Vos coups de cœur inattendus



  • Bonjour !

    Vous vous êtes posé devant ce film sans conviction, voire parce qu’on vous y a forcé et vous avez finalement été enchanté ?
    Vous pensiez voir un film correct qui s’est révélé être finalement un chef d’œuvre ?

    Venez en parler ici !



  • Deux films lents et contemplatifs (autant dire ennuyeux :hihi:) et qui commencent par “bar” :

    Barry Lyndon de Kubrick. Ca dure 3 heures, on m’a un peu obligée à le regarder, ça parle d’un seul mec au 18è siècle, c’est l’adaptation d’un classique britannique époque victorienne, bref sur le papier y’avait de quoi m’ennuyer profondément. Et pourtant. Aujourd’hui c’est un de mes films culte, je ne m’en lasse pas, et Kubrick est sans doute mon réal préféré. :wiiii:

    Baraka, documentaire sans voix off de Ron Fricke. “Le film alterne des séquences montrant des paysages naturels et des rites religieux ou spirituels humains, filmés sur les cinq continents” (wiki).Bon, j’avoue, j’étais un peu intoxiquée au visionnage, ça a dû jouer sur mon intérêt pour le film. Mais je me souviens avoir été vachement émue.

    Et sinon ça m’intéresse carrément de voir les réponses des gens, allez-y les gens ! :happy-10:



  • lost and delirious que j’ai regarder machinalement au début ,mais qui m’a intriguer par son côté "le cercle des poètes disparu ",et qui m’aura un tour a tour ému et captiver par la tournure tragique qui de déroule au fil du film ,bon il ne finie pas spécialement bien .

    @oranginita a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    Deux films lents et contemplatifs (autant dire ennuyeux :hihi:) et qui commencent par “bar” :

    Barry Lyndon de Kubrick. Ca dure 3 heures, on m’a un peu obligée à le regarder, ça parle d’un seul mec au 18è siècle, c’est l’adaptation d’un classique britannique époque victorienne, bref sur le papier y’avait de quoi m’ennuyer profondément. Et pourtant. Aujourd’hui c’est un de mes films culte, je ne m’en lasse pas, et Kubrick est sans doute mon réal préféré. :wiiii:

    il m’avait cette effet la aussi ,je l’avait regarder chez un pote a l’époque qui me l’avis conseiller ;Je pensais que j’allais n’emmerder tout le long du film ,pourtant il m’avait surpris .

    je ne peux résister pas a la tentation de ressortir sarabande du coup .:blushing:

    le nom de la rose : a la base je l’avais regarder surtout parce que ma mère l’avais acheter ,en pensant qu’il m’ennuyer copieusement ,vous penser bien un film sur les curés j’étais vachement enchanter ,pourtant au fil du film j’ai été fasciner par l’intrigue ,et toutes ces morts mystérieuses
    au final le côté un peu occulte ,ou obscure du film devrais je dire peut-être :hum: enfin bon bref ,il m’aura littéralement hypnotiser ,depuis je l’ai regarder une bonne dizaine de fois
    toujours avec le même envoutement :wiiii:



  • Le Nom de la rose je me rappelle juste de la scène de cul dans la paille.



  • @Honey a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    Le Nom de la rose je me rappelle juste de la scène de cul dans la paille.

    :lol: Tu vois, une bonne critique c’est aussi une critique dans laquelle des lecteurs se retrouvent. Objectif atteint ici, j’en suis sûre.



  • Moi quand ça me rappelle des scènes de fesses, c’est toujours réussi. :kissing_closed_eyes:



  • Pitch Black: l’affiche était horrible, ça sentait le gros Z à plein nez, en plus c’était sorti en Aout, à l’époque où les sorties d’Aout, c’était les fonds de tiroir des studios. Mais un de mes potes et moi on était intrigués par les quelques critiques (bonnes) sorties sur le film, dans la presse spécialisée. Du coup on est allé le voir en sachant pas grand chose.
    Mega bonne surprise, scénar super intelligent plein de rebondissements et de changements drastiques de point de vue, personnages (personnages, hein, pas acteurs) hyper charismatiques et bien dessinés. Une petite bombe. Vin Diesel aura jamais fait mieux depuis.

    Limitless: chopé par hasard en zappant, pris en cours de route donc, mais pile au moment où etait mis en scene le coeur du film (une drogue qui décuple les capacités cerebrales et qui transforme un looser en super-achiever).
    Depuis quand il repasse à la télé, je le re-regarde. Et je l’ai offert à mon frère pour son anniversaire ce mois-ci.

    Resident Evil Apocalypse: j’étais allé voir Alien Vs Predator avec un pote. On avait été tellement déçu par AvP, tellement mou, tellement vide, qu’en sortant de la salle on était encore sur notre faim. Du coup on a décidé d’enquiller avec un film pour lequel on avait moins d’attente, histoire de pas être déçu. A quelques stations de métro de là, se jouait Resident Evil Apocalypse, en VF (en VF putain! le sacrilège). On y est donc allé, et on s’est marré pendant tout le film, aussi bien avec le film que du film. Un vrai bon moment de cinéma. Ca a lavé le gout d’AvP de notre bouche.



