relations au travail



  • salut tout le monde,
    je voudrais savoir quelles relations avez vous avec vos collègues ?
    est-ce juste des collègues ? des amis ? racontez vous votre vie privée au travail ?
    je viens de débuter un nouveau taf et franchement mes collègues m’énervent déjà!
    ils sont jeunes, mon âge en somme, mais je n’aime ni leur état d’esprit de franchouillard ni leurs manières!
    les relations au travail sont importantes pour moi, je me demande du coup si je vais pas arrêter car je me vois mal supporter leurs gueules au quotidien pendant je ne sais combien de temps… mais je me dis aussi qu’il faut bien gagner sa vie! et trouver du travail c’est pas évident!



  • Mes collègues sont justes des collègues, je ne les vois pas à l’extérieur. Je fais quelques exceptions pour des personnes que j’apprécie vraiment elles peuvent devenir de bonnes connaissances mais pas vraiment des “amis”. Après dans mon taf jpeux choisir car y’a plein de personnes et tu ne travailles pas avec eux mais avec le public, mais si je devais bosser avec les plus pète couilles je pèterais un câble… Et je n’aime pas les jeunes en général, leur délire etc… je m’entends bien avec les femmes entre 45 et 60 ans.

    Après arrêter pour ça c’est dommage, moi je vais là où va l’argent je veux plus retourner au RSA, donc si y’a des cons je les zappe, jpense pas qu’il faut se barrer pour des cons.



  • Juste des collègues, rien de plus. Mais mon travail encourage la concurrence, c’est un peu logique.



  • @Jackasse a dit dans relations au travail :

    Mes collègues sont justes des collègues, je ne les vois pas à l’extérieur. Je fais quelques exceptions pour des personnes que j’apprécie vraiment elles peuvent devenir de bonnes connaissances mais pas vraiment des “amis”. Après dans mon taf jpeux choisir car y’a plein de personnes et tu ne travailles pas avec eux mais avec le public, mais si je devais bosser avec les plus pète couilles je pèterais un câble… Et je n’aime pas les jeunes en général, leur délire etc… je m’entends bien avec les femmes entre 45 et 60 ans.

    Après arrêter pour ça c’est dommage, moi je vais là où va l’argent je veux plus retourner au RSA, donc si y’a des cons je les zappe, jpense pas qu’il faut se barrer pour des cons.

    merci pour tes conseils @Jackasse
    moi aussi je n’entre pas dans leur délire, je le sens hypocrites, même entre eux, et c’est qqch que j’ai du mal à supporter
    puis leur façon de raconter leur vie (dont tout le monde s’en branle!) ça m’énerve!!!
    sans parler des manières des gens qui veulent se donner des airs mais que j’ai juste envie de dégomme!!!



  • Ce sont juste des collègues. Certains de qui je suis plus proche que d’autre mais ça reste quand même juste des collègues. Ceux qui m’énervent je les calcule le moins possible.

    J’ai passé plus d’un an à partager un bureau avec une nana que je pouvais pas encadrer, et j’ai pris sur moi. Je suis d’accord avec @Jackasse c’est bête de partir juste pour ça sauf si t’as deja quelque chose d’autre en vue.



  • @Nabilla a dit dans relations au travail :

    @Jackasse a dit dans relations au travail :

    Mes collègues sont justes des collègues, je ne les vois pas à l’extérieur. Je fais quelques exceptions pour des personnes que j’apprécie vraiment elles peuvent devenir de bonnes connaissances mais pas vraiment des “amis”. Après dans mon taf jpeux choisir car y’a plein de personnes et tu ne travailles pas avec eux mais avec le public, mais si je devais bosser avec les plus pète couilles je pèterais un câble… Et je n’aime pas les jeunes en général, leur délire etc… je m’entends bien avec les femmes entre 45 et 60 ans.

    Après arrêter pour ça c’est dommage, moi je vais là où va l’argent je veux plus retourner au RSA, donc si y’a des cons je les zappe, jpense pas qu’il faut se barrer pour des cons.

    merci pour tes conseils @Jackasse
    moi aussi je n’entre pas dans leur délire, je le sens hypocrites, même entre eux, et c’est qqch que j’ai du mal à supporter
    puis leur façon de raconter leur vie (dont tout le monde s’en branle!) ça m’énerve!!!
    sans parler des manières des gens qui veulent se donner des airs mais que j’ai juste envie de dégomme!!!

