La lose des techniques de drague



  • Quelles sont les approches les plus pourraves dont vous avez été témoin, ou dont vous êtes l’auteur-e ?

    :stuck_out_tongue_winking_eye:



  • :huuu:



  • Je sais pas si les techniques malaisantes comptent, mais pourquoi pas en parler.
    text alternatif
    Aller, viens écouter mes contes.

    Des relou qui me draguaient j’en ai vu, mais peu m’auront autant marqué. En voilà trois:

    • Tout d’abord une simplette mais trippante. C’était au début de ma licence 1 il y a deux ans, je n’avais même pas encore la majorité. Un soir au Casino shop du centre-ville, alors que j’hésitais devant les kilos de patates, un étrange type, au visage de pain d’épice à moustache, se pencha au-dessus des fruits dans le besoin de me demander quelque chose. M’attendant à une question pour un renseignement quelconque, il me surpris à m’avouer qu’il me trouvait mignonne (il est vrai qu’avoir quitté le nid familial m’avait donné bonne mine <- référez-vous à mon avatar). Je le remercie poliment, sans en demander plus, mais il était bien collant le bougre de chiure. D’une voix hésitante il me quittait sur un “je te laisse toute seule maintenant”.

      Owwwww REALLY ?? L’enfoiré d’utérus de chenille me guettait à la caisse !! :trollface: Derrière tout le monde dans la queue, et moi je DEVAIS aller à la caisse ! (si vous n’avez jamais fais les courses je vous ferai un tuto’ en privé) J’y vais en l’ignorant, mais il se devait bien de m’adresser la parole, il voulait faire connaissance, me posait des questions indiscrètes, et m’avait même donner un papier d’invitation pour son canc…concert avec site web inclus. Tout ça sous le regard de gosses dégoûtés par son comportement, ce qui est agréable à voir quand on se sent souvent seule dans ce genre de situation. A la sortie de la caisse malheureusement il revient malgré mes réticences et va jusqu’à me demander si on pouvait rentrer ensemble.

      text alternatif
      Pffrt CASSE TOI MAN, c’était évident que c’était un perv’.
      Putain ça me dégoûte encore en plus, passons !

    • Le pouvoir de la philo’. La seconde (putain on dirait les contes de la crypte !) se déroule vers la fin de ma Terminal, quand je prenais la pause du midi pour glander sur un banc en dehors du lycée. Je pensais que j’allai être tranquille pour lire un peu de philosophie (c’est viscéral), un gus qui faisait visiblement sa vingtaine fait marche-arrière pour m’aborder. Je passe outre les “belles gazelles” et autres inutilitéstext alternatif , il avait bien pris de mon temps mais je vais me consacrer à un moment intéressant qui est celui de la manipulation cheap et ratée. :wagner:
      Pour commencer, malgré qu’il me faisait peur, que j’étais timide et que je ne voulais pas, il essayait de me convaincre avec des arguments pas bien réfléchies. Je lui disais qu’en plus de moi, même ma mère ne serait pas fan de ce genre de fréquentation (nah imaginez “cc moman je sors avec un inconnu de + de 20 ans qui n’a eu qu’un intéré puremen fizik”) mais lui était carrément parti pour débuter une relation cachée (malhonnête dans ce genre de cas) avant de sympathiser avec ma mère (…).
      Il en vient alors aux histoires de mères-filles, le sujet arriviste HS, il a tenté de me faire considérer la chose à sa manière, je lui ai rétorqué que ça ne devait pas avoir une mauvaise image, mais que ça ne devait pas non plus devenir une normalité commune (comme on mariait les filles dès 12 ans). :cross:
      Comme je tenais bien tête à ses “”“avances”"" il me soupçonnait de le rejeter “parsske c 1 reubeu”. <_< text alternatif
      Pour en finir avec cette purge il faut poser une cerise, je vous demande de bien suivre ici: il me demande mon âge (17) et m’imaginait en avoir 14. Il en a + de 20 je le rappelle, et me sort - surement pour rattraper son râteau - qu’il ne drague que les filles de 20 ans.
      Réfléchissez bien à cette logique … et ressentez la répugnance.
      Tout le sophisme à deux balles qu’il me faisait tout le long, je le déjouais avec les skills (techniques) apprise dans les livres de Platon, avec Socrate qui déjoue les réthoriciens manipulateurs.
      text alternatif
      Thanks Socrate-sensei.
      :wilted_rose:

    • Le meilleure pour la fin, /!\ambiance stress+mots crus et insultes rageuses /!.
      Celle-là remonte à bien loin, puisque pour le coup j’étais tout juste sur mes 13 ans. Le lieu de déroulement n’est pas plus commun: camping abandonné dans la nature auvergnate, durant les vacances d’été.
      Comme on peut s’y attendre dans pas mal de camping casuel (et en Auvergne), l’ambiance local était assez beauf par moment, ce qui pouvait se constater pendant le pot de bienvenue. Le pot… :stuck_out_tongue_closed_eyes:
      A cet époque j’étais l’ados typique, inconfiante, un peu dark, cynique et peu sociale (j’ai pas tellement changé en fait…) qui était souvent en noir et blanc. Rencontrer et fréquenter des gens là-dedans me rendait malade, alors je boudais le monde en restant au crochet de ma mère pour ne pas être approchée (oui c’est important de savoir tout ça).
      Malheureusement Dieu a un humour bien tordu ; malgré mon très court instant au pot, une asperge de la campagne (ça nous changera des ‘wesh mamzel’) m’avait remarqué.
      Il aura fallu plusieurs jours pour l’apprendre, mais de toutes les histoires ça aura surement été la plus malaisante, et la moins supportable surement tenant compte de la durée et de mon caractère.
      Le type en question - qui avait 3 ans de plus que moi - avait le look sur-typique du nerd impopulaire fan de hentai, avec un look plus douloureux que de la sauce au poivron rouge dans les yeux. Je vais pas taper sur le physique, juste: Blanc-navet, boutons-claviers, cheveux trop courts et trop gras, et lunettes de pervers…
      text alternatif
      Franchement qu’il soit trop timide pour m’aborder je le veux bien (je suis pareille), mais au moins ça aurait été cool de soigner un peu son look (je dis ça je dis rien)…
      Parce-que oui timide il devait l’être, mais c’est rare d’être étouffant en même temps. Je voulais passer des vacances en paix, il me les gâchait avec des Digimons.
      text alternatif
      (l’enfance est si palpable)
      Des gamines insupportables.
      Vraiment.
      Des petites gosses horribles pour me draguer ?
      text alternatif
      Elles m’avait fait yech en toquant à la fenêtre de ma chambre pour me donner un papier niaisard surement écrit par elles, se faisant passer pour ce Q de taupe surement trop timiiide pour écrire CE TRUC: je t’aime tu es la plus belle, la plus gentille, la plus intelligente, etc PUTIN MAIS QUI PEUT GOBER CA ?? Comment il peut se considérer comme assez bien placé pour parler de ma gentillesse et de mon intelligence SANS ME PARLER ?? Et pourtant c’est que dalle, de la chiure de puce, comparé à ce qu’ils ont fait ensuite.
      Première chose que j’ai trouvé spécialement IMMONDE, c’est quand ces pestardes sont allées soutirées des informations sur moi à mon insu auprès de mon frère qui devait même pas être en première session de maternelle. Profiter d’un être aussi innocent … mon bro’ en plus …
      text alternatif
      C’est tout ce que vous méritez.
      Le harcèlement monte creschendo pour de bon quand ces gourgandines ont RUINÉ mon dîner.
      text alternatif
      Alors qu’on dégustait un bon taboulé, je me vois contrainte (malgré mon refus) d’aller les rejoindre… Bonne nouvelle ! (si c’en était une) Ce paysan fait acte de présence dans le groupe, plantés comme des poteaux pour me poser quelques questions.
      text alternatif
      Ein petit interrogatoire.
      Les questions chiantes sur ma vie (d’où je venais, mon nom, mon âge, etc), je refusais de donner des réponses, ils voulaient un numéro de téléphone, too bad j’en avais pas :middle_finger: , et là ils m’ont demandé si j’étais avec quelqu’un. J’aurai PU dire “oui”, j’aurai pu mentir, mais je ne l’ai pas fait: pour bien faire comprendre que c’est bien parce qu’il ne m’intéressait pas. Il ne s’était même pas donné la peine de les poser lui, ces questions, ce flemmard !
      Par contre il aura fait une chose extraordinaire…
      Mon dernier jour était un 14 juillet, on frappe à la porte du bungalow. J’aurai pu m’en passer, mais on mon frère est allé ouvrir … pfff il aurait pu se faire enlever ! text alternatif
      … C’était lui… text alternatif
      Il avait enfin décidé de faire un truc de lui-même, sans intermédiaire !
      text alternatif
      La raison: m’inviter à aller voir les feux d’artifice avec lui, l’écume aux lèvres.

