Le lavage des mains décortiqué


  • Admin

    Pour se débarrasser des bactéries, seule la durée du lavage des mains est importante, conclut une étude sur le sujet.

    alt text

    Qu’est-ce qui distingue un bon lavage de mains d’un moins bon? Pour le trouver, une équipe américaine de l’université Rutgers, aux États-Unis, a littéralement décomposé ce geste du quotidien en plusieurs variables distinctes: la durée du lavage (20, 10 et 5 s), le type de savon utilisé (antibactérien et doux), la quantité de savon utilisé (2, 1 et 0,5 ml) ainsi que la température de l’eau (38, 27 et 15 °C).

    Pour mesurer l’efficacité de chacune, les chercheurs ont délibérément contaminé les mains de vingt volontaires (10 hommes et 10 femmes) à l’aide d’une souche de bactérie inoffensive d’Escherichia coli. Puis, ils leur ont demandé de tester toutes les combinaisons de lavage de mains possibles afin d’enlever les bactéries de leurs mains.

    Leur but: comparer l’efficacité de chacune à un lavage de main standard de 5 secondes, avec 1 ml de savon doux sous une eau à 38 °C.

    Aux poubelles, les antibactériens!

    Le comptage de bactéries après chaque passage sous le lavabo a révélé, sans surprise, que le type et la quantité de savon n’amélioraient en rien l’hygiène des mains. Le savon antibactérien, à base de chloroxylénol, n’était donc pas plus efficace qu’un banal savon doux.

    Doté d’une fonction comparable au triclosan, un perturbateur endocrinien notoire, le chloroxylénol n’a pas encore été évalué en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement. Dans une décision récente, le gouvernement fédéral a d’ailleurs recommandé d’ajouter le triclosan à la liste des substances toxiques, sans toutefois en interdire l’usage comme l’ont fait les États-Unis.

    De manière plus surprenante, la température de l’eau s’est aussi avérée de peu d’importance. Que l’eau ait été chaude, tiède ou froide, peu importe: les mains n’étaient pas plus propres.

    Seule la durée compte

    Finalement, seule la durée du lavage faisait une réelle différence. Les participants qui se sont frotté les mains pendant vingt secondes plutôt que cinq quintuplaient la quantité de germes éliminés. Une tendance similaire a aussi été notée pour un passage de dix secondes sous le lavabo par rapport à celui de cinq secondes.

    De l’aveu même des chercheurs, la technique de lavage des mains, différant d’un participant à l’autre, a grandement influencé les résultats. Un petit bémol, donc.

    Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Journal of Food Protection.

    Source : http://www.quebecscience.qc.ca/actualites/Le-lavage-des-mains-decortique


    Conclusion, n’utilisez pas trop de savon, gel lavant et cie, insister surtout sur la durée en n’oubliant aucune parcelle de peau.



  • C’est intéressant, je me lave les mains qu’à l’eau froide après je passe pas trois plombes en mode chirurgien qui se désinfecte les mains+avant bras pendant 5 mn :mrgreen:



  • J’ai lu ça ! moi qui utilise le gel désinfectant pour un oui et pour un non :hum:


  • Admin

    @Jackasse Bah visiblement le plus important c’est de le faire au minimum 10 seconde et de frotter là où c’est utile (genre le bout des doigts après avoir été pisser).



  • @Ratonhnhakéton a dit dans Le lavage des mains décortiqué :

    @Jackasse Bah visiblement le plus important c’est de le faire au minimum 10 seconde et de frotter là où c’est utile (genre le bout des doigts après avoir été pisser).

    Oui mais j’ai rien à tenir quand je pisse :mred: Mais je prend moins de 5 secondes pour le lavage c’est clair…



  • Pour nous pas de problème c’est sans doute notre toc principal :lolilol:


  • Admin

    @Jackasse Je ne sais pas si tu t’essuies après avoir pissé, si oui je ne pense pas que tu le fasses avec la paume de la main. :myellow: Si non, il faut surtout insister sur le lavage de la culotte. :myellow:



  • @Ratonhnhakéton a dit dans Le lavage des mains décortiqué :

    @Jackasse Je ne sais pas si tu t’essuies après avoir pissé, si oui je ne pense pas que tu le fasses avec la paume de la main. :myellow: Si non, il faut surtout insister sur le lavage de la culotte. :myellow:

    Oui ça va je m’essuie merci de t’en soucier :lol:



  • @Ratonhnhakéton
    tu t’y connais :lolilol:


  • Admin

    @Jackasse Pas de quoi. :lol:

    @Thilou j’avais en tête la scène de Eyes Wide Shut à la salle de bain en début de film. :nerd:



  • Mdr la conversation :lol:
    En tout cas merci pour l’information @Ratonhnhakéton , en même temps le lavage des mains n’est ni un truc qui me passionne, ni tout comme @Jackasse un truc sur lequel je vais passer 10 plombes dans la vie de tous les jours :mrgreen:

