Les travailleurs et travailleuses du sexe seront enfin couverts


  • Admin

    Le Syndicat du travail sexuel (Strass) vient d’annoncer le lancement d’une mutuelle santé et prévoyance pour ses adhérents. Une première en France.

    alt text

    Enfin une mutuelle pour les professionnels du sexe. Pour Axelle Desade, membre du Syndicat du travail sexuel (Strass) et coordinatrice de l’opération, c’est le soulagement. «Nous voilà entrés dans la normalité sociale.» Depuis plus d’un an, elle démarchait des mutuelles, s’épuisait à constituer des dossiers solides, se bagarrait pour obtenir des entretiens. Sur dix sociétés sollicitées, la moitié a accepté de la rencontrer, et seulement deux d’entre elles ont fait une offre. «J’ai entendu vraiment toutes les excuses mais certaines mutuelles sont cash. L’une m’a clairement dit : ‘‘Ça ne nous intéresse pas de couvrir des prostituées’’». Le Strass a finalement trouvé un accord avec la Mutuelle prévoyance interprofessionnelle (MPI). «Une évidence» pour son président Christian Bogros : «Chez nous, il n’y a pas d’exclusion.» Si le partenariat a été validé oralement, le contrat officiel ne sera probablement signé que mercredi prochain.

    Concrètement, quelle est la bonne nouvelle ? Jusqu’alors, la couverture maladie des travailleurs/euses du sexe se limitait au régime de base, c’est-à-dire au régime minimum de couverture de santé offerte par la Sécurité sociale et le régime social des indépendants (seulement destiné aux personnes françaises et étrangères disposant d’un droit de séjour régulier et stable). Désormais, la MPI prendra en charge la complémentaire santé et les contrats de prévoyance (via la Mutuelle générale de prévoyance) et les travailleurs/euses du sexe hériteront enfin du même système de protection que toute autre profession.

    Tarifs avantageux

    «C’est un grand jour. Avant, il était impossible pour nous d’aller chez le dentiste ou même d’acheter des lunettes. Impossible aussi de tomber gravement malade si nous ne voulions pas finir sans un rond du jour au lendemain. Nous n’avions plus du tout de revenus», explique Juliette (1), 32 ans, travailleuse du sexe. Exclue du droit commun, la jeune femme avait décidé il y a deux ans de mentir sur sa profession pour bénéficier d’une mutuelle. «On m’avait dit que les sociétés refusaient catégoriquement de nous couvrir, alors je me suis déclarée masseuse. J’ai pris un risque énorme, mais je n’avais pas le choix. Maintenant, la mutuelle collective obtenue par le Strass va tout changer.»

    En se positionnant comme pseudo-employeur – les contrats entre les travailleurs et la mutuelle seront signés d’un tampon «Strass» – le syndicat a fait coup double. Le premier, contourner le problème de l’illégalité et l’illégitimité de la profession qu’il représente. Le second, offrir à ses «employés» précaires des tarifs très avantageux grâce à la convention collective.

    Précarité

    En France, ces travailleurs/euses du sexe seraient entre 30 000 et 40 000 (chiffres à prendre avec des pincettes).

    […]

    Source et suite : liberation.fr



  • Qu est ce qu on appel travailleurs du sexe ?


  • Admin

    Les hommes qui se prostituent.



  • Et prochainement un dispositif de pension de retraite dès 40 ans et plus de 30 clients/jours.

    Les vieilles putes ou les vieux gigolos qui le souhaitent pourront continuer à travailler de la teub ou de la cramouille bien entendu.



  • @Nabilla a dit dans Les travailleurs et travailleuses du sexe seront enfin couverts :

    Qu est ce qu on appel travailleurs du sexe ?

    Des putes.



  • Bon sinon si j’ai bien compris “Les travailleurs et travailleuses du sexe seront enfin couverts” mais d’un autre côté on pénalise les clients qui vont chercher des " travailleurs et travailleuses du sexe".
    Y’a pas comme un manque de cohérence dans l’histoire ? On ne veut plus de clients pour les prostitués mais on veut les protéger socialement.
    Enfin bon…



  • Mais comment on peut accorder une mutuelle a des putes si le métier n’est pas reconnu ? :hum:
    Moi aussi je peux prétendre être une catin pour bénéficier d’une mutuelle ?



  • @Nabilla D’après ce que j’ai compris elles bénéficient déjà d’une mutuelle si elles se déclarent comme travailleur indépendant (massage, hôtesse, escort…). Ce sont celles qui travaillent pour des agences qui n’en bénéficient pas même si elle payent aussi des impôts.


  • Team

    C’est quand même le métier le plus dangereux si on n’est pas couvert, alors tant mieux.



  • Un topic à mettre en parallèle avec celui des métiers qui vont disparaitre remplacé par des robots.
    J’ai lu des articles la dessus, les premiers robots sexuels devraient arriver dans quelques années. :tagada:


  • Admin

    @Carcha Comme ça ?

    alt text

    :unsure:



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.