Sebastien- Koh Lanta Cambodge



  • SEBASTIEN
    alt text

    35 ans - Moniteur d’escalade
    Manche (50)

    Sébastien est un passionné de nature et d’escalade depuis 15 ans, et il en a fait son métier. Il a le goût de l’extrême. Agile, réfléchi, fort en équilibre, son physique et son mental en béton sont autant de solides atouts qui pourraient le mener très loin dans l’aventure.



  • Petit info le concernant : Il participera à Ninja Warrior 2.


  • Team

    Je l’aime bien, mais un peu déçue qu’il ai suivi la stratégie suivant Yassine, enfin il était le seul il a pas le choix. Mais vu qu’il semblait avoir un esprit sportif j’aurai pensé qu’il aurait au moins été moins partant.


  • Koh-Lanta

    C’est un suiveur, c’est sûr. C’est d’ailleurs pour ça qu’il est complètement effacé malgré d’importantes qualités.



  • @Lolly0608 a dit dans Sebastien- Koh Lanta Cambodge :

    Je l’aime bien, mais un peu déçue qu’il ai suivi la stratégie suivant Yassine, enfin il était le seul il a pas le choix. Mais vu qu’il semblait avoir un esprit sportif j’aurai pensé qu’il aurait au moins été moins partant.

    Au début lorsque le groupe (Bastien, Clémentine et Sandro) avec qui il était en alliance voulait éliminé les bleu puis ensuite Yassine, il n’était pas chaud pour éliminé directement Yassine car il voulait le garder jusqu’au bout. Yassine se mettant le groupe a dos (la plupart on, a mon avis, chercher un prétexte pour l’éliminé notamment Clémentine) il n’allait pas flinguer son jeu pour une personne.
    Idem concernant l’élimination de Vincent on le voit que cela le fait bip mais si il ne le faisait pas alors il aurait dû s’allié au bleu et donc perdre toutes ses chances de pouvoir gagner.

    On voit aussi dans la BA que c’est l’un des premier a vouloir finir l’histoire des équipes pour pouvoir éliminé qui il veut sans conséquence sur ses chances de victoire.

    Apparemment Vincent et lui sont très proche a l’extérieur espérons que ce soit un signe d’une alliance si c’est bien Vincent qui revient car pour moi le trio Vincent, Yassine et Sébastien est largement au dessus des autres (ce qui ne garantie pas systématiquement la victoire).



  • Voici les ITV de Sébastien après son élimination. On commence par TéléLoisir :

    Sébastien éliminé de Koh-Lanta : “Clémentine a trahi ma confiance. Si elle gagne, ce ne sera pas d’une belle manière”

    Sébastien, l’un des aventuriers les plus méritants de Koh-Lanta Cambodge, a été écarté du jeu aux portes de la finale… Il ne masque pas sa déception vis-à-vis de Clémentine, sa prétendue alliée.

    La trahison était une nouvelle fois au rendez-vous lors de l’épisode de Koh-Lanta Cambodge diffusé ce vendredi 2 juin 2017 sur TF1. En effet, Clémentine, détentrice du vote noir, a fait le choix de mettre dans l’urne deux fois le nom de Sébastien, son complice de toujours. Les voix de la jeune femme ont clairement fait pencher la balance. Au terme de 37 jours d’aventure, Sébastien a été éliminé. Une bien mauvaise place puisque l’aventurier modèle était aux portes du carré final… Le moniteur d’escalade revient sur son aventure et affiche sa déception face à l’attitude de son ex-alliée, Clémentine.

    Télé-Loisirs : Clémentine dit être déçue de vous. Que s’est-il passé ?
    Sébastien : Je ne vois pas du tout ce qui a pu se passer. J’ai l’impression qu’elle était perdue parfois. Ses choix et ses actes ne sont pas cohérents du début à la fin de l’aventure, il y a beaucoup de contradictions. Elle a essayé de trouver plein de prétextes pour justifier ses choix et ses votes et je trouve ça dommage, comme dire que je m’étais éloigné d’elle. C’est très clair, elle vote contre moi car elle a peur de moi sur les poteaux. Elle ne l’assumait peut-être pas complètement.

    En voulez-vous à Clémentine de son changement d’attitude ?
    C’est plus de la déception que de la rancœur. Les propos qu’elle peut tenir parfois me déçoivent aussi. Je n’oublie pas. Mais je suis quelqu’un qui va de l’avant, je ne vais pas rester focaliser là-dessus.

