Éducation : retour du redoublement


  • Team

    J’ai doublé 2 fois, les 2 pour des raisons autres que résultats (enfin j’avais des mauvais résultats mais pas faute de niveau mais pour d’autres raisons), et les 2 m’ont été très bénéfiques. Je suis donc pour, même si j’ai conscience que dans des cas “désespérés”, ça n’a pas de sens. Mais les faire passer coute que coute non plus.



  • Je suis pour le redoublement, au cas par cas, pour arreter le passage systématique coute que coute que subissent notamment certains eleves en difficulté des les petites classes. Il faut trouver un juste milieu entre le redoublement punition trop systématique qu’il y a pu avoir, et le refus catégorique de redoublement tel qu’il se pratique actuellement dans beaucoup d’etablissements.

    Par exemple, mon neveu est en galere depuis 2 ans car beaucoup plus lent que les autres a l’apprentissage (entre autres soucis). Il n’a actuellement aucune solution pour l’aider: il est sur liste d’attente pour avoir soit une AVS ou pour etre suivi par un institut spécialisé, et on lui refuse le redoublement alors qu’il arrive a peine a lire en CE1. Je trouve ca assez triste de voir ce genre de cas (pas si rare que ca) ou on envoie des eleves déliberement vers l’echec scolaire sans aucun état d’ame (ce qui n’aide pas des eleves pour qui, comme lui, etre en echec constant détruit petit a petit le peu d’estime de soit qu’ils peuvent avoir).


  • Team

    A partir des années 2000, de nouvelles techniques statistiques et économétriques affinent ces résultats et montrent des effets contrastés entre le court et long terme.

    Dans la majorité des études, le redoublement n’a pas d’effet sur les performances scolaires à long terme. Quelques études obtiennent des effets positifs à court terme dans des contextes très particuliers (notamment lorsque le redoublement est accompagné d’autres
    dispositifs de remédiation comme des écoles d’été).

    Le redoublement a, en revanche, toujours un effet négatif sur les trajectoires scolaires et demeure le meilleur déterminant du décrochage. Il semble également impacter négativement le revenu futur du jeune adulte en agissant comme un signal de faible
    performance du salarié pour les entreprises.

    CNESCO



  • @Albedo a dit dans Éducation : retour du redoublement :

    Mon école idéale aurait été une école où on passe de l’enseignement d’une matière à l’autre pas selon un emploi du temps mais au gré de l’envie de l’élève. Plus axée sur des questions/réponses et réflexions ou de TP que de cours magistraux.
    Et bien sûr pas de niveaux de classe, mais de niveaux de matière. T’as 15 ans et tu veux faire le programme de math de tetminal, pourquoi pas, même si t’as le niveau 5ème en anglais.
    On veut monter tous les murs ensembles au lieu de faire mur par mur.
    Ce qui fait que tu retapes ta seconde parce que t’as été nase dans 2 matières, mais par contre tu as plus que le niveau sur d’autres. Ça c’est con.

    Ça fait très longtemps que j’ai pensé au même système que toi. Pour moi ce serait l’idéal je trouve. Tu peux être une bille totale dans certaines matières, n’y trouver aucun intérêt sur le moment ou ne pas avoir la maturité pour comprendre certaines notions… mais exceller dans d’autres, avoir l’envie et la possibilité d’aller bien plus loin dans celles-ci et dépasser largement ce que tu aurais pu apprendre en restant dans le groupe classe traditionnel.

    L’application ne serait pas simple je pense, mais former des groupes de niveaux pour chaque matière serait une grande stimulation. C’est marrant j’y pensais encore il y a quelques jours d’ailleurs.



  • @aurel a dit dans Éducation : retour du redoublement :

    Question : pourquoi dit-on redoubler et non doubler ? Redoubler c’est quadrupler non (2x2) ?

    Je me suis souvent posée cette question car en Belgique je n’ai jamais entendu “redoubler” , on dit “doubler”



  • @Froggy a dit dans Éducation : retour du redoublement :

    @Albedo a dit dans Éducation : retour du redoublement :

    Mon école idéale aurait été une école où on passe de l’enseignement d’une matière à l’autre pas selon un emploi du temps mais au gré de l’envie de l’élève. Plus axée sur des questions/réponses et réflexions ou de TP que de cours magistraux.
    Et bien sûr pas de niveaux de classe, mais de niveaux de matière. T’as 15 ans et tu veux faire le programme de math de tetminal, pourquoi pas, même si t’as le niveau 5ème en anglais.
    On veut monter tous les murs ensembles au lieu de faire mur par mur.
    Ce qui fait que tu retapes ta seconde parce que t’as été nase dans 2 matières, mais par contre tu as plus que le niveau sur d’autres. Ça c’est con.

    Ça fait très longtemps que j’ai pensé au même système que toi. Pour moi ce serait l’idéal je trouve. Tu peux être une bille totale dans certaines matières, n’y trouver aucun intérêt sur le moment ou ne pas avoir la maturité pour comprendre certaines notions… mais exceller dans d’autres, avoir l’envie et la possibilité d’aller bien plus loin dans celles-ci et dépasser largement ce que tu aurais pu apprendre en restant dans le groupe classe traditionnel.

    L’application ne serait pas simple je pense, mais former des groupes de niveaux pour chaque matière serait une grande stimulation. C’est marrant j’y pensais encore il y a quelques jours d’ailleurs.

