Suite à la MAJ du forum un bug sur l’affichage de la liste des topics dans les catégories. Le bug sera corrigé prochainemment.
Plus d’info : Echange entre l’équipe et les membres.

L'anglais est une langue difficile


  • Admin

    L’anglais est-il aussi facile à apprendre et à pratiquer qu’on le prétend ?
    Certes sa conjugaison est quasi simplifiée à l’extrême et la langue n’est pas genrée, mais mis à part ces deux aspects grammaticaux tout le reste n’est pas aussi simple.
    D’un point de vue phonologique l’anglais utilise 42 à 56 phonèmes contre environ 39 en français. La prononciation est aussi essentielle en anglais qu’elle est compliquée, par exemple un même mot s’il est employé comme nom ou comme adjectif ne se prononcera pas pareil.
    De même de nombreux sons très voisins sont compliqués à prononcer et à comprendre pour ceux dont ce n’est pas la langue maternelle.
    L’anglais contient également de très nombreuses locutions figées dont il est impossible de deviner le sens à partir de ses constituants. Il faut les apprendre par coeur. Tout comme les 283 verbes irréguliers du preterit, rien ne permet de les deviner.
    L’orthographe anglaise est une des plus compliquée d’Europe, seule la prononciation de la moitié des mots anglais est déductible par son orthographe. Par exemple la lettre A se prononce de 12 façons différentes, E de 9 façons, U de 11 façons différentes, le son [u] de 18 façons.

    Pour des explications plus complètes et plus développées je vous invite à visionner la vidéo ci-dessous :


    Alors l’anglais. Facile ou difficile ?


  • Admin

    Globalement tu as tout dit, l’écriture en elle-meme est plutot simple mais la prononciation peut vite s’avérer tres difficile. Genre les “h” prononcés, rien que ca, c’est pas du tout évident pour un francais. Et tout un tas de conneries genre “tomb” qui se prononce “toumb”, ou genre “rough”, “dough” et “lough” qui ont chacun une prononciation différente… C’est la merde :mrgreen:


  • Team

    La conjugaison n’est pas si simple, l’utilisation des temps est très différente par rapport au français.



  • J’aime beaucoup l’anglais pour la conjuguaison quasiment sans déclinaisons, et l’absence de genre, j’aimerais tellement que ce soit le cas en français…

    Sinon je trouve que les problèmes massifs de prononciation en anglais sont que l’ont prend en exemple l’accent anglais qui est excessivement dur.

    C’est beaucoup plus facile d’apprendre l’accent américain, beaucoup plus rond, moins accentué, avec des raccourcis de prononciation.



  • De toute façon ça dépend quelle est ta langue maternelle, motivation et façon d’apprendre.


  • Team

    @Jackasse a dit dans L'anglais est une langue difficile :

    J’aime beaucoup l’anglais pour la conjuguaison quasiment sans déclinaisons, et l’absence de genre, j’aimerais tellement que ce soit le cas en français…

    Bah ça pourrait déjà être le cas, je ne sais pas pourquoi le français conserve autant de terminaisons à l’écrit, à l’oral la conjugaison du français est aussi simple que l’anglais en fait :ahah:



  • Puis l’anglais est considéré facile car on l’entends de partout et parce que beaucoup de personne le parle (plus ou moins bien).

    Je parle Anglais tout les jours, j’arrive à me faire comprendre et parle fluidement. Mais pourtant je fais (beaucoup) des fautes de grammaire et de prononciation, non vocabulaire actif est pas énorme non plus.



  • @Knut a dit dans L'anglais est une langue difficile :

    @Jackasse a dit dans L'anglais est une langue difficile :

    J’aime beaucoup l’anglais pour la conjuguaison quasiment sans déclinaisons, et l’absence de genre, j’aimerais tellement que ce soit le cas en français…

    Bah ça pourrait déjà être le cas, je ne sais pas pourquoi le français conserve autant de terminaisons à l’écrit, à l’oral la conjugaison du français est aussi simple que l’anglais en fait :ahah:

    Totalement je suis pour une simplification mais déjà quand on modifie 3 mots c’est l’émeute donc j’imagine mal que ça arrive :cry:



  • @Knut a dit dans L'anglais est une langue difficile :

    @Jackasse a dit dans L'anglais est une langue difficile :

    J’aime beaucoup l’anglais pour la conjuguaison quasiment sans déclinaisons, et l’absence de genre, j’aimerais tellement que ce soit le cas en français…

    Bah ça pourrait déjà être le cas, je ne sais pas pourquoi le français conserve autant de terminaisons à l’écrit, à l’oral la conjugaison du français est aussi simple que l’anglais en fait :ahah:

    +1.