    Clémentine vous reproche d’être dans votre monde et un peu égoïste…
    (Il rit). Par rapport au retour que j’ai des autres aventuriers, je ne pense pas avoir été égoïste. Bien sûr, l’aventure je l’ai vécue avant tout pour moi. J’étais toujours présent, j’étais moins avec elle sur la fin de l’aventure. Je ne pense pas être égoïste et je n’espère pas ! Cela me gênerait beaucoup.

    Mérite-t-elle de gagner ?
    Par rapport à la vision que j’ai du jeu, pour moi ce qui est important est de gagner d’une belle manière. Si Clémentine gagne, ce ne sera pas d’une belle manière !

    Considérez-vous cela comme de la trahison ?
    A partir du moment où je lui avais donné ma confiance. Elle m’a éliminé : elle a trahi ma confiance. Je pense lui avoir montré qu’elle pouvait avoir confiance en moi et que je pouvais avoir confiance en elle. Le fait est que non. Ma copine me dit toujours que je suis trop gentil, du coup je me fais avoir ! (il rit).

    Que pensez-vous du geste que Clémentine a exercé sur Frédéric ?
    C’est du marchandage. Elle était outrée du coup de bluff de Sandro lors de l’épreuve de dégustation mais au final quand elle utilise le vote noir de Claire pour récupérer le confort, c’est exactement la même chose. A partir de ce moment, mes doutes sont apparus vis-à-vis de Clémentine.

    Pourquoi n’avoir rien dit à ce moment-là du jeu ?
    C’est tellement gros que cela me paraissait impossible. Dans mon esprit, ce n’était pas concevable. La première personne à laquelle j’en ai parlé c’est Vincent et je lui ai dit que j’avais du mal à imaginer que Clémentine puisse faire ça. Du coup, je voulais attendre d’en parler avec elle pour être vraiment sûr que ça s’était passé…

    Vous aviez partagé votre confort avec Frédéric et pourtant il ne vous a pas rendu la monnaie de la pièce…
    Je ne lui en veux pas du tout. Son choix était compliqué : soit il me rendait la monnaie et il hypothéquait toutes ses chances pour aller en finale soit il choisissait Clémentine et il avait toutes les chances pour aller en finale. Cela reste un jeu, il y a 100 000 euros à la clef !



  • Voici son ITV le Figaro :

    Sébastien (Koh-Lanta) : «J’ai manqué de vigilance par excès de confiance»
    INTERVIEW - Le Normand de 35 ans - qui participe à la saison 2 de Ninja Warrior - a vu son aventure de se terminer lors de l’ultime conseil. Clémentine, Frédéric, Mathilde et Vincent sont les quatre finalistes.

    En attribuant son privilège du vote noir à Clémentine en espérant qu’elle en ferait bon usage, Claire n’a pas rendu service à ses trois amis masculins. Car au lieu de voter contre l’aventurier estimé le moins méritant, «Clem la rage» s’en est servi comme élément de négociation.
    Au terme de l’épreuve de confort où le vainqueur avait l’opportunité de retrouver un de ses proches et d’offrir ce même privilège au candidat de son choix, elle a joué de malice auprès du lauréat, Frédéric. Avec la promesse de ne pas utiliser sa double voix contre lui au conseil, la Savoyarde a pu revoir son petit ami. Une méthode qui n’a pas été du goût de Vincent et de Sébastien.
    Protégée par son collier d’immunité, Clémentine était intouchable au conseil, au même titre de Mathilde, vainqueur de la dernière épreuve d’immunité. Sébastien éliminé, la victoire finale se jouera entre deux garçons et deux filles. Au programme, les traditionnelles épreuves d’orientation puis, pour les trois rescapés, les poteaux. Le vainqueur remportera un chèque de 100.000 euros et le finaliste perdant la somme de 10.000 euros.
    Le jury final, qui décidera par ses votes du nom du vainqueur de Koh-Lanta, sera composé de Sandro, Marjorie, Corentin, Kelly, Claire, Sébastien et des deux perdants issus de l’épreuve d’orientation de celle des poteaux.

    Sébastien, comment avez-vous été amené à vous présenter au casting de Koh-Lanta?
    C’était la deuxième fois que je tentais ma chance, après l’édition 2011. J’étais motivé par le défi sportif, j’avais envie de me tester, de voir de quoi j’étais capable dans mon rapport aux autres et dans la résistance à la fatigue, à la faim et au manque de mes proches. En 2011, j’avais été jusqu’à la première étape du casting filmé et je n’avais pas eu l’occasion de me représenter par la suite. L’année dernière, je suis tombé par hasard sur l’inscription à la nouvelle saison et ça a fonctionné.