    text alternatif

    Bref.
    C’était quelqu’un bien spécial dans son genre, qui me terrifiait et m’agaçait, malgré les moqueries légères de ma mère.
    Une fois, alors que j’étais assise peinarde en famille, il arrive de nulle-part en courant et (ché pas mais WTF) se met à bondir et à prendre de l’élan comme un bourrin pour atterrir en bas d’une pente boisée…
    Si ça c’est pas creepy je sais pas ce qu’il vous faut.

    AU LIT MAINTENANT !
    text alternatif



  • Mdr, Dydy je te reconnais bien là en aimant à types chelous…
    D’ailleurs je me souviens de ton chanteur de supermarché, et ses magnifiques reprises de Renaud XD C’était beau !
    L’histoire au camping quand tu avais 13 ans, ce qui me saoule le plus ce n’est pas tant la drague lourde, chiante et en passant par des intermédiaires, que l’implication de ta mère. Ce n’est pas parce que tu as 13 ans que tu es obligée de sortir avec le premier boutonneux qui passe… Les parents sont chiants à vouloir à tout prix que si. A moins que… Mais oui ! Mais c’est bien sûr ! C’est une vengeance pour les tourments que leur font subir les ados !! Du genre “Ahaha tu fais ta rebelle pseudo gothique et tu refuses de m’aider à faire la vaisselle ? Pour me venger je vais tout faire pour t’obliger à sortir avec Kevin, et je prendrais des photos ! Et pendant tout le reste de ta vie je vais te bassiner avec ton “premier amour” et te ressortir tes dossiers ! AHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!



  • @Sylareen x’’'DD Owi son site putain, même toi t’en es pas remise. C’était infâme… :nauseated_face: Les fotes, le goût pour Johnny, et son narcissisme… ‘-’

    Pour l’histoire du camping: Ah non ma mère n’était pas chaud non plus je pense, elle rigolait ouvertement du physique du gus. Cependant c’est vrai qu’elle était vraiment chiante à ne JAMAIS m’aider, à ne pas se mettre de MON côté, à ne pas ME comprendre. C’est possible qu’elle attendait de moi que je sois indulgente qui sait (comme tu l’a décrit: que je jette mon dévolu sur le premier boutonneux), elle était assez paradoxale dans ce qu’elle disait (comme d’hab’ quoi), pour moi j’étais déjà bien assez indulgente, j’étais prête à prendre son revolver (elle en avait un professionnellement) pour shooter dans les pattes du gars (ça me rongeait) mais j’étais déjà trop magnanime.
    Elle disait juste que j’étais trop farouche et que je devais le comprendre.
    Le comprendre…
    text alternatif
    SIX ANS APRES JE NE LE DIGÈRE TOUJOURS PAS !!
    Il n’était PAS AMOUREUX, il était juste attiré PHYSIQUEMENT. KESKIYA A COMPRENDRE??

