Google veut mettre un bloqueur de pubs dans Chrome pour protéger... ses propres pubs





  • Mouahahahah :mred:


  • Admin

    Google ne fait pas ça pour se tirer une balle dans le pied mais au contraire pour améliorer son image et aussi ses revenus.

    Google Chrome va intégrer un bloqueur de publicités. Cela semble désormais un fait établi, même si aucune date d’activation n’est encore connue.
    […]
    Nos confrères indiquent que cela sera le cas dans les versions pour ordinateur et appareils mobiles du navigateur, et que l’activation sera mise en place par défaut. Ici, le but ne sera pas de bloquer toutes les publicités, mais seulement celles qui sont considérées comme « inacceptables ».

    Problème : Google est lui-même un acteur du marché publicitaire. Pour s’éviter d’être à nouveau accusé d’être juge et partie, la société devrait se reposer sur les règles établies par la Coalition for Better Ads, dont elle est membre. Ainsi, les vidéos en lecture automatique, pop-ups et autre interstitiels pourraient simplement être bannis. Un vrai choc pour certains éditeurs qui n’hésitent pas à multiplier ces formats, parfois avec plusieurs vidéos sur une même page.

    Pour Google, l’intérêt est double : outre une bonne image auprès des utilisateurs, ce dispositif va affaiblir des acteurs comme Eyeo qui commencent à développer un modèle économique reposant sur un blocage massif des publicités et une liste blanche de publicités « acceptables ». Dans le même temps, la société travaille sur des services de monétisation comme Flattr qu’elle vient de racheter.

    Ainsi, l’objectif pourrait être de mutualiser les efforts autour d’une interdiction globale de certains formats, pour éviter que les utilisateurs aient recours à des extensions tierces qui sont contrôlées par des sociétés qui peuvent ainsi avoir droit de vie ou de mort sur les sites (ce seul droit étant sans doute réservé à Google ?).

    Il y a fort à parier que les éditeurs et autres agences qui sont derrière des formats parfois très gênants pour l’utilisateurs ne vont pas réagir de manière très positive face à un tel choix mis en place par Google. Mais c’est sans doute là la « claque » qui manquait à un marché qui ne cesse de faire des promesses sans jamais les tenir.

    Article complet : nextinpact.com


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.