    Avez-vous été intrigué par votre entame d’aventure aux côtés de Claire et de Vincent?
    Oui vraiment, j’étais dans le flou le plus complet. Nous nous demandions ce qui allait bien pouvoir nous arriver puisque nous n’avions jamais vu ce type de départ à trois candidats. Nous avons compris que nous avions plus ou moins le même profil mais nous avons été surpris de découvrir que le jeu avait déjà débuté par ailleurs. J’ai regretté de ne pas avoir pu vivre ces trois premiers jours, comme les autres, et d’arriver sur un campement où tout était à faire. Chez les rouges, il ne restait plus rien à construire. Et puis il a fallu s’intégrer rapidement pour ne pas risquer l’élimination.

    Votre expertise de moniteur d’escalade a été particulièrement utile sur les épreuves sportives…
    Physiquement, c’est certain. Mais mentalement également puisque j’étais confronté à des défis de résistance. Cela m’a aussi permis de prendre du recul face aux difficultés et aux privations. Dans Koh-Lanta, c’est essentiel de parvenir à rester toujours lucide et objectif. Ma plus grande souffrance durant l’aventure aura été l’éloignement de mes proches. Et ma plus grosse erreur aura été d’avoir manqué de vigilance à la fin par excès de confiance.

    Qu’avez-vous pensé du choix de Claire de donner sa double voix à Clémentine?
    Sur le moment, tout était bien expliqué puisque Claire n’avait pas voulu trancher entre les trois garçons qu’elle appréciait. Je n’ai pas perçu ce choix comme une menace pour la suite de mon aventure parce que j’avais confiance en Clémentine. Je n’aurais jamais pu imaginer qu’elle puisse voter contre moi.

    Quel était votre état d’esprit en rejoignant l’hôtel du jury final?
    C’était étrange avec des sentiments contradictoires. J’avais évidemment beaucoup de déception parce que je me voyais vraiment participer à l’orientation. Et à la fois une grande satisfaction d’avoir vécu des moments aussi incroyables et une aventure exceptionnelle.

    Comment expliquez-vous ce pouvoir de persuasion de Clémentine dans l’aventure? Elle a obtenu les éliminations des candidats qu’elle voulait, un collier d’immunité et un vote noir…
    (Rires.) Franchement, c’est inexplicable! Je suis bien incapable de le comprendre et de le justifier. Dans le feu de l’action, rien ne me paraissait anormal. Aujourd’hui, en découvrant l’aventure dans sa globalité, tout le monde se pose la question. Personnellement, j’ai évolué en confiance avec Clémentine du début jusqu’à la fin. Nous étions dans la même équipe et avant chaque conseil, nous discutions toujours des votes que nous allions faire. Nous avions fonctionné ensemble pour essayer d’aller le plus loin possible et je n’ai jamais pensé à remettre en cause certains de ses choix. Son côté volcanique que les téléspectateurs ont remarqué, je ne l’ai perçu qu’à la toute fin de mon aventure parce que la majorité du temps, elle était tout à fait calme.

    Quel est votre avis sur les quatre finalistes de ce Koh-Lanta?
    Sur l’épreuve d’orientation qui les attend, ils ont chacun leurs points forts. Mathilde a montré qu’elle était capable de trouver un collier d’immunité. Pour l’avoir cherché également, je sais à quel point il faut avoir un bon sens de l’observation pour y arriver. Vincent est un compétiteur, il est très observateur et très malin. Frédéric a démontré lors de chaque épreuve qu’il était un battant qui ne lâche jamais rien. Il a un gros mental. Et Clémentine est une montagnarde habituée aux longues randonnées donc elle connaît bien l’orientation.



  • Voici son ITV à Gala :

    Koh Lanta – Sébas­tien éliminé : « J’en ai beau­coup voulu à Clémen­tine »

    Il était bien parti pour gagner Koh Lanta, et pour­tant Sébas­tien vient d’être éliminé de l’aven­ture. Très déçu, il regrette l’atti­tude de Clémen­tine au soir du conseil, et avoue qu’il aurait dû se montrer plus vigi­lant…

    Vous avez quitté l’aven­ture alors que vous étiez l’un des grands favo­ris, qu’est-ce que ça vous a fait ?
    C’était très bizarre comme senti­ment. J’étais à la fois très déçu, parce que je me voyais déjà aller à l’orien­ta­tion… Et en même temps j’étais aussi soulagé, et satis­fait d’avoir vécu mon aven­ture comme je l’ai vécue. J’ai eu une aven­ture très complète, j’ai plei­ne­ment profité, tout en sachant rester moi-même. Au final, j’ai réalisé que j’avais eu de la chance de pouvoir vivre tout ça.

