Que trahit l'abus de ces termes dans le discours de quelqu'un svp, si vous savez ou avez une idée, comme le psy belge J. Messinger décédé ?



  • Bonjour,

      1. “en réalité”
      1. “etc”.
      1. “tout ça”
      1. “pas mal !”
      1. “maintenant”
      1. “après”, (il faut considérer…)
      1. “vous voyez”
      1. “ma foi”
      1. “point final”
      1. (abus du terme “nul” à toutes les sauces, par ex. “c’est un gros nul”, “c’est nul à chi**”)
      1. “pour moi”
      1. “en fait”
        -13) “finalement”

    si vous avez lu “ces mots qui polluent…” vous pouvez inférer des significations, car je ne vois pas vraiment, sa liste étant non exhaustive et que je repère ces autres refrains verbaux disons, bah je me questionne tout simplement, j’aime comprendre au delà des apparences ce que sa dissimule.

    Je laisse la question ouverte un mois, en espérant de tout cœur avoir un retour sinon je rechercherai par moi-même.

    Excellente journée à toutes et à tous psy en herbe ou pas d’ailleurs !



  • Les titres de topic :lol:

    Je suis fan :hihi:



  • @sylverfox a dit dans Que trahit l'abus de ces termes dans le discours de quelqu'un svp, si vous savez ou avez une idée, comme le psy belge J. Messinger décédé ? :

    Bonjour,

      1. “en réalité”
      1. “etc”.
      1. “tout ça”
      1. “pas mal !”
      1. “maintenant”
      1. “après”, (il faut considérer…)
      1. “vous voyez”
      1. “ma foi”
      1. “point final”
      1. (abus du terme “nul” à toutes les sauces, par ex. “c’est un gros nul”, “c’est nul à chi**”)
      1. “pour moi”
      1. “en fait”
        -13) “finalement”

    si vous avez lu “ces mots qui polluent…” vous pouvez inférer des significations, car je ne vois pas vraiment, sa liste étant non exhaustive et que je repère ces autres refrains verbaux disons, bah je me questionne tout simplement, j’aime comprendre au delà des apparences ce que sa dissimule.

    Je laisse la question ouverte un mois, en espérant de tout cœur avoir un retour sinon je rechercherai par moi-même.

    Excellente journée à toutes et à tous psy en herbe ou pas d’ailleurs !

    En réalité, c’est pas que je trouve la question nulle à chier (elle est même pas mal). En fait, pour moi, elle mérite d’être posée.
    Après, peut-être ne suis-je pas le plus à même de m’exprimer là dessus, voyez-vous. Tout ça relève finalement d’une certaine complexité, laquelle demanderait maintenant étude, synthèse, argumentaire, antithèse, etc…

    @La conscience du periannath a dit dans Que trahit l'abus de ces termes dans le discours de quelqu'un svp, si vous savez ou avez une idée, comme le psy belge J. Messinger décédé ? :

    T’as oublié “point final”.

    Ma foi… :sleep:



  • En fait, j’en n’ai pas la mondre idée. Finalement c’est surtout nul de les dire en boucle, tu vois ?
    Genre (tiens il l’a pas mis celui là) on s’autogave avec ces petits mots récurants.
    Tu vois ?
    Tu vois ?
    T’vois ?
    T’´ois ?
    You know ?

    Genre et en fait, je sais que j’en abuse.



  • C’est des tics de langage, ça ne traduit strictement rien.



  • Bah c’est de la ponctuation quoi…



  • Mais c’est vrai que ce titre est exceptionnel.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.