    Pour une vengeance. xDD C’est trop horrible ça, en plus j’étais pas spécialement insupportable et je l’aidais à la vaisselle.



  • C’est comme les parents qui demandent tout le temps à leurs enfants "Alooooors :3 Tu as un amoureux à l’école ?? :3 :3 ^^ clin d’oeil"
    Laissez les gamins vivre !
    Le pire c’est que ça commence tôt. Genre une collègue : “Oh je suis contente, mon fils est dans la même classe que son amoureuse”. Il est en GRANDE SECTION DE MATERNELLE !! IL A 5 ANS !!
    Franchement les gens nous trouvent bizarres, nous autres fujoshi, à fantasmer sur du yaoi et du yuri. Mais au moins on ne fantasme pas sur de l’amour inexistant entre gosses >.>

    Oh d’ailleurs ça me fait penser à un bouquin. Un livre de littérature de jeunesse, dans lequel l’héroïne est amoureuse d’une fille, sauf que ses parents lui demandent toujours “Alors, tu as un amoureux à l’école ?”. Déjà en temps normal c’est chiant, mais en plus ça revient à choisir une sexualité pour ses enfants, c’est nul >.> Ça revient à dire que l’hétérosexualité est la sexualité par défaut, et à ne même pas envisager la possibilité de l’éventualité que peut-être il y a une chance pour que son enfant ne soit pas hétéro. Non non non. Ca n’arrive qu’à des gens qui passent dans des émissions de zoos humains genre “tellement vrai”, pas chez les honnêtes gens !
    Encore ils demanderaient “alors, il y a quelqu’un que tu aimes à l’école”, ça passerait un peu mieux… Mais bon…



  • C’est trop ça, c’est exactement ce qui m’insupporte, et qui me pourri la vie des fois (bon j’abuse un peu mais la pression existe). Mes parents étaient comme ça justement … pire même, puisqu’ils m’ont fait croire qu’un mec m’aimait (j’étais en première section de maternelle) alors je lui courait après parce qu’on m’a dit que c’était comme ça qu’il fallait faire pour qu’il finisse par avouer ses sentiments…

    Je peux pas supporter qu’on force les gens à être ensemble, surtout en leur mettant une pression dès le plus jeune âge ! C’est carrément une honte d’être célibataire: vierge, pure, non-obsédé, indépendant, non-manipulateur… Obligé d’être avec quelqu’un et d’avoir un taf pour avoir une considération ? ‘n’ Quitte à se forcer et à se faire du mal ?

    Oh j’ai vu les livres pour enfants qui abordent l’homoparentalité et homosexualité, c’est bien récent (aaaargl, à mon gnépok on auré tou brulé :older_woman_tone1: ). Les parents ont encore ce “tic” de dire un “un amoureux” à une fille et vice versa. De toute façon l’enfant ne prédéfini rien en terme d’orientation.


  • Team

    @Ao La semaine dernière, un mec est venu me demander l’heure alors qu’il avait son portable allumé dans les mains…
    Ça m’a fait marrer, je lui ai dit “bah regarde sur ton portable”, il est devenu tout rouge comme un con, je me suis barrer en me marrant, il a rien essayé d’autre evidemment.
    Après peut-être qu’il me draguait pas et qu’il a oublié qu’il avait un portable, c’est encore pire dans ce cas là :abba:



  • @Mahonia a dit dans La lose des techniques de drague :

    @Ao La semaine dernière, un mec est venu me demander l’heure alors qu’il avait son portable allumé dans les mains…
    Ça m’a fait marrer, je lui ai dit “bah regarde sur ton portable”, il est devenu tout rouge comme un con, je me suis barrer en me marrant, il a rien essayé d’autre evidemment.
    Après peut-être qu’il me draguait et qu’il a oublié qu’il avait un portable, c’est encore pire dans ce cas là :abba:

    Ça arrive d’être à la masse, mais tu l’a bien taclé. x’DD


  • Team

    @BeanoBecher Je l’ai dit d’une manière gentille avec un sourire quand même :D


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.