique », donc des shotacon, est punie de « deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende »3. Il est à noter cependant que cette interdiction est purement théorique, au vu du fait qu’aucune condamnation n’a été prononcée concernant un cas de possession ou de consultation de ce type d’image.”

    Apparemment au Japon, dans les animés, ça ne leur pose aucun problème et cela relèverait même du phénomène de société.
    re :abba:

    Et il semblerait également qu’en France, on ait même pas le droit d’en dessiner, qu’importe qu’on les diffuse ou non :
    http://www.numerama.com/magazine/26821-dessiner-des-lolicons-devient-illegal-meme-s-ils-sont-prives.html



  • WAT ? :abba:
    Je savais que c’était illégal, mais de là à condamner un visionneur c’est trop, si le visionneur en question est tombé dessus accidentellement ça compte pas j’espère.
    Le truc en question je l’ai vu avec des sous-titres anglais qui ont été fait, je crois, au Canada (un pays où c’est pas pénalisé, ou pas autant).

    Et dessiner des loli’ c’est ilégal … je veux bien comprendre puisque moi-même je n’aime pas ça mais … c’est assez ironique de la part du pays de Charb’ de condamner un dessin privé. Ça regarde QUI ce genre de truc ? Si mon voisin dessinait un perso’ style shota/loli je serai pas aussi perturbée que si j’habitais à côté d’un pédo’ véritable, il y a une différence. C’est comme condamner quelqu’un parce qu’il joue à GTA.

    En plus c’est hypocrite quand on refuse de prendre des plaintes d’anciennes victimes de pédophilie, et qu’avec ça on pratique la sexualisation de la mode et des comportements chez les ados…
    Bref, au Japon ceci-dit ils sont étrangement ouverts sur la chose, et je me demande pourquoi, peut-être qu’ils doivent considérer les créations et les œuvres comme hors du contexte vital DONT le contexte judiciaire (=c’est un perso’ non-existant = PG, OSEF). (meh!)



  • Ma question est : pourquoi as-tu regardé ça jusqu’au bout ? :anguished:


  • Team

    Ce post d’intro :wiiii: J’adore !



  • @Honey a dit dans Boku no Pico... [HENTAI] :

    Ma question est : pourquoi as-tu regardé ça jusqu’au bout ? :anguished:

    Moi-même je sais pas vraiment, par curiosité mais surtout parce-que je ne croyais pas à ce que je voyais, je pensais que c’était pas sérieux et qu’ils allaient sortir une morale de nulle-part. Il faut savoir que derrière, des dessinateurs, des acteurs vocaux, et j’en passe, ont acceptés de faire ça. A leur place tu aurais protesté et cherché à créer un dénouement sérieux, en plus à la fin du premier épisode Pico s’enfuit de chez le monsieur, c’est CA qui m’a fait croire ça, je pensais que l’enfant allait réagir, chercher de l’aide, que l’épisode 2 ben ça serait ça… J’ai même pas tellement regardé, surtout les scènes sexuelles que j’ai carrément passé parce-que … NON. :’(

    Je hais le hentai aussi de base, et les scènes éro’ dans leur globalité. <.<


  • Team

    Tu dis que ça ne devrais pas être populaire, parce que ça l’est? :o


  • Team

    @BeanoBecher a dit dans Boku no Pico... [HENTAI] :

    Je savais que c’était illégal, mais de là à condamner un visionneur c’est trop, si le visionneur en question est tombé dessus accidentellement ça compte pas j’espère.

    En France, c’est la consultation “habituelle” ou la possession qui sont condamnées, donc non, la personne qui regarde un shotakun pour voir ce que c’est, ne risque rien.
    Désolée si je t’ai fait peur, ce n’était pas le but . :mrgreen:

    Après j’ai lu également que c’était autorisé aux US pour la simple raison qu’ils ont considéré qu’interdire des dessins animés pour une question morale, était une atteinte à la liberté d’expression.

