François Fillon [topic du candidat, programme, etc...]



  • François Fillon (Les Républicains)

    alt text

    François Fillon est le candidat officiel des Républicains pour l’élection présidentielle de 2017. Il a remporté la primaire de la droite et du centre face à Alain Juppé le 27 novembre 2016 avec 66,5% des suffrages.

    Au premier tour de cette primaire, il avait obtenu 44,1% des suffrages.

    Biographie :

    Date et lieu de naissance : Né le 4 mars 1954 au Mans, dans la Sarthe, il est âgé de 62 ans)

    Fonctions actuelles : Il est député de Paris.

    Parti politique : Les Républicains.

    Son parcours politique : Précoce et cumulard. Un DEA de droit public en poche, il est élu député de la Sarthe à seulement 27 ans, en 1981, et devient à l’époque le benjamin de l’Assemblée nationale. Deux ans plus tard, il s’empare de la mairie de Sablé-sur-Sarthe, puis, en 1992, du conseil général du département. Proche de Philippe Séguin et des partisans du “gaullisme social”, François Fillon entre au gouvernement Balladur en 1993 (Enseignement supérieur et de la Recherche.

    Rare balladurien rescapé de l’échec de son champion à la présidentielle de 1995, il est de nouveau ministre dans le gouvernement Juppé (Technologies de l’information et de la Poste). Ses rapports tendus avec Jacques Chirac se font plus cordiaux et il devient son ministre des Affaires sociales en 2002, puis de l’Éducation en 2004. Nicolas Sarkozy, qu’il a soutenu dès 2005, en fait son Premier ministre pendant la totalité de son quinquennat (2007-2012).

    Après avoir perdu l’élection controversée de la présidence de l’UMP face à Jean-François Copé, en 2013, il annonce la même année qu’il participera à la primaire de 2016.

    Palmarès à l’éléction présidentielle : Il n’était pas candidat.

    Vie privée :. Marié à Penelope Kathryn Clarke, d’origine galloise. Ensemble, ils ont eu cinq enfants : Marie, Charles, Antoine, Edouard et Arnaud. François Fillon est un grand passionné d’alpinisme, de randonnée mais surtout de course automobile, participant régulier des 24 heures du Mans. Le Sarthois a même fait une apparition dans l’émission Top Gear, consacrée aux sports automobiles.

    Sa candidature :

    **Comment il s’est déclaré : ** Sa déclaration de candidature ? Dite, répétée, confirmée à de multiples reprises depuis trois ans. En mai 2013, François Fillon avait ainsi prévenu qu’il serait candidat à la candidature “quoi qu’il arrive”. “Ce n’est pas qu’une question personnelle, une question d’ambition. On a besoin d’un projet radical pour redresser le pays”, justifiait-il encore en 2015.

    Slogan : “Le courage de la vérité”. Un slogan qui est le même que celui… d’Arnaud Montebourg, qui l’avait utilisé en 1997, 2002 et 2007, pour les législatives.

    Enjeu personel : Occuper le dernier mandat qui manque à son impressionnante collection. François Fillon a déjà été maire, député, sénateur, président de conseil général et de conseil régional, ministre et Premier ministre. Ne manque plus que président. Et accessoirement, essayer d’échapper à la justice.

    Son signe particulier : Revanchard. François Fillon a beau avoir été le Premier ministre de Nicolas Sarkozy pendant cinq ans, il le déteste cordialement. Et a sorti l’artillerie lourde contre l’ancien président à plusieurs reprises, pointant notamment ses ennuis judiciaires avec notamment la formule “qui imagine le Général De Gaulle mis en examen ?”

    Son programme en quelques points :

    Voir en dessous

    Utilisez les fonctions du forum pour liker ou disliker les propositions qui vous plaisent ou ne vous plaisent pas.



  • Sécurité

    François Fillon souhaite revoir le fonctionnement des services. Il propose ainsi la création d’un grand ministère de l’Intérieur qui rassemblerait à la fois les douanes, l’administration pénitentiaire, la gendarmerie et la police. L’ex-Premier ministre entend également réformer l’organisation du renseignement français. Sur le plan pénal, François Fillon veut créer 16 000 places de prison supplémentaires et se dit favorable au retour des peines plancher.