    Après j’ai toujours été contre le côté ultra-désinfection de façon générale (d’ailleurs je considère la mode du gel comme un truc archi dégueu en réalité… les types ont les mains poisseuses mais pensent qu’avec un peu de gel vite fait hop c’est nickel, et ils peuvent faire ça 10 fois dans la journée sans se passer les mains sous l’eau :hum: enfin j’en ai vu plein fonctionner comme ça et à chaque fois ça me sidère)



  • En parlant de lavage de mains, ça me rappelle une visite à ma grand-mère hospitalisée quelques temps en hosto psychiatrique cause overdose de médocs depuis son veuvage et ça ne faisait qu’empirer (son toubib étant responsable de céder à ses demandes d’ordonnances).

    J’étais haut comme quelques pommes mais ça m’avait marqué.

    Tandis que mes parents étaient dans sa chambre et qu’elle les suppliait de la faire sortir - en crise cause manque de sa dose de psychotropes - j’ai préféré me promener comme un canaillou dans les couloirs de l’hosto aux éclairages blafards pour observer un univers qui m’était inconnu : celui des “fous”.

    Et je me souviens d’une dame ébourriffée des cheveux en pyjama, sans âge et traînant des pantoufles sur le carrelage qui se rendait régulièrement aux lavabos communs de l’étage pour se laver frénétiquement les mains pendant de longues minutes avant de repartir et de revenir un peu plus tard pour le même rituel. Un TOC probablement.



  • @aurel a dit dans Le lavage des mains décortiqué :

    En parlant de lavage de mains, ça me rappelle une visite à ma grand-mère hospitalisée quelques temps en hosto psychiatrique cause overdose de médocs depuis son veuvage et ça ne faisait qu’empirer (son toubib étant responsable de céder à ses demandes d’ordonnances).

    J’étais haut comme quelques pommes mais ça m’avait marqué.

    Tandis que mes parents étaient dans sa chambre et qu’elle les suppliait de la faire sortir - en crise cause manque de sa dose de psychotropes - j’ai préféré me promener comme un canaillou dans les couloirs de l’hosto aux éclairages blafards pour observer un univers qui m’était inconnu : celui des “fous”.

    Et je me souviens d’une dame ébourriffée des cheveux en pyjama, sans âge et traînant des pantoufles sur le carrelage qui se rendait régulièrement aux lavabos communs de l’étage pour se laver frénétiquement les mains pendant de longues minutes avant de repartir et de revenir un peu plus tard pour le même rituel. Un TOC probablement.

    Ah oui c’est sûr ça devait être plus hard les hôpitaux psychiatriques de la fin des années 40. La guerre n’était pas loin derrière, ça n’était probablement pas la priorité de Vincent Auriol.



  • Timon et Pumbaa le savaient déjà qu’il fallait laver ses mains 20secondes (à 1:23)



  • J’ai eu une période TOC c’était au minimum 30 secondes. J’avais entendu qu’en 30 sec tu éliminais seulement 50% des germes, bactéries mais que c’était deja bien!

    Sinon les gens qui mettent une micro-goutte de savon et qui la rince en 2 secondes sans se frotter les mains ça me stresse. D’autant plus si c’est un mec avait qui on est censés passer aux choses sérieuses :haha: Je suis là genre: heu non! ça va pas le faire!



  • @Ratonhnhakéton a dit dans Le lavage des mains décortiqué :

    Une tendance similaire a aussi été notée pour un passage de dix secondes sous le lavabo par rapport à celui de cinq secondes

    Je me demande quel peut être l’intérêt de passer sous le lavabo… à moins que ça ne soit le mot “robinet” qu’il faille comprendre ici. ^^



  • @Le-periannath :lol: faut rajouter ça dans le topic “lavabo ou évier ?” : “lavabo, évier ou robinet ? Vous dîtes comment vous ?”



  • @oranginita a dit dans Le lavage des mains décortiqué :

    @Le-periannath :lol: faut rajouter ça dans le topic “lavabo ou évier ?” : “lavabo, évier ou robinet ? Vous dîtes comment vous ?”

    Perso, je dis “vasque”. [mode_proutprout_on]



  • @Le-periannath S’il s’agit de se distinguer, on a qu’à dire “bulåk” et on n’en parle plus. En plus ça fait un peu ikea, c’est forcément branché.



  • @oranginita a dit dans Le lavage des mains décortiqué :

    @Le-periannath S’il s’agit de se distinguer, on a qu’à dire “bulåk” et on n’en parle plus. En plus ça fait un peu ikea, c’est forcément branché.

    En général, moins y’a de voyelles dans le nom et plus c’est branché.

    alt text

    (J’ignore ce que peut bien être ce GLPSTKF, mais il me le faut. Absolument.)



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.