    @BeanoBecher a dit dans Boku no Pico... [HENTAI] :

    Bref, au Japon ceci-dit ils sont étrangement ouverts sur la chose, et je me demande pourquoi, peut-être qu’ils doivent considérer les créations et les œuvres comme hors du contexte vital DONT le contexte judiciaire (=c’est un perso’ non-existant = PG, OSEF). (meh!)

    Pour les japonais, l’article de numérama site une étude qui indiquerait que le développement des shotakuns et lolicons aurait fait baisser la pédocriminalité et qu’il y aurait moins d’agressions/ passage à l’acte.

    La position française est sans doute plus hypocrite, c’est comme quand on se place en défenseur de la liberté d’expression et que l’on se permet derrière de taxer tout et n’importe quoi d’“apologie du terrorisme”.


  • Team

    Sinon les personnages font souvent plus jeunes que leur âge en général dans les animes :ahah:



  • En France, c’est la consultation “habituelle” ou la possession qui sont condamnées, donc non, la personne qui regarde un shotakun pour voir ce que c’est, ne risque rien.
    Désolée si je t’ai fait peur, ce n’était pas le but . :mrgreen:

    è_é Si t’en as fait exprès, et j’ai pas eu peur. text alternatif Non c’est plus logique vu comme ça.

    Après j’ai lu également que c’était autorisé aux US pour la simple raison qu’ils ont considéré qu’interdire des dessins animés pour une question morale, était une atteinte à la liberté d’expression.

    Alors c’est eux. <.< Je crois qu’ils peuvent même se procurer le DVD (parce-que oui il y a un DVD de ce truc).

    Pour les japonais, l’article de numérama site une étude qui indiquerait que le développement des shotakuns et lolicons aurait fait baisser la pédocriminalité et qu’il y aurait moins d’agressions/ passage à l’acte.

    :abba::wagner: Intéressant. Oui ils font grosso-modo l’inverse de nous, si c’et vrai tant mieux.

    La position française est sans doute plus hypocrite, c’est comme quand on se place en défenseur de la liberté d’expression et que l’on se permet derrière de taxer tout et n’importe quoi d’“apologie du terrorisme”.

    Grave. text alternatif C’est assez triste.

    @Knut En même temps les Japonias font eux-même plus jeunes que leur âge.


  • Team

    Ouais mais dans les animes ils ont pas une gueule de japonais :ahah:


  • Admin

    Excellent post d’intro. :ahah:

    Mais même question que Honey. Pourquoi regarder ça dans son intégralité ? :abba:

    Juste par curiosité ? Par plaisir de transgression d’un tabou ?



  • @Knut Oui mais c’est conçu par ce genre de personne, puis dans les DA on ne montre pas forcément les petits détails de l’âge, et le style graphique peu donner un aspect plus juvénile aussi.

    @Ratonhnhakéton Merchi :3 et pour te répondre oui c’était par curiosité, transgresser un tabou peut-être, je le prenais comme un défi mais franchement j’ai pas tout supporter. Et j’espérais vraiment une chute surprenante, du genre Pico qui devient une personne sérieuse et respectable, dévoué à la protection des mineurs et l’assistance aux victimes de pédophilie. Mais nan c’était vraiment nuts…


  • Admin

    Ma théorie c’est que les japonais travaillent trop et ont des directives de vie beaucoup trop strictes, ce qui leur grille les neurones de la bienséance en dehors du travail, ils ont besoin de faire n’imp. Résultat : hentai pédophile, tentacles porn, des mangas sur les combats de nichons, des mecs qui se déguisent en petite fille,…



  • @BeanoBecher tu es encore plus dingue que moi je crois ! :lol:

    Je comprends la “fascination”, sidération qu’il peut y avoir à voir un truc qui en fait heurt profondément ce qu’il y a d’humain en nous (une façon de mieux saisir l’incompréhensible je crois). J’ai pu surfer sur des trucs hallucinants également, sur des sujets complètement différents. MAIS je ne pense pas que je me serais tapé les 3 épisodes de cette série…

