Marine - Koh Lanta Fidji


  • Team

    Marine

    0_1504022787318_marine-8-c13c26-0@1x.jpg

    Marine, 21 ans - Allier (03)
    Infirmière
    Equipe : Coravu

    Abandon médicale épisode 1

    Marine n’est pas du genre à se laisser faire ! Cette jeune fille a longtemps été moquée et complexée par sa taille. Elle mesure 1m53. Altruiste et bienveillante, cette infirmière sait se faire respecter. On ne lui marche pas sur les pieds ! Habituée à réussir tout ce qu’elle entreprend, Marine veut prouver qu’elle est capable d’aller au bout de l’aventure Koh-Lanta.

    Accès rapide aux profils candidats

    Récap de Koh Lanta Fidji



  • Voici deux ITV suite a son abandon médicale. On apprend le pourquoi de son abandon.

    ITV pour le figaro :

    Marine (Koh-Lanta) : «Mon corps ne m’a pas lâchée»

    INTERVIEW - La jeune infirmière de 21 ans a été contrainte de quitter l’aventure, sur ordre du médecin, après seulement trois jours d’aventure. Entretien.

    Que vous est-il arrivé exactement?
    J’ai eu un gros coup de fatigue dû à une insolation. En fait, on ne s’en rend pas compte mais tout le processus de tournage fait qu’on ne peut pas forcément penser à tout notamment à nous protéger la tête en portant une casquette. J’étais surtout déshydratée.

    Un comble pour vous qui avez trouvé l’eau…
    En fait, on a eu un souci la première nuit. On ne savait pas que la nuit tombait si vite. On s’imaginait qu’aux îles Fidji, il y avait douze heures de jour et douze heures de nuit. Donc on a été pris de court et on n’a pas pu retourner chercher de l’eau. Pour la deuxième nuit, nous n’avions que peu de gourdes pour tout le monde.

    Donc rien à voir avec votre petit gabarit (Marine mesure 1m53, NDR)?
    Non pas du tout. C’est difficile pour certains de comprendre que ce n’est pas mon corps qui m’a lâchée. D’autant plus que j’ai voulu faire Koh-Lanta pour prouver qu’un petit gabarit comme le mien n’empêche en rien pour gagner.

    Sur le moment, quand vous avez ressenti les premiers symptômes, n’avez-vous pas eu peur?
    Si évidemment j’ai eu peur notamment quand on m’annonce que ça a déréglé un petit truc au niveau du cœur, quelque chose qui avait changé par rapport aux tests réalisés pendant la phase de sélection. Ça paraît tout de suite grave. Après j’ai été rassurée avec les examens complémentaires et finalement il n’y avait rien de méchant.

    Qu’avez-vous pensé quand Denis Brogniart vous annonce que vous ne pourrez pas rejoindre vos coéquipiers?
    J’ai ressenti une grosse déception. Je ne pensais pas que mon état de santé nécessitait que j’arrête l’aventure. Forcément, tous mes rêves sont partis en miette. Je suis surtout déçue de ne pas avoir pu prouver de quoi j’étais capable. Encore plus suite à un problème médical. C’est vraiment dommage.

    Avez-vous compris la décision du médecin?
    Bien sûr dans le sens où ils ont déjà eu quelques soucis par le passé (Marine fait référence au décès de Gérald Babin, en 2013, NDR). Je pense que la santé passe avant tout et qu’il n’y a pas d’intérêt de prendre le moindre risque même si Koh-Lanta est le rêve d’une vie.

    Comment vous sentiez-vous avant d’apprendre la terrible nouvelle?
    J’étais requinquée. Je me sentais beaucoup mieux, je n’étais plus du tout faible. C’est aussi à cause de ça que l’annonce a été difficile à accepter. Je n’imaginais pas qu’il puisse y avoir d’autres problèmes après.