    Ouais c’est ça qui est chiant avec les jeunes ils croient qu’ils ont un truc à prouver, ils se prennent pas pour de la merde, et puis leur centre d’intérêt voilà quoi 😕

    Moi jpasse pour une ringarde mais jmen tape…



  • @Delicate a dit dans relations au travail :

    Ce sont juste des collègues. Certains de qui je suis plus proche que d’autre mais ça reste quand même juste des collègues. Ceux qui m’énervent je les calcule le moins possible.

    J’ai passé plus d’un an à partager un bureau avec une nana que je pouvais pas encadrer, et j’ai pris sur moi. Je suis d’accord avec @Jackasse c’est bête de partir juste pour ça sauf si t’as deja quelque chose d’autre en vue.

    non le souci c’est que je viens juste de trouver et faut que je travail pour pas tomber au RSA, et non merci je ne souhaite pas tomber dans cette précarité déjà qu’avec pole emploi c’était pas la joie!



  • @Jackasse a dit dans relations au travail :

    @Nabilla a dit dans relations au travail :

    @Jackasse a dit dans relations au travail :

    Mes collègues sont justes des collègues, je ne les vois pas à l’extérieur. Je fais quelques exceptions pour des personnes que j’apprécie vraiment elles peuvent devenir de bonnes connaissances mais pas vraiment des “amis”. Après dans mon taf jpeux choisir car y’a plein de personnes et tu ne travailles pas avec eux mais avec le public, mais si je devais bosser avec les plus pète couilles je pèterais un câble… Et je n’aime pas les jeunes en général, leur délire etc… je m’entends bien avec les femmes entre 45 et 60 ans.

    Après arrêter pour ça c’est dommage, moi je vais là où va l’argent je veux plus retourner au RSA, donc si y’a des cons je les zappe, jpense pas qu’il faut se barrer pour des cons.

    merci pour tes conseils @Jackasse
    moi aussi je n’entre pas dans leur délire, je le sens hypocrites, même entre eux, et c’est qqch que j’ai du mal à supporter
    puis leur façon de raconter leur vie (dont tout le monde s’en branle!) ça m’énerve!!!
    sans parler des manières des gens qui veulent se donner des airs mais que j’ai juste envie de dégomme!!!

    Ouais c’est ça qui est chiant avec les jeunes ils croient qu’ils ont un truc à prouver, ils se prennent pas pour de la merde, et puis leur centre d’intérêt voilà quoi 😕

    Moi jpasse pour une ringarde mais jmen tape…

    moi j’ai vraiment du mal à cacher mes émotions et je montre clairement qu’ils me tapent sur le système !



  • @Ratonhnhakéton a dit dans relations au travail :

    J’ai la chance d’être dans une toute petite entreprise de 3 personnes, le gérant, mon collègue et moi. Mon collègue a 22 piges, bien plus jeune que moi mais on s’entend très bien, c’est devenu un pote. On fait de temps en temps de l’airsoft ensemble, vendredi il vient me filer un coup de main à déménager, le jour où ça sera lui j’irai l’aider avec plaisir. J’aime autant que ça soit comme ça vu que je passe quasiment toutes mes journées avec lui. Mon patron a eu 60 ans cette année, mais je m’entends bien avec lui aussi, on n’a vraiment pas une relation patron-employé, il n’a pas la caractère pour diriger, perso j’aime autant. Si un jour il a besoin d’un coup de main je lui donnerai volontiers, il faut partie des personnes que j’inviterais sans problème à manger chez moi ou avec qui je pourrais faire une sortie quelconque de temps en temps, à condition qu’il me parle d’autre chose que du taf.
    Dans mon taf précédent presque tous mes collègues sont restés des potes, à divers degrés, il n’y a que les patrons que je ne considère plus comme tel, pour eux, le pognon passe avant beaucoup de choses.

    c’est un reve ça, tu as bien de la chance !!!
    comme tu dis, on passe plus de temps avec nos collègues qu’avec notre propre famille, donc autant que ça se passe bien!