    Avez-vous des regrets ? Si vous pouviez chan­ger une chose au cours de votre aven­ture, ce serait quoi ?
    Je n’ai pas de regrets dans le sens où j’ai fait une aven­ture qui me ressem­blait. Mais si c’était à refaire, je crois que j’aurais un peu moins de confiance à la fin. Dans ma tête, j’avais Clem et Vincent avec moi, et j’étais assuré d’aller à l’orien­ta­tion. Je me sentais bien dans le jeu, du coup j’ai baissé la garde, j’étais moins vigi­lant. Alors que j’aurais dû tout donner pour décro­cher une immu­nité.

    Après votre élimi­na­tion, vous avez dit que vous étiez déçu par l’atti­tude de Clémen­tine ?
    Oui, je lui en ai beau­coup voulu. On était ensemble chez les rouge, on s’était dit qu’on irait jusqu’au bout. Mais elle a préféré trans­for­mer la réalité pour justi­fier ses choix. Je regrette de lui avoir donné toute ma confiance, c’est à cause d’elle que je suis élimi­né… Mais en même temps je suis comme ça. Je préfère donner ma confiance à quelqu’un quitte à être trahi, plutôt que de ne jamais faire confiance à personne.

    Qu’est-ce qui vous faisait peur avant de partir ?
    Les autres! (rires) J’avais peur d’être confronté à des gens que je n’aurais pas forcé­ment côtoyés ailleurs… En plus je suis arrivé trois jours après les autres, c’était d’autant plus dur de s’inté­grer. Mais fina­le­ment ça s’est bien passé.

    Et fina­le­ment, qu’est-ce qui était le plus dur ?
    C’était l’absence des proches. Mais plus que l’éloi­gne­ment, c’était le fait de n’avoir aucun contact avec eux. Ça crée un gros manque… J’avais besoin de parta­ger tout ce que je vivais avec ma compagne et mes enfants, et je ne pouvais pas, c’était frus­trant ! Et puis on se demande comment ça se passe pour eux… Il y a une forme d’inquié­tude.

    Quand ma compagne est venue (dans le dernier épisode, les proches ont rendu visite aux aven­tu­riers ndlr) ça m’a fait un bien fou, même si je n’ai pas pu la voir très long­temps. Fred ne m’a pas choisi pour parta­ger le confort (une nuit dans un hôtel avec sa compagne ou son compa­gnon, ndlr), il a préféré choi­sir Clem et bien entendu c’était très dur émotion­nel­le­ment. Mais j’ai essayé de rela­ti­vi­ser.

    Quel est votre meilleur souve­nir?
    C’était le binôme avec Claire ! On a remporté deux victoires ensemble, et quand on gagne à plusieurs la joie est décu­plée. On avait une bonne cohé­sion, c’était vrai­ment un bon moment. En plus, le confort qu’on a remporté était incroyable, rencon­trer cette famille cambod­gienne et pouvoir se bala­der sur un marché…

    Comment ont réagi vos proches à votre retour?
    Ils étaient tous ravis ! Ma compagne Alice et mes deux enfants Victor (5 ans) et Adèle (1 an et demi) sont venus me cher­cher à gare, et j’ai vu ma fille marcher pour la première fois ! Quand je suis parti elle ne marchait pas encore. Ils sont un peu jeunes pour comprendre pourquoi j’ai fait cette aven­ture, mais ils ont été marqués par mon absence. Main­te­nant, dès que je pars quelques jours, ils stressent, ils ont peur que je reparte long­temps. Avec ma compagne, on aime­rait les emme­ner en voyage en Asie bien­tôt, j’ai vrai­ment envie de leur faire parta­ger ce que j’ai vu.

    Sur les réseaux sociaux vous êtes très appré­cié… contrai­re­ment à Clémen­tine !
    Après chaque émis­sion, je regarde un peu ce que les gens disent, et c’est vrai que j’ai été heureux de voir tous ces retours posi­tifs sur mon parcours. Même les gens dans la rue sont sympas, ça complète l’aven­ture en quelque sorte. Je dirais même que ça valide tout ce que j’ai fait au cours de l’aven­ture, et c’est impor­tant.

    A propos de Clémen­tine, je comprends que les gens soient agacés, moi même j’ai été très déçu par son compor­te­ment. Mais ça ne veut pas dire qu’on peut profé­rer des insultes sur les réseaux sociaux. Ça va beau­coup trop loin. Je sais par Vincent qu’elle le prend plutôt bien, heureu­se­ment qu’elle a du carac­tère, parce que ça ne doit pas être faci­le… Ça vous affecte forcé­ment un peu.