    J’aime bien lire des truc sur la simplifications du Chinois. Mes camarades approuvaient la simplification de cette langue mais par contre quand je leur proposais de simplifier le français, du genre à supprimer les lettres qui ne se prononces pas : SURTOUT PAS.

    Sinon, je suis assez partant pour une simplification orthographique du français perso :ahah:


  • Admin

    @Jackasse a dit dans L'anglais est une langue difficile :

    J’aime beaucoup l’anglais pour la conjuguaison quasiment sans déclinaisons, et l’absence de genre, j’aimerais tellement que ce soit le cas en français…

    Sinon je trouve que les problèmes massifs de prononciation en anglais sont que l’ont prend en exemple l’accent anglais qui est excessivement dur.

    C’est beaucoup plus facile d’apprendre l’accent américain, beaucoup plus rond, moins accentué, avec des raccourcis de prononciation.

    Il suffit de parler avec 4 Malabars dans la bouche. :hum:



  • @Ratonhnhakéton a dit dans L'anglais est une langue difficile :

    @Jackasse a dit dans L'anglais est une langue difficile :

    J’aime beaucoup l’anglais pour la conjuguaison quasiment sans déclinaisons, et l’absence de genre, j’aimerais tellement que ce soit le cas en français…

    Sinon je trouve que les problèmes massifs de prononciation en anglais sont que l’ont prend en exemple l’accent anglais qui est excessivement dur.

    C’est beaucoup plus facile d’apprendre l’accent américain, beaucoup plus rond, moins accentué, avec des raccourcis de prononciation.

    Il suffit de parler avec 4 Malabars dans la bouche. :hum:

    Oui et d’utiliser “like” et “you know” comme ponctuation. Et aussi hurler MURICA FUCK YEAH à la fin de sa prise de parole, sinon t’es antipatriotique et tu finis à Guitmo… :hamburger:


  • Team

    En tout cas je pense que les francophones sont sensés avoir un net avantage pour l’apprentissage de l’anglais, vu l’assimilation que l’anglais a subit au moyen-âge… les deux langues ont une forte proximité dans le vocabulaire et dans la grammaire. Et pourtant :mred:





  • L’anglais paraît difficile par rapport au français à cause de l’accentuation, pour moi ça se résume uniquement à ça. Ex. si on prend le mot American, et qu’on prononce chaque lettre bien à la française (le A, le R…) , aucun souci de compréhension pour un anglais. En revanche il faut mettre l’accent tonique sur la bonne syllabe (American), car si on le met n’importe où ailleurs, là personne ne vous comprendra. Pourquoi c’est difficile pour un français ? Parce qu’en français y’a pas d’accent tonique (sauf pour indiquer une question, et encore).
    Tout le reste c’est du flan, des excuses qu’on se trouve…
    La grammaire anglaise est ultra-simple.
    La syntaxe est globalement la même qu’en français.
    Le vocabulaire est hyper versatile : on peut fabriquer un verbe avec un adjectif ou un nom, ça ne fera sourciller personne.
    Les prononciations qui semblent aléatoires ne le sont pas tant que ça. Quand on dit qu’il y a 12 façons de prononcer un “a”, certes, elles dépendent de la place du a dans le mot, mais personne n’apprend par coeur ces règles de prononciation : tous les gens qui ont appris un peu d’anglais finissent par savoir intuitivement comment va se prononcer un a dans un mot inconnu. Exemple : je viens d’inventer le mot anglais “cromulation”, doutez-vous de la prononciation du a? Naturellement il se prononcera “eii” (parce que les mots au suffixe “tion” précédé immédiatement d’un a lui donnent sa prononciation “eii”, mais avait-on besoin de le savoir? Suffit d’avoir appris les mots anglais"station" ou “population” par exemple, et on n’a plus besoin de réfléchir à la question.)

