Le petit monde de Georges Brassens



  • bref aperçue historique du parcours de Georges Brassens ,reconnue comme l’un des grands paroliers de la chanson française ,probablement avec Aragon ,Brel et Férre

    0_1503062536079_640_meabrassenschatgettyimages-130696354.jpg

    quoique souvent trop méconnue du public .

    Né a Sète le 22 octobre 1921 ,(qu’il devra quitter par la suite pour quelques peccadilles et deux ou trois broutilles ),d’un père maçon et d’une mère veuve de guerre ,qui participerons
    a forger son caractère ,l’un pour son côté paisible, généreux, libre-penseur et anticlérical ,l’une malgré son une catholicisme d’une grande dévotion .Tout deux ayant un attrait pour la musique et la chanson , Passionnée de musique, sa famille l’élève au son des standards de la chanson française et du jazz. Cette éducation forme sa culture musicale .A cette période il s’essayera sur une mandoline ,bien avant de toucher sa première guitare .En revanche, les études ne passionnent guère le jeune homme. Il se montre indiscipliné et peu enclin à travailler .Sa mère lui interdira les cours de musique pour l’inciter a travailler en classe et avoir de meilleur résultats Il ignorera donc tout du solfège .En 1936, il s’ouvre à la poésie grâce à son professeur de français, Alphonse Bonnafé .A la lecture des premiers brouillons de l’adolescent, il les juge sévèrement mais l’encourage à persévérer.

    0_1503064323991_677699_sans-titre.jpg

    Son intérêt croissant pour la poésie ne lui ôte pas le goût pour les « quatre cents coups » ,aussi sur conseil des ses parents il devra quitter Sète pour se rendre chez sa tante a Paris

    En février 1940, il arrive à Paris chez sa tante Antoinette, rue d’Alésia. Autodidacte, le jeune homme apprend le piano et compose ses premiers airs. Parallèlement, il travaille comme ouvrier à l’usine Renault. Mais la guerre arrive déjà et Paris est bombardée .Après un bref retour a Sète ,s’ennuyant chez ses parents il revient a Paris ou ils étudie Villon, Baudelaire, Verlaine, Hugo … Il écrit ainsi ses deux premiers recueils de poèmes,A la venvole et Des coups d’épée dans l’eau, qui sont publiés en 1942.

    0_1503065626239_En+1942+Brassens+publie+pour+la+première+fois,+à+compte+d+auteur,+un+recueil+de+poèmes+assez+satirique+intitulé+À+la+venvole..jpg

    (dommage que je n’ai pas réussi a trouver d’extrait concret)

    En mars 1943, le poète est réquisitionné dans le cadre du Service de Travail Obligatoire. Il se rend dans la banlieue de Berlin, à Basdorf, en Allemagne. Malgré la situation, il continue à écrire des textes et à les jouent devant son premier public, constitué de prisonniers de guerre. C’est dans ce cadre qu’il fait la rencontre de Pierre Ontoniente qu’il appelle Gibraltar. (Fidèle en amitié, Georges Brassens le considèrera toute sa vie comme son homme de confiance et l’engagera en 1956 comme secrétaire.)

    Après un an passé en Allemagne, il obtient enfin une permission et revient à Paris. Il se réfugie dans la pension de famille de Jeanne Planche, la voisine de sa tante et s’y cache jusqu’à la fin de la guerre. Jeanne tiendra une place importante dans la vie de Georges Brassens ,il lui consacrera deux chansons , la canne de Jeanne et chez Jeanne …



  • j’ai trouver par hasard cette vidéo sur georges brassens ,un film qui résume plus ou moins ça vie ,je l’ai trouver assez touchant et émouvant



  • Un des rares chanteurs francophones dont je connais l’oeuvre (parce que mes parents l’écoutent). Je trouve que ses textes sont d’une rare sincérité et son interprétation d’une rare humilité.
    Bref, j’:heart:.



  • @oranginita

    je doit reconnaître que c’est un artiste qui me touche beaucoup ,je me suis intéressé a ça musique aussi car mes parents l’écoutaient beaucoup ,je ne peux pas m’empêcher de penser a eux quand je l’écoute

    certaines me fascineent et ne me laisse pas sans émotion
    quand ma mère était en soin palliatif ,quand j’allais la voir on écoutait souvent du Brassens ,évidemment ça en rajoutes a ce que je ressens quand je l"écoute



  • @iseria Ah tiens le “Père Noël et la petite fille” je l’avais enregistré pour le NS Reboot, un peu au hasard (et finalement je l’ai pas proposé parce que c’est un acapella). J’adore cette chanson, ça doit être ma préférée de Brassens. :heart_decoration:



  • Finesse d’écriture , indémodable , grand poéte , un bel héritage et un exemple pour la langue française …:heart_eyes:



  • @oranginita

    c’est une de mes préférées aussi ,

    sur cette version ,ils y une mélodie a la guitare qui rajoutes a l’Émotivité qui ressort de la chanson :cry:
    tu l’as toujours la version acapella ?