  • ITV pour TéléZ :
    Sébastien de Koh-Lanta : « Je suis super satisfait de l’aventure que j’ai vécue »
    Le Normand de 35 ans, Sébastien, sort ce soir après une belle aventure. Déçu mais fier de son parcours, il analyse ses dizaines de jours passés sur Koh-Lanta.

    TeleZ : Comment réagissez-vous à votre départ ?
    Sébastien : Je suis énormément déçu mais c’est un sentiment étrange parce que je suis déçu -mon ambition était d’aller sur les poteaux – tout en étant super satisfait de l’aventure que j’ai vécue. J’ai été relativement loin, j’ai eu de la chance de gagner des épreuves, de vivre des conforts magiques.

    Vous deviez pourtant avoir assez confiance en vous, car vous étiez un des meilleurs dans les épreuves…
    J’essaie d’analyser le pourquoi du comment : j’étais peut-être un peu trop confiant et je me suis vu un peu trop vite à l’orientation. Les dernières épreuves, même si j’étais présent, peut-être qu’inconsciemment je l’étais un peu moins. J’avais entièrement confiance en Clémentine donc mathématiquement, je ne me sentais pas en danger. Depuis le début, je dis qu’à Koh-Lanta, tout peut changer tout le temps et j’ai été moins vigilant sur la fin.

    Vous n’en voulez pas à Fred d’avoir accepté le deal de Clémentine ?
    Pas du tout ! Si je me mets à sa place : il a gagné le jeu de confort, il a quatre personnes qui le regardent, et parmi ces quatre, quelqu’un lui propose d’aller en finale. Il ne me devait rien, ne m’avait jamais rien promis, donc je ne peux pas lui en vouloir.

    Et pourtant, vous votez contre lui…
    Oui, c’est un peu contradictoire mais ça n’a rien à voir avec le confort. Ma seule opportunité de rester aurait été que certains votent contre Fred. Comme je ne voulais pas voter contre Vincent, c’est la seule personne contre qui voter qui me semblait judicieuse. Je m’étais dit que peut-être au dernier moment, sur le conseil, certains auraient changé d’avis.

    Vous sentiez-vous les moyens d’aller plus loin ?
    Honnêtement, je me sentais vraiment bien. Plus le temps passait, mieux j’étais. J’étais vraiment épanoui sur la fin de l’aventure. Le fait de gagner des épreuves m’avait mis en confiance et fait penser que je vivais une belle aventure. J’étais en pleine possession de mes moyens pour aborder les deux dernières épreuves, l’orientation et les poteaux.

    Votre métier de professeur d’escalade a été un atout sur Koh-Lanta ?
    Ah oui je pense. L’escalade en général m’a aidé, aussi bien au niveau physique que mental. Pour prendre du recul. On ne peut pas affronter tête baisser en escalade, il faut toujours prévoir ce qu’on va faire, et ça m’a aidé.

    Dans votre portrait, vous disiez espérer trouver vos limites dans Koh-Lanta. Est-ce que cela a été le cas ?
    Malheureusement non (rires) parce que j’en avais encore sous le pied. J’avais encore les moyens d’aller plus loin.

    Cette aventure vous a-t-elle permis de découvrir d’autres ressources en vous que vous n’imaginiez pas ?
    Je suis quelqu’un qui doute beaucoup. J’ai une confiance en moi peu élevée et ça m’a permis vraiment d’avoir davantage. J’ai validé le fait que ce que je pensais être capable de faire était bien réel. De m’exprimer davantage aussi. Je n’ai pas changé mais ça m’a fait prendre conscience de qui j’étais.

    Vous étiez le gentil du camp. C’est ce qui vous a perdu ?
    Si c’est ce qui m’a perdu, tant mieux ! Je préfère être comme ça et ne pas gagner, que l’inverse. Honnêtement, je ne pense pas que le fait d’être gentil m’a ralenti. Au contraire, ça m’a aidé à aller loin.

    Quel est le moment que vous avez préféré sur Koh-Lanta ?
    Mon moment préféré, c’est la première victoire avec Claire en binôme, parce que je me suis vraiment donné à fond pour avoir ce confort. Et le fait de le gagner ensemble, cela multiplie par deux l’émotion de la victoire. Et cette victoire a donné un confort magique dans une famille cambodgienne. Cette rencontre a complèté l’aventure. Il y a eu l’aspect survie, et avec les conforts, l’aspect voyage et immersion au Cambodge.