    Bref, la difficulté réside dans l’accentuation. Et puis, à l’évidence pour bien parler une langue il faut en avoir besoin, et envie. Les français n’ont globalement ni besoin ni envie. Tout comme les américains n’ont ni besoin ni envie d’apprendre le français.


  • Admin

    @oranginita Pour le vocabulaire tu ne parles que de l’utilisation et pas de la compréhension. Il est peut-être facile d’inventer un verbe à partir d’un adjectif ou d’un nom (pour le coup c’est hyper restreint puisque ça ne concerne que les verbes), mais comprendre les expressions, locutions figées déjà existantes c’est une autre paire de manche. Je suis moyennement bon en anglais, je ne le parle pas bien mais j’arrive à me faire comprendre malgré mes nombreuse fautes, je le lis à peu près (d’autant plus facilement quand c’est technique et non littéraire ou familier) et là où je bloque le plus souvent c’est sur ces expressions dont il est impossible de déduire le sens à partir des mots dont elles sont constituées. A moins de les connaitre par coeur où qu’on nous fasse un dessin, il n’y a aucun moyen de les comprendre directement. Et des expressions de ce type, il y en a à la pelle.



  • C’est la première fois que je lis que l’anglais est une langue difficile, surtout sous la plume d’un français. La conjugaison des verbes est simple, les irrégularités infinitésimales par rapport au français. L’anglais, comme toute langue étrangère, demande un minimum d’effort pour l’apprendre… comme toute chose. C’est l’effort d’apprentissage qui est difficile à ceux qui ne veulent pas l’entreprendre, pas la matière.



  • @Ratonhnhakéton Oui, je pense que tu parles notamment des verbes à particules, genre “put somebody up” qui signifie “héberger qqun”, c’est pas facile à deviner parce que “put” et “up” n’évoquent pas spécialement un logement provisoire; ou “put up with somebody”, qui veut dire “supporter qqun, l’accepter même s’il est pénible”.
    Je reconnais que ça peut paraître difficile, mais je garantis qu’avec une bonne connaissance de la langue on finit par comprendre intuitivement des expressions comme celles-là. Alors c’est sûr que c’est pas très encourageant si ma réponse est toujours “faut déjà connaître un peu la langue”, mais je maintiens qu’il suffit d’apprendre quelques expressions pour reconnaître les autres.
    La façon dont une particule affecte un verbe comme “get” ou “put” reste régie par des règles qui peuvent s’apprendre.
    Et puisque nous comparons l’anglais au français, je maintiens avec force que l’anglais, même dans son vocabulaire, est beaucoup plus simple que le français.



  • @oranginita a dit dans L'anglais est une langue difficile :

    Je reconnais que ça peut paraître difficile, mais je garantis qu’avec une bonne connaissance de la langue on finit par comprendre intuitivement des expressions comme celles-là. Alors c’est sûr que c’est pas très encourageant si ma réponse est toujours “faut déjà connaître un peu la langue”, mais je maintiens qu’il suffit d’apprendre quelques expressions pour reconnaître les autres.

    Merci Oranginita de ce message qui va me permettre de faire mon vieux con :lol:

    [vieux con]

    Aujourd’hui, les gens sont devenus tellement feignants de faire le moindre effort intellectuel qu’on est presque obligé de s’excuser auprès d’eux dès lors qu’on a pas d’autre choix que de leur dire : “Il faut étudier, et ça peut monopoliser votre cervelle plus que 10 minutes.” :mrgreen:

    Et allez dire à un jeune qu’il doit monopoliser sa cervelle sur une question intellectuelle plus que 10 minutes ! :lol:

    [/vieux con]

    Ah, ça fait du bien, et ça vaut bien les quelques dizaines de moinzinages à venir !



  • @Britten :lol: je pluzine parce que je pense aussi comme un “vieux con” apparemment…
    Cela dit je suis absolument certaine que le propos de @Ratonhnhakéton (ou du youtubeur qu’il a montré) n’est absolument pas de dire que “l’anglais c’est difficile parce qu’il faut l’apprendre”.


  • Team

    @Britten Bof bof, surtout que y a jamais eu autant de diplômé d’unif et de personnes bilingues que dans les jeunes générations actuelles



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.