  • il y a celle ci aussi qui me fait un drôle d’effet quand je l’écoute



  • @iseria Cette version est sublime en effet :wiiii:
    Et oui j’ai toujours mon enregistrement, mais la comparaison avec l’interprète d’origine est une humiliation terrible :lol:



  • @oranginita

    ça ne peut pas être pire que ma version de la claire fontaine :blushing:




  • Admin





  • @thilou a dit dans Le petit monde de Georges Brassens :

    Finesse d’écriture , indémodable , grand poéte , un bel héritage et un exemple pour la langue française …:heart_eyes:

    en te relisant ça m’a fait penser a cette chanson

    :hihi:



  • Ma préférée du moment. Une des plus difficiles à chanter à la guitare pour moi. On dirait pas en l’écoutant, mais le débit des paroles est vachement soutenu… Sur un trois temps.



  • @super-dupont

    tu joues un peu de brassens aussi ? il en a composée qui sont pas évidente a reprendre ,d’autant qu’il a une manière de jouer quand même bien a lui ,d’autant que sur pas mal de ces albums il se fait bien souvent accompagné de guitaristes jazzy comme Victor Apicella
    par exemple .



  • C’est en entendant Danièle Darrieux la chanter suite à sa récente disparition que cette belle chanson m’est revenue à l’oreille : “Il n’y a pas d’amour heureux” :

    Brassens a su y mettre la juste mélodie pour sublimer le texte de Louis Aragon.



  • Parmi mes préférées - nombreuses - le “Supplique pour être enterré à la plage de Sète” :

    (finalement il n’a pas été enterré sur la plage, mais dans le cimetière de cette commune avec une magnifique vue sur la mer)

    Et pour les humeurs météorologiques, “L’orage” :



  • @iseria a dit dans Le petit monde de Georges Brassens :

    @super-dupont

    tu joues un peu de brassens aussi ? il en a composée qui sont pas évidente a reprendre ,d’autant qu’il a une manière de jouer quand même bien a lui ,d’autant que sur pas mal de ces albums il se fait bien souvent accompagné de guitaristes jazzy comme Victor Apicella
    par exemple .

    Oui j’ai quelques chansons dans mon répertoire: l’orage, embrasse les tous, supplique pour être enterré à la plage de Sète, la femme d’Hector… J’essaie d’abord d’être très académique dans l’apprentissage de la musique, puis progressivement ma sauce prend le dessus^^ Je me suis mis au jazz manouche il y a quelques années, en accompagnement essentiellement , et ça aide pas mal pour aligner certains accords plus “exotiques”.



  • @super-dupont a dit dans Le petit monde de Georges Brassens :

    @iseria a dit dans Le petit monde de Georges Brassens :

    @super-dupont

    tu joues un peu de brassens aussi ? il en a composée qui sont pas évidente a reprendre ,d’autant qu’il a une manière de jouer quand même bien a lui ,d’autant que sur pas mal de ces albums il se fait bien souvent accompagné de guitaristes jazzy comme Victor Apicella
    par exemple .

    Oui j’ai quelques chansons dans mon répertoire: l’orage, embrasse les tous, supplique pour être enterré à la plage de Sète, la femme d’Hector.… J’essaie d’abord d’être très académique dans l’apprentissage de la musique, puis progressivement ma sauce prend le dessus^^

    je les ai bosser aussi c’est trois la ,quoique l’orage je la joue vachement a ma façon ,j’en ai bosser quelques unes
    d’autre comme cupidon ,l’amandier ,la complainte des filles de joies etc …

    @super-dupont a dit dans Le petit monde de Georges Brassens :

    Je me suis mis au jazz manouche il y a quelques années, en accompagnement essentiellement , et ça aide pas mal pour aligner certains accords plus “exotiques”.

    l’on aurais quelques influences en commun dirait-on ^_^ ,j’ai bosser quelques de trucs aussi de jazz manouche ,voir des trucs plus standard comme les feuilles mortes ou flying home de charlie tristian ,j’improvise un petit peu mais ça n’est pas encore top :septik:



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.