    Quel voyageur êtes-vous justement ?
    Je suis un voyageur sportif. Quand je voyage, c’est vraiment pour aller grimper sur des falaises, soit faire du kitesurf ou du surf. C’est sac à dos et le matériel d’équipement d’escalade, ou tente et camping. J’ai investi dans un camping-car pour partir avec les enfants. C’est un peu à la roots. J’ai adoré l’Asie et je pense y retourner avec ma famille.

    Qui voyez-vous aller jusqu’au bout de l’aventure ?
    C’est assez ouvert parce que les derniers aventuriers ont tous leurs qualités propres qui peuvent leur permettre de tirer leur épingle du jeu… mais moi j’ai une préférence, pas objective : mon cœur balance pour Vincent !


  • Team

    Après Yassine, ma deuxième déception 😞


  • Le Club des Vieux

    @Ogami a dit dans Sebastien- Koh Lanta Cambodge :

    Voici les ITV de Sébastien après son élimination. On commence par TéléLoisir :

    Vous aviez partagé votre confort avec Frédéric et pourtant il ne vous a pas rendu la monnaie de la pièce…
    Je ne lui en veux pas du tout. Son choix était compliqué : soit il me rendait la monnaie et il hypothéquait toutes ses chances pour aller en finale soit il choisissait Clémentine et il avait toutes les chances pour aller en finale. Cela reste un jeu, il y a 100 000 euros à la clef !

    Voilà pour moi ce passage est symptomatique, il en veut pas du tout à Fred et pour justifier ça, il énonce les mêmes raisons qui ont poussé clem a faire ce qu’elle a fait, elle a pensé aux thunes et à la finale et sa gueule. Je comprends pas ce double standard.



  • C’est assez évident : Frédéric est un homme.



  • @Jackasse a dit dans Sebastien- Koh Lanta Cambodge :

    @Ogami a dit dans Sebastien- Koh Lanta Cambodge :

    Voici les ITV de Sébastien après son élimination. On commence par TéléLoisir :

    Vous aviez partagé votre confort avec Frédéric et pourtant il ne vous a pas rendu la monnaie de la pièce…
    Je ne lui en veux pas du tout. Son choix était compliqué : soit il me rendait la monnaie et il hypothéquait toutes ses chances pour aller en finale soit il choisissait Clémentine et il avait toutes les chances pour aller en finale. Cela reste un jeu, il y a 100 000 euros à la clef !

    Voilà pour moi ce passage est symptomatique, il en veut pas du tout à Fred et pour justifier ça, il énonce les mêmes raisons qui ont poussé clem a faire ce qu’elle a fait, elle a pensé aux thunes et à la finale et sa gueule. Je comprends pas ce double standard.

    Avec Fred il n’était pas en alliance contrairement à Clémentine dont l’alliance de base avec Bastien et Sandro étaient de tout faire pour être dans les 4 dernier.

    Si on lit l’ITV de TéléZ on a la réponse :
    Vous n’en voulez pas à Fred d’avoir accepté le deal de Clémentine ?
    Pas du tout ! Si je me mets à sa place : il a gagné le jeu de confort, il a quatre personnes qui le regardent, et parmi ces quatre, quelqu’un lui propose d’aller en finale. Il ne me devait rien, ne m’avait jamais rien promis, donc je ne peux pas lui en vouloir.

    Contrairement à Clémentine et lui et aussi entre Vincent et lui. Clémentine avait promis depuis leur alliance de ne jamais voter contre lui et Vincent et lui ce le sont promis au retour de Vincent.



  • Son ITV pour MYTF1 où il parle notamment de Yassin :
    Koh-Lanta : Exclu. Sébastien, éliminé : « Partir comme ça, c’est très décevant »

    Le dernier conseil avant l’orientation a été fatal à Sébastien qui quitte « Koh-Lanta : Cambodge » la tête haute, fier d’avoir été fidèle à ses valeurs.
    Tu quittes Koh-Lanta aux portes de la finale après avoir souvent brillé dans les épreuves, la déception doit être immense ?
    Je me voyais bien en finale, c’était en tout cas bien parti pour moi. Donc je suis clairement très déçu. Quand j’ai commencé l’aventure, mon objectif était d’aller à l’orientation. Si je n’y parvenais pas, c’était de ma faute. Mais partir comme ça, c’est très décevant.