  • @Stabban J’ai cru pendant une seconde que tu parlais de Pitch Perfect :
    alt text
    ça collait tellement pas avec toi. :anguished:



  • Hunger Games je m’attendais à une daube style Twilight et finalement j’ai aimé, mais delà à parler de chef d’œuvre :hap:

    ps : il vaut mieux s’arrêter aux 2 premiers :slight_smile:



  • The Lego Movie

    alt text

    Je me souviens de la première fois que j’ai vu le trailer, j’ai immédiatement été tenté de classer le truc dans la catégorie “produit calibré pour gosses, gros catalogue de jouet de 2h , avec histoire lambda et humour ras-de-paquerette”.

    Bien mal m’en a pris.

    Le machin est brillant, va à 200 à l’heure, s’adresse d’avantage aux “AFOL” avec un humour assez fin, tout en se permettant de découdre les codes du cinéma de genre et d’aborder des thématiques actuelles et politique (critique du tout-securitaire, danger de la propagande et du corporatisme politique avec un bad guy “president business” à la Trump).

    Quant à la dimension “lego”, elle est tout sauf gratuite, puisque justifiée via une mise en abyme assez intelligente.

    Enfin, de par ma nature d’ancien joueur de légo devenu père de petits garçons joueurs de légo, le film m’a d’autant plus questionné sur mon rapport personnel à ce jeu. J’ai kiffé.



  • @Le-periannath a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    Quant à la dimension “lego”, elle est tout sauf gratuite, puisque justifiée via une mise en abyme assez intelligente.

    ^ ça m’intrigue vachement. Je trouve super moches les personnages lego en animation 3D, en tout cas ça freine. Du coup oui, ton intervention m’interpelle.



  • @oranginita a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    Deux films lents et contemplatifs (autant dire ennuyeux :hihi:) et qui commencent par “bar” :

    Barry Lyndon de Kubrick. Ca dure 3 heures, on m’a un peu obligée à le regarder, ça parle d’un seul mec au 18è siècle, c’est l’adaptation d’un classique britannique époque victorienne, bref sur le papier y’avait de quoi m’ennuyer profondément. Et pourtant. Aujourd’hui c’est un de mes films culte, je ne m’en lasse pas, et Kubrick est sans doute mon réal préféré. :wiiii:

    En bien évidemment, tu connais la véritable prouesse technique de ce film… ;)



  • @oranginita a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    @Le-periannath a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    Quant à la dimension “lego”, elle est tout sauf gratuite, puisque justifiée via une mise en abyme assez intelligente.

    ^ ça m’intrigue vachement. Je trouve super moches les personnages lego en animation 3D, en tout cas ça freine. Du coup oui, ton intervention m’interpelle.

    Je ne peux malheureusement pas en dire plus sans te spoiler la fin du film.



  • @Le-periannath a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    En bien évidemment, tu connais la véritable prouesse technique de ce film… ;)

    L’éclairage naturel ?



  • @oranginita a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    @Le-periannath a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    En bien évidemment, tu connais la véritable prouesse technique de ce film… ;)

    L’éclairage naturel ?

    Oui, et surtout à la bougie. J’ai visité une expo Kubrick il y a quelques années, où était racontée la mise au point de la camera qui serait sensible à de si faibles sources de lumière. Passionnant.
    Tu sens l’implication du photographe de reportage, ce qu’était Kubrick à la base.



  • @Le-periannath a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    J’ai visité une expo Kubrick il y a quelques années

    A la Cinémathèque ya genre 4-5 ans ? Si oui j’y suis allée aussi…on s’est peut-être croisé, voire parlé… Que d’émotion. :wiiii:
    Et sinon oui, Kubrick était un fou.



  • @oranginita a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    @Le-periannath a dit dans Vos coups de cœur inattendus :

    J’ai visité une expo Kubrick il y a quelques années

    A la Cinémathèque ya genre 4-5 ans ? Si oui j’y suis allée aussi…on s’est peut-être croisé, voire parlé… Que d’émotion. :wiiii:

    Yes ! :D



  • @oranginita Je me souviens, ils avaient même moquetté les couloirs de l’expo façon Hotel Overlook de Shining. J’avais fait une photo, faudrait que je la retrouve.



  • @Le-periannath J’en ai retrouvé deux que j’avais prises dans l’expo :
    0_1504167727232_458.jpg
    Après je m’étais fait gronder par un vigile (c’était un vieil appareil qui avait fait un flash aussi… :lecid:).
    Enfin ces objets, entre autres, m’avaient émue.



  • @oranginita De mon côté j’ai retrouvé les escaliers.

    0_1504168931973_IMG_0368.jpg

    alt text



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.