    Puis il ne faut pas oublier que pour encore beaucoup trop d’enfant, l’école est vécue comme une punition familiale, ou si tu ramènes des mauvaises notes pour les pires cas, c’est la rouste assurée. Ça donne vachement envie d’exceller et de te passionner pour des matières quand t’as une épée de Damoclès au dessus de la tête.
    Cas vécu par moi avec l’atteinte du sommet le jour de la première épreuve du bac, en guise d’encouragement "si tu le loupes, tu vas bosser, je te garderai pas ici"
    Certains parents sont totalement à côté de leurs pompes pour stimuler l’envie d’apprentissage des enfants, et il y a aussi énormément à faire de ce côté là.
    Sinon je valide votre idée de l’école.


  • Banni

    @Yorgat a dit dans Éducation : retour du redoublement :

    @Albedo a dit dans Éducation : retour du redoublement :

    @Ratonhnhakéton a dit dans Éducation : retour du redoublement :

    gauche contre

    Tu m’étonnes lol. C’est pas de gauche de dire à un élève que c’est une grosse merde qui n’a pas le niveau.

    Ni de droite non plus d’ailleurs … Car c’est pas très mature de dire à un enfant que c’est une grosse merde qui n’a pas le niveau.

    Ni même humain d’ailleurs.


  • Team

    J ai doublé ma 3eme secondaire (14 ans), mais par gueguerre avec ma mère.

    En gros ma mère quittait le père de mon petit frère, ma mamy qui me voulait en Italie avec elle un an lui a monté la tête en mode, tu vas galèrer entre le petit dont tu dois donner plus d attention, les travaux, Marie est dans un âge difficile blabla.

    J’ai refusé l Italie, on m a dit que c’était ça ou l internat en pensant que changerai d avis. Mais non j’ai piqué une crise en mode théâtrale, et disant que j’irais à l’Internat mais que je me ferais renvoyer et donc de l’école aussi. (Car justement je savais à quel point réussir c était obsession de ma mère, en partie pour le regard extérieur, moi j’en avais RAF.)

    Après 5 mois je me suis effectivement fait virer de l internat et avait des point catastrophique. Je suis retournée chez moi et dans l’école où j’étais avant, mais j’avais accumulé trop de retard, et j avais du en plus changer d’option. Du coup j’avais eu 6 repêchages, mais avait décidé de pas les passer pour recommencer année sur de bonne base.

    Bon ça fait psychopathe ma réaction :mred: et je me rends bien compte que pas rationnel. Mais je ne regrette pas du tout ==>



  • @Lolly0608 non mais on n’est loin d’être toujours rationnel quand on est ado :lol:



  • @Lolly0608 Nan mais quand on est ado, c’est normal à la base de réagir comme tu l’as fait face à l’instabilité permanente qu’on te proposait. T’y peux pas grand chose. T’as beau essayer de te raisonner, ce que t’as vécu ça aide pas pour se concentrer sur l’école.


  • Team

    @Yorgat oui parce que même si je faisais ma fière ça été dure, le premier jour où on m’a déposé j’étais en crise de larme, je voulais vraiment pas y rester. Bon après tu te lies un peu avec les gens et donc j ai eu aussi des bons moment. Mais d’un point de vue scolaire clairement j’ai lâché dès le début, et c’est aussi pour ça que j ai préfère refaire mon année plutôt que boulotter comme une dingue l été et être dépassée et perdue l année suivante.


  • Team

    Ah parce que le redoublement n’existe plus? :abba:

    J’ai redoublé ma 4e oui. Ça m’a absolument pas aidé. Je me tapais toujours des 4 en espagnol et des 15 en anglais ¯\ _ (ツ) _ /¯

    À la fin je suis pour le redoublement. Moi ça m’a pas aidée car j’ai jamais eu envie de travailler, j’ai jamais revisé ni rien, j’avais des facilités de bases sur certaines matières et reviser, je voulais pas, j’avais pas que ça à foutre. J’aurais pu faire un BAC Tech direct pour faire la compta, j’ai décidé de faire BEP++BacPro car c’était plus facile. Je préferais faire en 4 ans quelque chose de facile qu’en 2 ans quelque chose de difficile. J’aime pas la difficulté. J’ai ensuite enchaîné sur un BTS en alternance où il fallait bosser et ça m’a saoulé, je suis même pas allée passer mon BTS à la fin.
    J’ai une drôle de mentalité. J’ai jamais vraiment su ce que je voulais faire faut dire mais aujourd’hui, j’ai eu la chance de trouvé ce que j’aimais donc c’est cool.
    Je pars totalement en HS et je raconte grave ma vie.

    Tout ça pour dire que mon expérience n’est clairement pas un point à prendre en compte tellement je voulais pas bosser.


  • Banni

    C’est un miracle que tu ai pu passer l’entretiens d’embauche si t’as sorti un tel récit.


  • Team

    @Carcha :mpurple:
    N’empêche c’est pour ça que j’ai jamais “réussi” derrière un bureau, je voulais pas travailler, j’étais sur le net. En faisant le boulot que j’ai, je suis obligé de bouger mon cul et livrer mes colis pour finir ma journée et rentrer chez moi :ahah:


  • Banni

    Je suis en train de lire ton post en t’imaginant sortir ça à un recruteur, c’est très drole.



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.