    Les deux votes de Clémentine contre toi sont un peu durs à encaisser ?
    Oui, carrément. Même si ce n’était pas dit ouvertement, dans mon esprit on allait au bout ensemble, tant qu’on pouvait. Je l’ai vraiment en travers de la gorge.

    Est-ce que le vote au mérite dans Koh-Lanta n’est pas quelque chose d’un peu précaire ?
    Pas forcément, mais j’aurais dû être plus vigilant. Le fait d’être en confiance sur les six derniers jours a fait que j’ai été sans doute moins performant dans les épreuves et c’est ce qui m’a joué des tours. Après, c’est vrai que le vote au mérite a peut-être ses limites quand on approche de la fin de l’aventure.

    Clémentine ne s’en est d’ailleurs pas cachée en te disant ouvertement que tu représentais un danger pour les poteaux.
    C’était ambigu de sa part, parce que le conseil d’avant, elle dit que c’est super de gagner face aux meilleurs et puis au final, deux jours après, elle change complètement d’idée… C’est un peu difficile à comprendre, mais c’est comme ça.

    Penses-tu que tu étais trop fort et que tu as été trop gentil dans ta façon de gérer ton aventure ?
    Dans la tête des autres aventuriers, j’allais être très fort sur les poteaux, une épreuve où le mental est prépondérant. Je l’ai bien vu lors de l’épreuve de la corde : tout le monde partait perdant sachant qu’il fallait tenir accroché à une corde et que c’était une épreuve statique… De mon point de vue, sur les poteaux, tout le monde a sa carte à jouer, c’est dans la tête et tout le monde peut tirer son épingle du jeu. Ensuite, je préfère me dire que j’ai été trop gentil plutôt que d’avoir été méchant. Ce n’est pas du tout mon comportement, et je ne changerai rien à ça. Je préfère être gentil et me faire avoir plutôt que d’être méchant. Là où je me suis trompé, c’est que je n’ai pas été assez vigilant. J’ai donné ma confiance et au bout d’un moment je n’ai pas pris suffisamment de recul pour voir ce qu’il se passait et anticiper tout ça.

    A quoi dois-tu cet état d’esprit exemplaire ?
    C’est dû à mon caractère et aux activités que je pratique. J’ai du recul, j’arrive à analyser ce qu’il se passe. J’essaye toujours de comprendre les gens et de me mettre à leur place pour ne pas juger trop hâtivement. En escalade, en surf, en kite, il faut être relativement posé et réfléchi pour ne pas se blesser et être performant.

    Quel regard portes-tu sur l’attitude de Vincent au dernier conseil, fidèle jusqu’au bout à ses valeurs en votant contre Clémentine ?
    Je le comprends et je me dis presque que j’aurais dû faire comme lui pour montrer mon point de vue. J’ai voté contre Fred en me disant qu’il y aurait peut-être des changements au conseil, mais au final j’aurais dû faire comme Vincent. Il est irréprochable, fidèle à ce qu’il pensait depuis le début. C’est quelqu’un de bien.

    On sentait un respect mutuel entre vous deux.
    On a commencé l’aventure ensemble et ça a créé un lien particulier, comme avec Claire. On avait un profond respect l’un pour l’autre et on continue à se voir régulièrement. En plus, il a des qualités différentes des miennes ce qui fait que dans les épreuves, là où j’étais très performant il devait se dépasser pour y arriver et inversement.

    Son retour dans l’aventure t’a particulièrement réjoui puisque tu t’en voulais d’avoir voté contre lui au conseil. Il revient et gagne haut la main le parcours du combattant : il était vraiment trop fort ?
    Il était bien au-dessus du lot. Je suis arrivé au bout du parcours carbonisé et lui avait encore de la marge ! Son retour a été fracassant et je suis très content pour lui, il le mérite. Et ça a aussi permis de valider le fait que c’est bien quand les meilleurs restent, car ça fait de belles épreuves.

    Le dernier collier qui traînait sur le campement, tu l’as beaucoup cherché ?
    Franchement oui. Le soleil s’est levé et j’étais déjà dans la forêt. J’ai passé la journée à le chercher, jusqu’à l’épuisement. Je n’ai pas de regrets de ne pas l’avoir trouvé parce que j’ai tout donné.

    Dès ton arrivée dans l’aventure, tu es apparu comme un candidat redoutable dans les épreuves. Est-ce que ça t’a mis de la pression après la réunification ?
    Je suis quelqu’un qui doute pas mal. Sur le cochon pendu, tout le monde me voyait favori, mais c’est une épreuve qui se joue beaucoup sur le mental. Même dans mes activités on ne reste jamais suspendu une heure et demi quelque part ! Donc je ne savais pas du tout ce dont j’étais capable sur ce type d’épreuve. J’avais une grosse pression, à cœur de bien faire. J’ai fait Koh-Lanta pour gagner des épreuves.