  • @Nabilla a dit dans relations au travail :

    non le souci c’est que je viens juste de trouver et faut que je travail pour pas tomber au RSA, et non merci je ne souhaite pas tomber dans cette précarité déjà qu’avec pole emploi c’était pas la joie!

    J’ai connu les joies du RSA et pôle emploi donc je te comprends !

    Dans mon service c’est pas mal de “vieilles”, proche de la retraite quoi, et c’est pas mieux que les jeunes. C’est les grands sourires faux cul par devant alors que ça te taille bien dans le dos mais bon je suis pas en lien direct avec eux donc je m’en fous.

    Puis ça râle tout le temps alors qu’on est payé à rien foutre de nos journées ! (des vrais fonctionnaires)



  • @Nabilla a dit dans relations au travail :

    @Delicate a dit dans relations au travail :

    Ce sont juste des collègues. Certains de qui je suis plus proche que d’autre mais ça reste quand même juste des collègues. Ceux qui m’énervent je les calcule le moins possible.

    J’ai passé plus d’un an à partager un bureau avec une nana que je pouvais pas encadrer, et j’ai pris sur moi. Je suis d’accord avec @Jackasse c’est bête de partir juste pour ça sauf si t’as deja quelque chose d’autre en vue.

    non le souci c’est que je viens juste de trouver et faut que je travail pour pas tomber au RSA, et non merci je ne souhaite pas tomber dans cette précarité déjà qu’avec pole emploi c’était pas la joie!

    Ouais non ben tant pis garde le job, quand t’es au RSA c’est la misère tu peux rien faire avec 400 euros, tu dois aller quémander des trucs au centre d’Action Sociale c’est méga lourd, garde ton taf.

    Après c’est pas grave s’ils te soulent et que tu es expressif, au moins ils vont ptètre plus trop parler de leur life devant toi, c’est chiant au début mais ça peut que aller mieux (sauf si ton chef est dans le lot, là il faut un peu faire le faux cul)



  • @Delicate Ah ça c’est clair que les fonctionnaires ça râle tout le temps pour queudal, je comprends pas… Moi j’ai l’impression que le taf est plutôt cool par rapport au privé, mais chaque jour c’est le bureau des plaintes pour des trucs pourris :lecid: Mais du coup je zappe aussi, en fait j’écoute quasi-rien de ce que disent les gens 😕



  • @Ratonhnhakéton non au service achat d’un hôpital public, on passe les commandes pour tous les services de l’hôpital.



  • merci en tout cas pour vos conseils, vous m’avez rassuré! 👍

    je vais voir comment ça va se passer dans les prochains jours et je vais imposer mon “style” comme je l’ai toujours fait!
    parce que les bécasses qui parlent pendant des heures pour ne rien dire ou qui font des manières de princesses alors qu’elles ne ressemblent à rien… c’est pas mon délire!



  • @Ratonhnhakéton fonctionnaire depuis peu, pas encore râleuse mais j’y travaille ! Je veux me fondre dans la masse :fbi:



  • Alors dans ma tête les choses sont très très claires depuis toujours : je m’entends extrêmement bien avec mes collègues de façon générale (plus avec certains que d’autres c’est normal aussi), on peut délirer ensemble, avoir de vraies affinités parfois… mais ils/elles ne sont pas mes ami(e)s et ne le seront jamais. Exceptionnellement on peut prendre un pot ensemble après une réunion, se faire une grosse soirée fin d’année comme récemment, mais ça n’ira jamais plus loin et je ne raconte JAMAIS ma vie non plus. Certains le font (raconter leur vie ou faire des activités ensemble en dehors, voire carrément partager des temps de vacances -si si!- etc) et honnêtement ça les regarde, c’est pas mon problème. Si demain je pars de ce boulot, de la même façon je ne reverrais personne et ça ne me posera pas de problème. Ce sont « juste » des collègues.