    Avant votre départ, vous étiez-vous entraînée?
    Je ne m’étais pas entraînée à la vie de camp dans le sens où je n’ai pas appris à faire du feu mais je m’étais préparée physiquement. Dans la vie de tous les jours, je suis sportive donc j’ai continué mes habitudes.

    À l’instar d’autres aventuriers, aviez-vous pris du poids pour pallier au manque de nourriture durant l’aventure?
    J’ai essayé mais en vain (rires). Je n’ai pas un organisme qui grossi donc même en essayant de manger de plus grosses quantités, plus gras, je n’ai pas pris de poids.

    Comment s’est passé votre retour dans l’Allier?
    Dans le calme. Avoir quitté l’aventure comme ça m’a beaucoup épuisée et j’ai été très fatiguée des trajets en avion si proches l’un de l’autre. Mais avant mon retour, j’ai pu rester cinq jours à profiter même si ce n’était pas vraiment des vacances car je n’avais pas mon téléphone mais uniquement la télévision et des magazines.



  • Interview pour Gala :

    **Koh Lanta – Marine, forcée d’aban­don­ner pour raison médi­cale : « Je regrette d’avoir appelé le méde­cin si tôt »
    LA JEUNE INFIR­MIÈRE QUITTE L’AVEN­TURE AU BOUT DE TROIS JOURS
    **

    Première élimi­née de Koh Lanta Fidji, Marine a dû quit­ter l’aven­ture, avec un coup de fatigue. Déçue, la jeune femme se confie.

    Dans quelles condi­tions avez-vous quitté l’aven­ture, et qu’a­vez vous ressenti ?
    En fait j’ai fait une inso­la­tion dès les premières heures après être arri­vée. S’en est suivi un gros coup de fatigue, et j’ai dû quit­ter l’aven­ture sur déci­sion médi­cale, après seule­ment trois jours. Rien que d’en repar­ler aujourd’­hui, c’est très diffi­cile. Je ne m’ima­gi­nais pas en rejoi­gnant Koh Lanta que ça serait si court.

    Après la première épreuve de confort, on vous a vu assise seule sur la plage, visi­ble­ment déjà épui­sée… Qu’est-ce que vous vous dites à ce moment-là ?
    Je ne suis pas vrai­ment inquiète. Je me dis : ‘Ok, je suis bien à Koh Lanta, c’est dur et c’est normal.’ Je connais mon corps, et je sais que je peux mettre du temps à récu­pé­rer, qu’il me faut un temps d’adap­ta­tion. Mais je me dis que ça ira mieux passé les premiers jours.

    Lorsqu’on vous annonce que vous devez quit­ter l’aven­ture à cause de votre état de fatigue physique, est-ce vous compre­nez cette déci­sion ?
    Au départ le méde­cin m’a simple­ment annoncé qu’il allait devoir faire des examens, et je n’ai pas eu de nouvelles pendant plusieurs heures. Ensuite, c’est Denis Brogniart qui est venu me dire que je devais quit­ter Koh Lanta. Je n’ai pas tout de suite accepté cette déci­sion, car du temps s’était écoulé et je me sentais déjà beau­coup mieux. Ça a été diffi­cile de se rési­gner. Mais au final, on se dit que le méde­cin sait ce qu’il fait, il ne vaut mieux pas prendre de risque.

    Vous êtes infir­mière dans la vie, est-ce que ça a été d’au­tant plus dur?
    Oui, c’est sûr. Je connais parti­cu­liè­re­ment bien mon corps, comment il fonc­tionne et comment il s’adapte. Quand j’ai eu mon coup de fatigue j’ai pensé à plein de choses qui pour­raient me faire aller mieux… Mais il faut savoir faire confiance au méde­cin, il connaît son métier, il est là pour ça.

    Avez-vous des regrets ?
    Non, car je pense que c’était impor­tant que j’ac­cepte cette déci­sion. Et en même temps, je regrette un peu d’avoir appelé le méde­cin si tôt, peut-être que j’au­rais dû attendre de me sentir mieux… Et en même temps dans ces moments-là, il faut faire passer sa santé avant tout, même si c’est diffi­cile.