    Tu penses que tu aurais pu en gagner plus ?
    L’épreuve d’équilibre que Clémentine gagne pour l’immunité, j’étais vraiment bien parti et j’ai fait une petite erreur de concentration qui me laisse des regrets. Sur les dominos pareil…Une faute d’inattention… C’est dans ce sens-là que je dis que j’ai peut-être été trop confiant et que du coup je n’étais pas assez concentré.

    Tu pratiques l’escalade. Qu’est-ce que ce sport très complet t’a apporté dans Koh-Lanta ?
    Au niveau physique, on développe des qualités d’équilibre, de résistance sur le haut du corps et ça aide beaucoup. Mais c’est sans doute au niveau mental que l’escalade m’a le plus aidé. Quand on grimpe, on se retrouve dans des situations limites où la chute n’est pas permise et c’est là qu’il faut prendre sur soi et rester concentré. Prendre du recul, avoir du contrôle sur soi, ça m’a profité.

    Regrettes-tu de ne pas avoir pu affronter Yassin dans les épreuves individuelles ?
    J’aurais aimé me confronter à lui. Mais Yassin était tellement individualiste… Pour avancer dans Koh-Lanta, il faut être avec des gens en qui on a confiance. Yassin était difficile à cerner et c’était parfois compliqué de savoir dans quel sens il voulait aller. Mais c’est certain que je regrette de ne pas avoir pu l’affronter. Sur des épreuves comme le cochon pendu, celle de la corde, toutes les épreuves qui mettent le mental à contribution, il aurait été un adversaire redoutable et ça aurait fait de très belles confrontations.

    Tu as vu Lise, ta compagne, pendant l’épreuve de confort, mais cela a dû être très frustrant pour toi de ne pas pouvoir plus en profiter. Tu comprends le choix de Frédéric de désigner Clémentine plutôt que toi à l’issue de l’épreuve, alors que tu avais terminé deuxième ?
    Je comprends son choix. Il avait un dilemme : on lui proposait d’aller en finale en échange de sa décision ! Je n’ai aucun problème avec ça, je lui ai dit d’ailleurs.

    Tu as tout vécu au Cambodge, tu as même été piqué au visage par un scorpion…
    C’est sûr qu’après ça, la nuit est beaucoup moins bonne ! (rires) C’est une piqûre très intense sur le coup, puis ça passe et on a la joue complètement anesthésiée… Je m’étais déjà fait piquer au doigt par un scorpion au tout début de l’aventure en prenant un bout de bois en pleine nuit, donc je savais ce que ça faisait.

    Après la piqûre de Claire dans la foulée, vous avez fait un grand ménage de printemps sur le camp. C’était un mal pour un bien finalement ?
    Tout à fait ! Il y avait eu un manque d’attention sur la tenue du camp, notamment sur les coquilles de bulots laissées dans un coin. Ça a permis de tout remettre au propre et de nous rendre compte qu’on avait des progrès à faire concernant l’entretien du camp.

    Si on te proposait de nouveau Koh-Lanta, tu serais prêt à repartir ?
    Je signe tout de suite ! Je serai redoutable. J’ai appris énormément sur moi, j’ai pris confiance en moi et je sais à quoi m’attendre. Je ne laisserai rien au hasard dans ma préparation et je ferai en sorte d’être redoutable dans les épreuves.

    Tout en restant fidèle à tes principes ?
    Ah oui, je ne dérogerai pas à ce que je suis. Je suis partagé au sujet de ma sortie : à la fois il y a cette déception de ne pas aller en finale, et d’un autre côté il y a une énorme satisfaction de toute l’aventure que j’ai faite. J’ai vécu plein de trucs, j’ai fait de la survie, j’ai fait une cabane, j’ai gagné des épreuves… En voyant les images, je me rends compte que j’ai vraiment été fidèle à mes valeurs.

    Un pronostic sur les trois aventuriers qui seront sur les poteaux ?
    Ils ont tous des qualités qui peuvent leur permettre de se retrouver sur les poteaux. Mathilde a été très persévérante quand il a fallu chercher le collier, ça montre qu’elle est assez observatrice ; Clémentine fait pas mal de randonnées en montagne, donc l’orientation ne devrait pas être un problème pour elle ; Fred est quelqu’un de débrouillard et Vincent a une volonté de malade ! Pour moi, c’est très ouvert.