Ce sentiment de manque quand une série se finit



  • Vous avez déjà eu ce drole de sentiment de vide, de manque, quand vous regardez le dernier épisode d’une série.
    On parle pas de série annulée mais bien de série qui sont allé au bout, qui ont une vraie fin.

    Souvent, c’est un happy ending, y’a bien eu ce personnage secondaire qui est mort dans l’avant dernier épisode (parce que y’en a toujours un) mais globalement les méchants sont morts, les gentils se marrient et eurent beaucoup d’enfant, tout va bien.

    Mais vous, devant ce final ydillique ou tout le monde est heureux, vous pouvez pas vous empêcher d’avoir le cœur lourd car vous savez que tout ces personnages que vous connaissez depuis 4-5-6 ans voir plus, vous ne les reverrez jamais, vous leur faites vos adieux. Chaque années, vous les retrouviez comme des anciens potes de vacance, c’était un rituel, et maintenant ce sera fini, vous ne les reverrez plus. Ils n’existeront plus pour vous d’ailleurs ils n’ont jamais existé c’est des persos fictifs mais ça vous semblait si réel…

    Ces personnages, vous savez tout d’eux, vous les avez vu se battre, vous les avez vu lutter pour ce qu’ils croient, vous les avez vu dans les moments les plus intimes comme par exemple quand Sarah baise avec Jonathan en fin de saison 4. Vous savez tout d’eux, de leurs espoirs, de leurs rêves, de leurs petites manies et leurs petits défauts, si bien que vous êtes plus proches d’eux que vous ne le serez jamais avec quelqu’un dans la vraie vie.

    Alors vous le savez, ils vont vous manquer, vous avez pas envie que l’épisode se termine car ça signifiera non pas la fin de l’histoire, mais la fin de votre histoire commune avec ces personnages qui vivront dorénavant leur vie fictive sans vous. Et c’est pour ça que vous êtes triste, vous les aimiez, ils vont vous manquer, vous le savez.

    Voila, y’a pas vraiment de morale ou de conclusion, je voulais juste partager ces petites divagations et vous demandez si vous aussi, ça vous arrive d’avoir ce sentiment quand la dernière scène se termine et que le dernier générique défile sous vos yeux.


  • Team

    Oui, mais pour les films. Ça m’a fait ça avec Harry Potter par exemple.



  • Pour une saga de film ça peut aussi être le cas et c’est en fait exactement la même chose.
    Pour un film seul, c’est un sentiment quasi impossible à produire en 1h30 (sauf si le réalisateur est un génie).

    Dans une série, au bout de plusieurs années, il y a une connexion qui se fait entre le spectateur et les personnages.
    C’est la même émotion quand un personnage meurt car on ne le reverra plus et on est triste de ce qui lui est arrivé. La on est pas triste car ils sont heureux, mais on ne les reverra plus, et c’est pas juste un personnage c’est tous, tous on ne les reverra plus, fini, terminé.
    Vous devez faire vos adieux à des vieux potes la comme ça d’un coup.

    Au bout de 4-5 ans ça commence à foutre le seum, au dela c’est quasiment un mini deuil.
    Je pense que quand un truc très ancien comme Grey’s Anatomy se terminera y’en a qui vont limite prendre des antidépresseurs, même si ça se finit bien, le fait de rompre une connexion construite sur 15 ans va être dur à encaisser.



  • Franchement pour Strike Back et Banshee ils ont fait 4 saisons et c’est tellement bien que je veux pas des saisons en plus pour rien qui viennent tout gâcher, donc dans ma tête c’est “merci les gars c’était trop bien”. Je préfère que ça se finisse tôt (4saisons) que d’en avoir 10 dont la moitié bancales.

    En plus y’a un reboot de Strike Back :poulet:
    Enfin j’espère secrètement que Blood Drive durera 40 saisons :wiiii:



  • Je vois très bien de quoi tu parles… Que la série se termine bien ou pas (Dexter on en parle ou bien? :lol:), la nostalgie s’installe facilement quand on s’est attaché aux personnages et à l’ambiance d’une série.

    Personnellement ça m’a fait ça spécialement pour les Sopranos, j’étais juste super triste que ça se termine. Pour Breaking Bad aussi, même si j’étais + résignée, avec le sentiment que la boucle était bouclée de manière inévitable.

