Twitter refuse de dévoiler l'internaute derrière un compte critique de Donald Trump


  • Admin

    L’administration américaine cherche actuellement à récupérer tous les détails d’un compte Twitter lui posant problème. L’utilisateur qui le tient est particulièrement critique sur les décisions de Donald Trump liées à l’immigration. Twitter refuse, arguant que la loi citée est hors-sujet.

    0_1491590248490_ui.PNG

    Il existe clairement une tension actuellement entre l’administration de Donald Trump et les grandes entreprises américaines du numérique. On se souvient qu’elles se sont opposées au premier mandat anti-immigration du nouveau président, même si elles sont restées plus en retrait sur le second. Plus récemment, elles ont affirmé leur intention de ne pas toucher à leurs investissements dans les énergies renouvelables, alors même que les États-Unis font un spectaculaire retour sur le charbon.

    Des informations sur un compte très critique à l’égard de Trump

    C’est désormais Twitter qui subit les foudres de l’administration. Le bureau américain des douanes (Customs and Border Protection) a fait ainsi parvenir à l’entreprise [une demande](uhttps://arstechnica.com/wp-content/uploads/2017/04/hoffman1-1.pdf concernant le compte @ALT_uscis. Il lui est réclamé l’ensemble des données afin de pouvoir identifier la personne qui le gère.

    Ce compte agace manifestement. Ici, USCIS fait référence aux US Citizenship and Immigration Services. Faisant partie du DHS (Department of Homeland Security), ils s’occupent, comme leur nom l’indique, de tout ce qui touche à l’immigration et de la réglementation administrative liée. Or, le compte est particulièrement critique à l’égard des décisions prises par Donald Trump depuis qu’il souhaite limiter l’immigration aux États-Unis.

    Le bureau des douanes suspecte en fait la personne gérant le compte d’être employée des services de l’immigration. Elle profiterait du relatif anonymat d’un compte Twitter pour diffuser son « venin », à l’appui d’informations (

    ) obtenues en interne. D’où la requête expédiée à Twitter pour mettre fin à cette situation et juguler cette dissension dans les rangs.

    Source et suite : nextinpact.com



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.