Les primaires ont-elles vécu ?



  • Pour la première fois, les deux grands partis historiques PS et LR organisaient des primaires pour désigner leur candidat à l’élection présidentielle.

    Le PS avait déjà désigné son candidat de cette manière en 2012 avec le succès que l’on sait (victoire de François Hollande, il est vrai favorisée par le rejet de Sarkozy). C’est tout naturellement que l’expérience a été renouvelée pour 2017, malgré la légitimité qu’aurait pu représenter une candidature du président sortant.

    Pour la droite, c’était une première. Celle-ci a été un succès avec plus de 4 millions de votants et un plébiscite fort en faveur de François Fillon.

    Cependant, les difficultés des deux candidats gagnants de ces primaires montrent les limites de cette méthode de désignation : Benoît Hamon peine à rassembler son camp autour de son projet tandis que François Fillon, noyé dans ses casseroles et devenu inaudible brandit sa victoire large pour décrédibiliser toute option de secours réclamée par une partie de son camp.

    Le résultat pourrait être inédit : une élimination conjointe du PS et de LR dès le premier tour de l’élection présidentielle est une réelle possibilité.

    Dès lors, comment ne pas penser que les primaires ont atteint leurs limites ?
    Qu’en pensez-vous ?



  • @Honey Au contraire, les primaires ont permis de faire du nettoyage. Les difficultés des candidats sélectionnés, n’ont au final pas grand chose à voir avec les primaires.

    A droite, la difficulté du candidat, ne vient pas de la primaire mais de ses mensonges, de ses variations morales et de sa ligne de défense complotiste digne d’un frontiste.

    A gauche, la primaire était déjà restreinte, entre Macron et Mélanchon qui ne souhaitaient pas y participer, “l’assiette” de départ du candidat, quel qu’il aurait été était déjà bien moins garnie. Valls se serait rétamé certainement plus puisque pas grand monde sauf quelques fachos de gauche tendance Chevènement voulaient de lui.

    Ce n’est pas le problème de la primaire en soit en fait, c’est plus le problème de la prise en compte du passé pour la droite, et du contexte pour la gauche qui font défaut.



  • @Yorgat Sans avoir pour lui sa victoire lors de la primaire Fillon pourrait pas s’accrocher autant en prétendant qu’il est le seul candidat légitime, c’est en ça que la primaire est un piège. Elle l’est pas pour lui-même, qui se fout bien dedans tout seul, mais elle l’est pour son parti.



  • @Honey a dit dans Les primaires ont-elles vécu ? :

    @Yorgat Sans avoir pour lui sa victoire lors de la primaire Fillon pourrait pas s’accrocher autant en prétendant qu’il est le seul candidat légitime, c’est en ça que la primaire est un piège. Elle l’est pas pour lui-même, qui se fout bien dedans tout seul, mais elle l’est pour son parti.

    C’est surtout que le mécanisme de primaire dans un parti, s’il est prorogé, permet un premier filtre. C’est la première de la droite, c’est normal qu’ils se plantent comme des buses.

    La prochaine fois, les militants feront un filtre en vérifiant que les candidats sont nickels, qu’ils ont un programme, qu’ils savent se présenter, qu’ils racontent pas de conneries ou qu’ils n’ont pas de casseroles.

    Chaque parti devrait le faire, ça devrait être obligatoire. Même au FN, même au FdG. Ils le font bien chez les Verts alors qu’ils sont moins nombreux.





  • Et les primaires c’est pas bien, ça donne l’éléction aux partis, alors que la logique de l’éléction presidentielle c’est au contraire de la faire echaper aux partis, chaque citoyens qui a 500 parainages de maires peut etre candidat on est en dehors de la logique de partis, et c’est profondement sain comme truc.



  • @Honey a dit dans Les primaires ont-elles vécu ? :

    @Yorgat Sans avoir pour lui sa victoire lors de la primaire Fillon pourrait pas s’accrocher autant en prétendant qu’il est le seul candidat légitime, c’est en ça que la primaire est un piège. Elle l’est pas pour lui-même, qui se fout bien dedans tout seul, mais elle l’est pour son parti.

    Je partage cette opinion.