  • Immigration

    François Fillon veut faire adopter chaque année par le Parlement des quotas qui fixeraient la limite de personnes susceptibles d’être accueillies dans le pays. ce que je propose, ce sont des quotas, qui soient votés chaque année par le Parlement, en fonction des capacités économiques et sociales du pays. «Je crois qu’aujourd’hui, ce nombre devrait être très très inférieur à 100.000 parce que nous sommes dans une période d’extrême tension. Il faut un minimum d’immigration dans les années qui viennent. Le jour où le quota est atteint, le regroupement familial s’arrête jusqu’à l’année suivante», a-t-il expliqué.

    François Fillon veut supprimer toute prestation sociale pour les étrangers qui résident régulièrement en France depuis moins de deux ans. Il prône également la suppression de l’aide médicale d’État pour ceux en situation irrégulière.



  • Emploi

    François Fillon veut ramener le chômage à 5%, pour y parvenir, il compte développer l’apprentissage et mettre fin aux emplois aidés. Côté entreprises, il souhaite plus de souplesse en relevant les seuils sociaux et en facilitant les licenciements.

    Sur la question du chômage, l’ancien Premier ministre veut mettre en place une politique de l’offre. En clair, il préconise une exonération des charges sociales pour les entreprises embauchant des jeunes en alternance. De même, il souhaite mettre davantage l’accent sur la formation professionnelle des demandeurs d’emploi.

    Comme un grand nombre de candidats à la primaire de la droite, François Fillon veut revoir le code du travail. Parmi ses mesures phares figurent la création d’un contrat de travail unique, afin d’inciter les employeurs à embaucher. De même, il veut revenir sur les 35 heures.

    Grâce à l’augmentation de la TVA, il entend mettre en place «un abattement forfaitaire» de cotisations sociales salariales de «l’ordre de 250 euros par an pour un salarié». Une mesure dont il évalue le coût à six milliards d’euros.

    Le député de Paris souhaite également rendre les allocations chômage dégressives et simplifier les minima sociaux. Il propose de créer une prestation sociale unique, qui serait toujours inférieure aux revenus du travail afin de ne pas encourager “l’assistanat”.



  • Fiscalité

    François Fillon veut baisser de 50 milliards les charges pesant sur les entreprises. Il entend également revenir sur la taxe à 75 % sur les très hauts salaires, instaurée par François Hollande au début de son quinquennat. La suppression de l’ISF figure aussi en tête de son programme.



  • Les pensions de retraites augmentées

    Selon lui, les capacités financières dégagées par le passage progressif de l’âge de la retraite à 65 ans permettront d’augmenter les petites retraites. Ainsi, toutes les pensions du régime de base inférieures à 1.000 euros augmenteront de plus de 300 euros par an. De même, il veut augmenter d’au moins 600 euros par an les petites pensions de reversion. Et ce dès le début du quinquennat.



  • Réécrire la loi Taubira.

    L’ancien Premier ministre était l’un des rares candidats à la primaire à vouloir toucher à la loi sur le mariage pour tous, ce qui lui a valu le soutien public de Sens Commun, un courant issu de la Manif pour tous. Il propose une réécriture des mesures concernant la filiation. Par ailleurs, il estime nécessaire de renforcer les sanctions en cas de recours ou de promotion de la GPA.



  • Education

    Là encore, comme beaucoup d’autres candidats à droite, François Fillon veut que les établissements scolaires soient plus autonomes. Il est également favorable à une revalorisation salariale des enseignants en fonction du mérite. Du côté des élèves, il entend avancer la scolarité obligatoire à 5 ans et à supprimer l’obligation des devoirs maison à l’école primaire.



  • Source du résumé programme : http://www.cnewsmatin.fr/politique/2017-03-03/presidentielle-2017-le-programme-de-francois-fillon-737908

    Il y avait moins de points, c’était plus court donc probablement incomplet mais bon on a l’idée et de toute façon ça se trouve dans une semaine c’est Juppé à sa place :hihi:



  • Voila, up :poulet:


  • Team

    j’ai liké juste la suppression de la taxe à 75%, je trouve ça abusé :lecid:

    Sinon je n’aime pas ce programme dans les grandes lignes, ou alors je suis partagé, trop de zones d’ombres, pour moi c’est un programme obscur et qui ne donne pas envie…


  • Team

    @topics_lereboot a dit dans François Fillon [topic du candidat, programme, etc...] :

    supprimer l’obligation des devoirs maison à l’école primaire.