    Et dans une moindre mesure : True Blood, The Office, Fringe, Dexter, The Wire et The Shield. Mais pour ces séries-là, la déception c’est + le fait de ne plus connaître l’excitation au visionnage d’un nouvel épisode. Je pense que ça me fera ça à la fin de Game of Thrones aussi : j’ai envie d’en voir l’issue, y’a un petit côté “ça commence à bien faire”, mais c’est clair que j’ai adoré attendre la suite avec impatience…

    En tout cas je suis constamment bluffée par la capacité des auteurs à nous faire aimer des personnages au point qu’on espère de tout coeur qu’ils ne vont pas mourir etc. The Walking Dead c’est le parfait exemple, j’aurais jamais cru au départ que le destin des persos m’importerait, et pourtant…
    SPOILER saison 5 ci-dessous

    qu’est-ce que j’ai pleuré à la mort de Beth !



  • @Carcha a dit dans Ce sentiment de manque quand une série se finit :

    Pour un film seul, c’est un sentiment quasi impossible à produire en 1h30 (sauf si le réalisateur est un génie).

    C’est vrai, mais y’a quand même des films pour lesquels on est dégoûté que ça se termine :wiiii:



  • Après c’est vrai qu’il y a les fins de merde, Dexter j’avoue j’ai même pas regardé je me suis contenté des résumés et ce que j’ai lu m’a tellement saoulé que j’ai choisi de renier la fin de cette série, pour moi ça n’a pas eu lieu. Je saurais dire à quel moment je le renie mais disons que tout ce qu’il se passe dans les deux dernières saisons ça n’existe pas, ça ne s’est pas produit. :tagada:

    Récemment c’est Orphan Black qui m’a inspiré ce topic, c’était pas une série oufo mais c’est une série qui développe bien l’empathie qu’on a pour les personnages. Si bien qu’à la fin, tu te dis merde j’aurais bien voulu continuer à suivre ces personnages.
    J’aurais regardé d’autres saisons qui suivent leur vie de tout le jours si il fallait, même si y’a pas de méchants et pas d’intrigue je m’en fout j’aurais voulu continuer à les voir tous les ans :cryy:



  • @Jackasse a dit dans Ce sentiment de manque quand une série se finit :

    Franchement pour Strike Back et Banshee ils ont fait 4 saisons et c’est tellement bien que je veux pas des saisons en plus pour rien qui viennent tout gâcher, donc dans ma tête ces “merci les gars c’était trop bien”. Je préfère que ça se finisse tôt (4saisons) que d’en avoir 10 dont la moitié bancales.

    En plus y’a un reboot de Strike Back :poulet:
    Enfin j’espère secrètement que Blood Drive durera 40 saisons :wiiii:

    Ouais Banshee ça m’a fait bizarre.

    Mais surtout X Files, The Wire, The Shield … et The Tudors aussi.
    Un peu moins pour Black Sails ou True Blood.

    Quoiqu’en fait, celle où ça m’a fait le plus affreux, c’était Code Quantum : je savais que c’était le dernier épisode, et j’ai eu un putain de cafard juste après (j’étais plus jeune et plus sensible aussi)


  • Team

    J’ai eu un gros manque quand Six Feet Under et surtout Fringe se sont fini, genre ça me faisait mais vraiment trop chier alors que les 2 fins sont vraiment bonnes.
    Mais ouais tu t’attaches vachement aux persos.

    Après y a des séries que je kiffais et dont la fin m’a même pas fait chier tellement ça devenait merdique (Dexter, Desperate etc.)

    Je pense que la fin d’Orphan Black va me faire mal aussi (j’ai pas encore vu la saison 5). Idem, même si la série n’est pas resté longtemps, je m’étais vachement attaché aux personnalité de United States of Tara.


  • Team

    @Carcha a dit dans Ce sentiment de manque quand une série se finit :

    Souvent, c’est un happy ending, y’a bien eu ce personnage secondaire qui est mort dans l’avant dernier épisode (parce que y’en a toujours un) mais globalement les méchants sont morts, les gentils se marrient et eurent beaucoup d’enfant, tout va bien.

    C’est marrant parce que quand je repense à DH, même si j’ai pas regardé car c’était devenu naze. La fin, le fait de finir en non happy ending, j’ai trouve ça super naze et que ça collait pas du tout avec la série.

    Pareil, je suis persuadée que Greys va “mal” se finir, enfin pour moi la fin idéale, ça serait qu’on finisse avec Meredith qui fini comme sa mère avec son Alzheimer précoce. Ça serait une fin géniale je trouve.