    C’est pas une règle de conduite à laquelle je me tiens, c’est ma façon instinctive de concevoir les choses dans le cadre du boulot (les seules fois où j’ai dérogé à cette règle c’était avec des remplaçants car pas voué à rester)
    Je pense que c’est pas mal de préserver cet espace aussi. On m’a raconté plein d’histoires où les gens ont fini par s’embrouiller sévère, quitte à carrément démissionner car ce n’était plus tenable…

    Après évidemment comme je ne raconte rien de ma vie privée (hormis du très banal) ça a parfois un peu jasé ou spéculé je m’en doute. Je m’en fiche total, les gens pensent ou spéculent ce qu’ils veulent. De la même façon je ne m’occupe pas trop des ragots et je me méfie de ceux qui les véhiculent (il y a toujours les spécialistes de cette activité).

    Franchement je ne crois pas que s’adapter à ses collègues signifient leur ressembler.
    Fais ta vie @Nabilla , selon ton propre style comme tu dis, prends un peu de recul aussi, et avec un peu de chance tu vas te rendre compte que certains finalement sont moins cons qu’ils en ont l’air à priori :lol:
    Prends un peu de temps pour cerner qui raconte quoi, qui suit qui, pour mieux comprendre les interactions entre eux, mais ne démissionne pas alors que tu viens juste de commencer :albedo:


  • Banned

    J’ai eu des relations avec mes collègues (guère plus que des soirées restées très rares), mais je n’en ai plus et n’en veux plus. Les collègues, c’est le travail, et le travail tu y penses bien assez dans une journée (environ 1/3 de la journée). Pendant un temps j’ai cherché de la proximité avec mes collègues parce que je trouvais ça normal, comme on le fait à l’école, mais j’ai maintenant pour principe d’oublier l’existence du travail dès que j’en sors le soir, jusqu’à ce que j’y rentre le matin. Et comme @Froggy si je quitte ce boulot, je ne reverrai personne ni ne souhaite le faire, et ça ne me manquera pas.
    En revanche pendant le travail, j’entretiens de bonnes relations avec mes collègues, sans trop de proximité, dès qu’on me parle un peu trop je fais en sorte qu’on comprenne que ça m’intéresse pas forcément, et je ne parle de moi que quand on me pose des questions sinon je le fais pas, contrairement à ici par exemple où je suis plus ouvert comme dans ma vie perso. Je mange pas non plus avec eux le midi, je préfère manger seul devant le PC, ce qu’en principe j’ai pas le droit de faire mais je n’aime pas assez les gens pour déjeuner dans la salle qui y est réservée.


  • Animateurs

    Perso j’ai quasi toujours travaillé dans des petites équipes avec des gens globalement de mon âge et venant du meme milieu, du coup ça a toujours été des ambiances de travail familiales, avec des rapports assez proches.

    J’ai eu 1 contrat ou la je ne pouvais pas encadrer la moitié de l’équipe, et là j’ai juste pris un peu de distance: rapports amicaux au quotidien mais sans chercher plus que ça a être appréciée ou a être pote… c’était finalement la seule chose a faire plutot que d’essayer de me forcer a discuter avec des gens avec qui j’ai pas envie de partager!

    J’ai envie de dire, l’avantage quand t’es pas pote avec tout le.monde c’est que tu passes.moins de temps en pause café et que tu peux mieux te concentrer sur le taf :mred:



  • @Nabilla
    Il est rare de trouver des collègues à notre pointure il faut savoir s’adapter et composer , dans un groupe il y a souvent 1 ou 2 brebis galeuses que tu peux éviter , tout le monde n’est pas obligé de te plaire et tu n’es pas obligée de plaire à tout le monde . Il te faut rester naturelle mais parfois tu dois faire quelques efforts d’adaptation car l’entreprise parfaite reste à trouver . Il faut te concentrer sur ton job et faire abstraction de ce qu’il y a autour :clin:


  • Le Club des Vieux

    On est pas au boulot pour se faire des amis, on est pas au collège, donc ton but à toi c’est d’avoir un salaire, après c’est plus simple quand on apprécie ses collègues, mais on a aucune obligation à les kiffer.
    Moi je peux pas en blairer mais je fais avec, je m’en fous en fait. Je crois qu’on apprend avec l’âge à passer outre.

    Et je vais très rarement aux soirées, genre 1 fois par an, parce que ça me gave de payer une soirée pour la passer avec mes collègues, je préfère payer pour être avec des potes.


Log in to reply