  • Et puis bon donner des millions d’euros pour la campagne des gros partis, je sais pas, j’aime pas du tout, vraiment c’est pas sain comme truc.

    On leur donne une exposition médiatique énorme, on leur donne des millions en allant voter a leur “premier tour du premier tour”, ça donne un avantage considérable a ces partis au détriment des autres.

    Et que les 2 gros partis en question patinent dans les sondages ne change en rien la validité de cet état de fait.



  • Encore un coup dans la Belle Alliance Populaire, et pas des moindres, qui rend grotesque la primaire de gauche.
    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/03/15/valls-lache-hamon-sans-pour-autant-rallier-macron_5094567_4854003.html



  • C’est la confirmation si y’en avait encore besoin que le PS est mort et enterré.



  • Un texte d’intro qui n’est pas un simple copier-coller, c’est magnifaïke. :Cristina:



  • @Robin-Sparkles Je suis un piètre orateur mais normalement un pas trop mauvais écrivain, pour peu que je prenne le temps (je mets souvent longtemps avant d’arriver à faire ce genre de post et c’est pas rare que j’édite même plusieurs fois après, parce que je ne retrouve mes mots qu’après coup par exemple).



  • Petit bilan des primaires.

    Les vaincus sont sencé se rassembler autour du projet du vainqueur, c’est le principe des primaires normalement, mais est ce que c’est le cas ?
    en rouge : non
    en vert : oui
    en gris : mitigé

    Primaire de la droite, qui soutiens encore Fillon ?

    • Juppé l’a fortement dézingué lors de la conférence de presse annonçant son retrait.
    • Sarkozy n’a officiellement rien dit mais ses soutiens ont beaucoup torpillé Fillon dans l’espoir de faire émerger Baroin. Mais l’ex chef de l’état a quand même beaucoup conseillé Fillon dans la gestion de la crise… Je met en gris parce que c’est un peu mitigé.
    • Le Maire a été l’un des premier, peut être même le premier d’ailleurs, des 300 de la listes des lacheurs de Fillon.
    • Copé n’a pas officiellement laché Fillon mais ne se montre pas beaucoup quand il s’agit de le soutenir. On va mettre gris.
    • NKM le soutiens par interet car elle s’est vu promettre un parachutage dans l’ancienne circonscription de Fillon.
    • Poisson qui a déclaré que même si Filon est pas au second tour il écrirait son nom sur papier libre.

    Primaire de la droite, qui soutiens encore Hamon ?

    • Valls a officiellement déclaré qu’il n’apportait pas son parainage à Hamon. Si il n’a pas rallié Macron, beaucoup de ses soutiens l’ont fait.
    • Montebourg soutiens Hamon a fond.
    • Peillon soutiens Hamon à fond.
    • Pinel soutiens Hamon du bout des lèvres après beaucoup d’hésitation, et surtout grace à un accord pour les législatives parce que sinon elle aurait filé depuis longtemps.
    • De Rugy a officiellement trahis et a rejoint Macron.
    • Bahammias soutiens Hamon mais bon, il est bien dég de l’accord avec EELV, lui qui pensait être la caution écolo du truc grace à sa participation à la primaire il se retrouve au contraire marginalisé, donc il boude.


  • @Robin-Sparkles j’ai écrit ça moi même t’as vu comme je suis fort.



  • Ça se voit, y a blinde de fautes. :blush:



  • :bravebete:



  • On en pense quoi maintenant ? :sweat_smile:



  • Que ça part d’une bonne intention démocratique consistant à préselectionner un candidat, mais que dans la durée ce choix primitif est renié pour diverses raisons.

    Dans le cas de cette élection, les primaires ont été un énorme flop.



  • Le LR et le PS ne sont pas prêt de repasser par la case primaire :ahah:



  • @Carcha a dit dans Les primaires ont-elles vécu ? :

    • NKM le soutiens par interet car elle s’est vu promettre un parachutage dans l’ancienne circonscription de Fillon.

    Sur France 2, j’ai eu l’impression qu’elle faisait son actrice pour appeler à voter Macron … De là à ce que j’interprète ça comme une façon de commencer à se positionner pour essayer de ralier Macron …



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.