  • T’as une drole de définition de géniale. :cryhappy:

    Cela dit ça pourrait être une explication très méta de se dire qu’en fait tout s’est passé dans le cerveau malade de Meredith et que tous les personnages qui sont morts en fait ils étaient pas mort c’est juste que Meredith les a oublié.
    Trés méta et pas du tout dans le ton de la série mais bon :morange:



  • @Carcha a dit dans Ce sentiment de manque quand une série se finit :

    T’as une drole de définition de géniale. :cryhappy:

    Mais Grave :lol:

    Si toute la team médicale avait le cancer? ça ce sera un Final génial!!



  • :lol: J’ai jamais regardé Greys anatomy (ou alors genre 3 minutes d’un épisode) mais vos théories quant à la fin me confirment ce que je pense du concept. En gros c’est LA série tire-larmes par excellence (mais ça m’a l’air assumé hein, alors ça va).



  • J’ai l’impression de perdre un membre ( de moi ou de ma famille ) chaque fois qu’une série que j’aime se termine :tagada:
    C’est relou et ça fait mal.



  • @Honey a dit dans Ce sentiment de manque quand une série se finit :

    Oui, mais pour les films. Ça m’a fait ça avec Harry Potter par exemple.

    Dans le cadre d’une saga, alors.

    @Carcha je comprends tout à fait, ça fait tout bizarre de se dire qu’on les verra pu. Ton post d’intro était joliment dit.



  • @oranginita a dit dans Ce sentiment de manque quand une série se finit :

    Je vois très bien de quoi tu parles… Que la série se termine bien ou pas (Dexter on en parle ou bien? :lol:), la nostalgie s’installe facilement quand on s’est attaché aux personnages et à l’ambiance d’une série.

    Personnellement ça m’a fait ça spécialement pour les Sopranos, j’étais juste super triste que ça se termine. Pour Breaking Bad aussi, même si j’étais + résignée, avec le sentiment que la boucle était bouclée de manière inévitable.

    Et dans une moindre mesure : True Blood, The Office, Fringe, Dexter, The Wire et The Shield. Mais pour ces séries-là, la déception c’est + le fait de ne plus connaître l’excitation au visionnage d’un nouvel épisode. Je pense que ça me fera ça à la fin de Game of Thrones aussi : j’ai envie d’en voir l’issue, y’a un petit côté “ça commence à bien faire”, mais c’est clair que j’ai adoré attendre la suite avec impatience…

    En tout cas je suis constamment bluffée par la capacité des auteurs à nous faire aimer des personnages au point qu’on espère de tout coeur qu’ils ne vont pas mourir etc. The Walking Dead c’est le parfait exemple, j’aurais jamais cru au départ que le destin des persos m’importerait, et pourtant…
    SPOILER saison 5 ci-dessous

    qu’est-ce que j’ai pleuré à la mort de Beth !

    True blood ça m’a vraiment fichu “un coup”. J’adorais ces personnages de “bon temps”, chaque été c’était un plaisir de les retrouver.
    Revenge aussi m’a beaucoup manqué au départ.
    Buffy
    Angel

    Après on s’habitue à leur absence.



  • La fin d’une série qu’on a apprécié , c’est atroce.
    Se dire qu’on ne retrouvera plus nos persos préférés, c’est hard.
    J’ai eu du mal avec l’arrêt de The Shield, Oz, Six feet under, Docteur House, Breaking bad, Sons of anarchy…

    Par contre, certaines séries devraient s’arrêter avant de sombrer dans le ridicule.



  • @Eleha j’ai découvert Oz plus de 10 ans après la fin de la série mais quand j’ai visionné le tout dernier épisode je me suis sentie tellement mal !
    Je voulais pas que ça s’arrête :cryy:

    Et pour Sons of anarchy j’étais à jour mais j’avais mal aussi :cryy:



  • ça me le faisait surtout avant.
    Parfois, quand je finis un long binge-watching, je remate le pilote à la fin.


  • Team

    Moi j’ai déjà un sentiment de manque énorme entre deux saisons pour certaines séries, et j’ai le cafard :( donc je vous parle même pas de mon état quand une série finie. Et souvent c’est plus dur pour une série qu’on a binge-watcher plutôt qu’une série qu’on regarde hebdomadairement au fils des années


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.