Tarifs téléphonie mobile et Internet : Les mauvaises surprises de la rentrée 2017


  • Admin

    Clients SFR, Bouygues et Orange, jetez un œil à vos factures. Les trois opérateurs ont profité de la torpeur estivale pour augmenter discrètement le prix de certains de leurs abonnements.

    Vous êtes du genre à classer vos factures sans même y jeter un œil ? À moins que vous ne soyez de ceux qui ne se souviennent pas d’un mois sur l’autre combien ils paient leur forfait Internet ou leur abonnement mobile ? Si vous êtes un client SFR, Bouygues ou Orange, vous feriez mieux de changer vos habitudes et, pour une fois, regarder de près votre prochaine facture. Ces trois opérateurs ont en effet profité des vacances estivales pour augmenter le prix des abonnements d’une partie de leurs clients.
    De tous, SFR a été le plus gourmand. Comme nous l’indiquions déjà fin juillet, l’opérateur a décidé d’augmenter le prix de l’abonnement de la plupart de ses clients fixes et mobiles de 2 à 5 € par mois. Les clients mobiles de l’offre low cost Red by SFR n’ont pas été épargnés : leur abonnement leur coûtera désormais 1 ou 2 € de plus par mois. Bouygues, de son côté, a décidé de facturer en supplément les frais de location de sa BBox Miami, qui étaient jusque-là inclus (+ 3 €/mois) et Orange a fait passer le prix de son offre fixe Découverte Internet de 21 à 24,99 € (+ 3,99 €/mois) et celui de son forfait mobile Mini de 14,99 € à 16,99 € (+ 2 €/mois).

    UNE INFORMATION BIEN CACHÉE

    Ce n’est pas la première fois que les opérateurs profitent de l’été pour procéder à des hausses de tarifs, mais l’ampleur et la forme sont inédites cette année, notamment parce que contrairement aux années précédentes, celles-ci s’appliquent à tous, y compris aux abonnés actuels. Comme le leur impose l’article L. 224-33 du code de la consommation, les opérateurs ont bien informé les clients concernés, mais les mails reçus sont loin d’être limpides. Ainsi, pour apprendre que leur forfait allait augmenter, les clients SFR ont dû lire jusqu’au bout un mail intitulé « Souriez, vous êtes surclassé », qui mettait surtout en avant la possibilité d’accéder désormais à de nouvelles chaînes de télé voire, pour les clients mobiles, aux appels illimités. L’augmentation de tarif, elle, était bien indiquée, mais plus bas et en petits caractères. Pour convaincre les plus récalcitrants, SFR insistait par ailleurs sur le fait que l’option imposée leur serait facturée à un prix « exceptionnel » qui ne se représenterait pas. Le mail qu’ont reçu les clients Red by SFR, lui, insistait surtout l’augmentation de l’enveloppe data. Quant à celui de Bouygues, il annonçait principalement la possibilité d’accéder à des dizaines de journaux et magazines sur smartphone ou tablette.

    À cause de ces e-mails aux allures de publicité envoyés au cœur de l’été, de nombreux clients risquent de découvrir sur leurs factures que le montant de leur abonnement a changé. Mais encore faut-il qu’ils les consultent rapidement. Conformément à l’article L. 224-33 du code de la consommation, ils ne disposent que de 4 mois à partir du changement de tarif pour résilier leur abonnement sans frais. Au-delà de cette période, la modification sera considérée comme acceptée par le client.

    Quant à ceux qui ont pris connaissance de cette hausse de tarif, ils ne doivent pas hésiter à en consulter les modalités d’application. Dans certains cas, en effet, l’opérateur permet à ses clients de conserver l’ancien tarif à condition d’en faire la demande (c’est le cas par exemple pour les clients fixes de SFR). Quant à ceux pour qui l’augmentation de tarif est inéluctable, ils ne doivent pas hésiter à appeler leur opérateur pour négocier un maintien des anciennes conditions, au moins pendant un certain temps. Il arrive que certains acceptent ce genre d’arrangement plutôt que de voir partir un bon client.

    Source : quechoisir.org


    Bêêêêh

    alt text



  • @Ratonhnhakéton

    Hé ouais putain on se fait baiser de partout c’est la pérave :cryhappy:

    Et en même temps ils ont le monopole, les ententes de marchés entre “concurrents” c’est devenu la règle et rien ne vient poser d’exception :lecid:


  • Admin

    Le pire c’est l’entente. Dans un vrai marché concurrentiel ça n’arriverait jamais.
    Apparemment Free n’est pas de la partie. J’espère qu’il va mettre un coup de pied dans la fourmilière et que ça freine les ardeurs des autres. C’est dommage que leur réseau soit si mauvais à la campagne, je migrerais bien chez eux. Je vais quand même jeter un oeil à ce que Free propose en abo internet fixe vers chez moi. Pour le mobile je resterai chez Orange, leur réseau est indéniablement le meilleur en téléphonie mobile.



  • J’ai vu ça chez SFR, mais en l’occurrence il y a bien la possibilité en un clic de résilier l’option qui augmente le tarif (enfin je l’ai fait, mais faudra voir sur la prochaine facture…).

    En tout cas la méthode est bien pourrie en effet, la facture est augmentée automatiquement sans ton accord, avec un mail genre : "désormais regardez le foot gratuit depuis votre tablette (j’ai pas de tablette, je regarde pas le foot), c’est merveilleux, d’autant qu’on vous fait cette option à 2,99€ au lieu de 29,99€ !! !".
    Et en tout petit “qui ne dit mot consent ! hihi ! et pour info le mois prochain on vient bouffer chez vous”.



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.