    Quelle impres­sion vous ont fait ces trois jours dans Koh Lanta ?
    Honnê­te­ment, je ne garde que des bons souve­nirs. Les Îles Fidji, c’est un lieu vrai­ment magni­fique. J’ai­me­rais avoir l’oc­ca­sion d’y retour­ner. Les meilleurs souve­nirs, ce sont surtout les victoires aux épreuves, avec l’équipe des Jaunes. C’est vrai­ment un senti­ment unique, une fierté incroyable. Et même si ça a été très court, en trois jours on apprend quand même à connaître les autres candi­dats et c’est super.

    Avec quels candi­dats vous vous êtes le mieux entendu ?
    Avec André et Tiffany. André, on était ensemble sur le bateau, c’est le candi­dat le plus jeune de l’aven­ture et je l’ai tout de suite consi­déré comme un petit frère. On s’est beau­coup soutenu, il est spon­tané et humain, des quali­tés que j’ap­pré­cie beau­coup chez quelqu’un. Et puis Tiffany, on s’est rappro­ché un peu après, on se ressemble beau­coup, on était un peu « les deux blondes » de l’aven­ture (rires) ! On a très vite déve­loppé une belle compli­cité.

    D’après vous, qui a les quali­tés pour aller loin dans l’aven­ture ?
    Par rapport aux compé­tences physiques et stra­té­giques, j’ai tout de suite consi­déré Romain, chez les Rouges, comme un adver­saire redou­table. Il va falloir se méfier de lui. Chez les jaunes, je pense qu’An­dré a de très bonnes quali­tés aussi : un physique solide et un mental de feu.

    Dès le premier épisode, on voit que les Rouges sont plus orga­ni­sés, et plus stra­tèges, que les Jaunes, qui sont un peu fouillis… Vous l’avez ressenti ?
    Avec les Jaunes on est plus fougueux, on fonc­tionne d’avan­tage à l’ins­tinct, au feeling. Tandis que les Rouges sont peut-être plus posés et réfle­chis… Mais en même temps nous avons remporté les deux premières épreuves donc ce tempé­ra­ment ne nous a pas desservi. Après c’est sûr qu’il faudra rester concen­tré et ne pas s’épar­piller si les Jaunes veulent gagner les épreuves suivantes.

    Avez-vous rencon­tré May, la nouvelle candi­date qui a rejoint l’aven­ture après votre départ ? Quel message voulez-vous lui adres­ser ?
    Non je ne l’ai pas croi­sée, mais je lui souhaite beau­coup de bonheur. Je lui souhaite de vivre l’aven­ture que je n’ai pas pu vivre. J’es­père qu’elle saura s’in­té­grer rapi­de­ment, car ce n’est sans doute pas facile d’ar­ri­ver trois jours après tout le monde. Mon seul conseil, c’est qu’elle vive son aven­ture à fond !



  • Heureusement qu’elle est infirmière pour le coup de l’insolation!



  • @parkette a dit dans Marine - Koh Lanta Fidji :

    Heureusement qu’elle est infirmière pour le coup de l’insolation!

    Ce qui me fait tilter c’est que malgré le problème au coeur détecté durant les sélections ils lui ont quand même permit de participer.



  • C est celle qui s est assis a bout de souffle a la premiere epreuve? Elle est deja partie? :lol: ca m etonne pas, elle avait l air chiante de toute facon!



  • @Ogami Je pense que c’est plutôt dit dans le sens que dans les tests de présélection elle avait d’autres résultats, mais “normaux”. Enfin j’espère que c’est dans ce sens!


  • Team

    @parkette Oui c’est bien ça, Quelque chose qui ne se voit pas dans des conditions normales.



  • @Parkette et @Knut vous me rassurez car sinon cela voudrait dire qu’ils ont laissé passé des candidats sachant qu’ils allaient abandonné médicalement afin de créer des rebondissement.



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.