    Sinon je vais rebondir sur l’aspect juridique amené par @Braid. Je ne savais pas que le simple fait de dessiner de la pédopornographie, pour un usage purement personnel sans diffusion, était interdit en France. Je trouve que la loi va loin ici… d’un point de vu psy le fait de coucher sur papier quelque chose ne peut-il pas être aussi une façon d’exorciser ce qui ronge la personne et l’aider peut être aussi à le dépasser ? (un peu comme un journal intime finalement)

    J’ai vu un jour le témoignage d’un psychiatre spécialisé dans l’accompagnement des pédophiles qui m’a profondément marqué.
    Il expliquait en quoi le changement et le soin était extrêmement compliqué pour ces personnes. Il existe une telle haine, rejet collectif, si puissant autour de cette question qu’il est quasi impossible pour un type, encore plus pour un jeune, de demander de l’aide AVANT tout passage à l’acte quand il sent que ça ne tourne pas rond chez lui. Il passe donc son temps à lutter SEUL contre cela, sans jamais pouvoir en parler à qui que ce soit et peut être trouver la clé rapidement pour transformer ces images internes.



  • @BeanoBecher a dit dans Boku no Pico... [HENTAI] :

    Et j’espérais vraiment une chute surprenante, du genre Pico qui devient une personne sérieuse et respectable, dévoué à la protection des mineurs et l’assistance aux victimes de pédophilie. Mais nan c’était vraiment nuts…

    Ce n’est pas une production à but pédagogique, mais bien de la pornographie. L’auteur a pu se permettre les pires “fantaisies” ici tant que ça relevait de son fantasme propre (on peut imaginer qu’il ne fantasmait pas sur une moralisation de ce qu’il venait de produire).



  • @Suspi Je crois bien que tu ne peux avoir que raison, on connait tous ça et eux ont un mode de vie terrible au niveau de l’ordre et du respect (même les Suisses ne pourraient pas…).
    Rajoute à ça que ce qu’on aurait censuré au XVIIème siècle en France, au Japon ça pourrait passer crème (surtout si c’est le gros poulpe de Hokusai), ils n’abordent pas ce genre de sujet comme le ferait un gros jésuite et donc sont plus à l’aise avec ça. Tu penses que ça pourrait aussi impliquer ça ?

    @Froggy Pire que toi ? Ça donne envie de mieux te connaître xD
    Ah c’est intéressant ce que tu évoques, j’avais jamais cherché à savoir ça mais c’est impressionnant. La haine est-telle qu’ils n’osent même pas aller voir un psy… c’est bien dramatique, et même pervers: acte pédo > haine > pression > tabou > acte pedo … Oo
    C’est la preuve-même que le refoulement forcé n’a rien de bon, c’est ce que disait Freud en plus. Ressortir en journal intime, ou en dessin, ou par l’intermédiaire d’une oeuvre (la catharsis d’Aristote) c’est exorciser, s’exprimer sans en faire pâtir ses semblables, t’as bien raison de le faire remarquer. Freud nommerait ça sublimer, et ni la société ni l’Etat ne devrait s’inviter dans nos vie intimes de cette façon.



  • @BeanoBecher le problème est qu’effectivement personne n’a envie d’être vu comme un monstre, rejeté par tous. Le psychiatre expliquait que même devant lui, ils n’osaient souvent pas raconter jusqu’au bout les images ou pensées qui les obsèdent (ce qui empêche le processus de dépassement du coup). Ils savent combien elles sont abjectes d’un point de vu moral et ont terriblement peur d’être jugés même par le personnel médical.

    Comme tu dis le refoulement, même imposé par un tiers, n’a rien de bon à mon sens (après je n’irais pas jusqu’à dire qu’il faut diffuser ce type d’images comme au Japon… mais leurs études qui montreraient une corrélation entre la permission de diffusion et la diminution des agressions sexuelles seraient à creuser quand même).



  • @Knut a dit dans Boku no Pico... [HENTAI] :

    Sinon les personnages font souvent plus jeunes que leur âge en général dans les animes :ahah:

    Ah ?
    text alternatif
    Ce type a 15 ans >.< Et c’est comme ça pour beaucoup de personnages quand même.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.