    C’est pas plutôt supprimer l’interdiction? :hum:


  • Team

    Encore une fois, je regarde l’éducation : http://www.fillon2017.fr/projet/education/

    “À 'école, consacrer les trois quarts du temps de classe [au français, aux maths et à l’histoire].”

    Je vais faire le même constat qu’avec le programme de Marine Le Pen (qui veut 50% du temps pour le français, et insister sur les fondamentaux que sont le français, les maths et l’histoire).
    75% du temps à ces trois matières, ça veut dire que sur 24 heures hebdomadaires, 18 leur seront consacrées (contre 14 à 16 actuellement, calcul approximatif vu que l’histoire est mêlée à la géographie et l’EMC).

    Cela laisse 6h pour tout le reste, à savoir : géographie, enseignement moral et civique, EPS, arts (dont musique), langues vivantes et sciences.
    Ça fait peu. Donc en gros, on va uniquement survoler ces matières. Reste à voir ce qui sera sacrifié.


  • Team

    “Renforcer l’anglais à tous les niveaux”

    Bon visiblement ça sera pas l’anglais qui sera sacrifié.
    Il propose “des semaines intensives de pratique orale”, ce qui en soi me parait pas une mauvaise idée, mais ça ne peut pas se substituer aux cours d’anglais hebdomadaires.
    Donc 1 heure d’anglais par semaine? Il reste 5h pour le reste.


  • Team

    C’est excessivement peu 24 heures hebdo non ?


  • Team

    “Donner aux directeurs d’école de réels pouvoirs de promotion des professeurs”

    Ça va complètement bousculer la hiérarchie dans l’éducation nationale, parce qu’actuellement, le directeur n’est PAS le supérieur hiérarchique du prof lambda. Ce n’est qu’un prof qui a en plus des responsabilités administratives. Il ne porte aucun jugement sur ses collègues enseignants, et peut tout à fait quitter son poste de directeur d’une année sur l’autre pour redevenir un enseignant lambda.

    Donc si Fillon veut changer ça, ça veut dire qu’il change complètement le statut des directeurs, qu’il leur donne une nouvelle formation, un nouveau positionnement hiérarchique (et l’inspecteur, dans tout ça?), et qu’en plus il rend ça irréversible vu qu’on imagine mal un supérieur hiérarchique se faire rétrograder de manière complètement anodine.
    Et comment le directeur va-t-il prononcer des promotions sur ses collègues? Sur quels critères, s’il ne va jamais dans les classes des autres? Et est-ce qu’il garde sa classe?

    J’ai un peu l’impression que Fillon a oublié qu’en dehors de Paris, les directeurs gardent leur classe (sauf dans certains très gros établissements).


  • Team

    @Honey 24h de classe, pas de présence à l’école, hein.
    Et c’est loin d’être peu, je peux te le garantir.


  • Team

    “Revaloriser les traitements des enseignants […] en développant une part « mérite » dans le salaire”

    Bon déjà, un enseignant n’est pas salarié mais fonctionnaire. Passons.

    Une part “mérite”? Comment ça se manifestera? Par des montées d’échelons? C’est déjà comme ça que ça marche…
    Et je suppose que c’est à l’inspecteur de décider quel enseignant est méritant ou non. Sur quels critères, sinon ceux déjà utilisés actuellement pour décider si un enseignant monte d’échelon ou non?


  • Team

    @Madarjeen Ça fait 6 heures par jour (3 matin, 3 AM) pendant 4 jours. J’arrive pas à me dire que c’est pas peu… Je serais bien en faveur de relever ça tout en supprimant complètement le travail à la maison.
    Après, j’ai aucun pied dedans, directement ou indirectement (je suis pas instit, j’ai pas d’enfants et n’en veux pas).


  • Team

    “Renforcer les capacités pédagogiques des enseignants à transmettre un savoir et une culture et à asseoir leur autorité.”

    Lol.
    Je propose une meilleure formulation : Rendre l’école mieux.



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.