La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump


  • Admin

    alt text

    De toutes parts, les entreprises de la Silicon Valley affichent leur soutien aux immigrés face au décret anti-immigration récemment signé par Donald Trump. La plupart promettent de soutenir leurs employés, une partie soutenant même des organisations combattant légalement le texte, à l’image de l’ACLU.

    Il y a quelques jours, Donald Trump a signé un décret interdisant l’entrée aux États-Unis de ressortissants de sept pays à majorité musulmane. Ceux venant d’Irak, d’Iran, de Libye, de Somalie, du Soudan et du Yémen sont refusés pendant 90 jours, pendant que les réfugiés syriens sont bloqués indéfiniment. Une annonce qui a déclenché un tollé, notamment du côté de la Silicon Valley, dont une part importante des dirigeants et des employés sont étrangers.

    Depuis la signature en effet, une avalanche de réactions de ces patrons est tombée dans les colonnes des journaux et les emails des employés. Pressées sur leur rôle social – notamment depuis la dernière élection américaine – ces entreprises s’affichent pour la première fois ouvertement contre le nouveau président… Après avoir tenté la conciliation lors d’une réunion en novembre.

    Des GAFAM mobilisés, mais pas tous publiquement

    La plupart des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) se sont rapidement exprimés contre ce décret. L’un des premiers a été Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook. « Les États-Unis sont une nation d’immigrants, et nous devrions en être fiers » a écrit Mark Zuckerberg le 27 janvier, dans un message public sur son réseau social. Il y appelle à ne pas étendre les mesures contre les personnes qui ne posent pas de risque pour le pays. Il demande également à maintenir l’accueil des réfugiés.

    Pour sa part, le patron d’Apple, Tim Cook, a envoyé une lettre à ses employés. Dans ce message, obtenu par Business Insider, il affirme être en contact avec la Maison blanche pour s’opposer au décret. Les employés concernés par la mesure auraient été contactés par l’entreprise, qui leur promet l’aide dont ils auraient besoin.

    Chez Microsoft, c’est Brad Smith, président et responsable des affaires juridiques, qui s’est fendu d’un email adressé à l’ensemble des employés, ensuite publié par Satya Nadella sur LinkedIn. Comme Facebook, Microsoft défend le Deferred Access for Childhood Arrivals (DACA), qui protège les jeunes immigrés. Sa filiale LinkedIn affirme pour sa part accélérer son programme d’accueil de réfugiés déjà présents sur le sol américain.

    Chez Google, le cofondateur Sergey Brin a participé à la manifestation organisée à l’aéroport de San Francisco. Dans un mémo envoyé au personnel, Sundar Pichai estime « douloureux » de voir ce décret avoir des effets sur les salariés du groupe. L’entreprise a monté un fonds de crise de deux millions de dollars, que les employés peuvent compléter de deux autres, à destination d’associations comme l’American Civil Liberties Union (ACLU). 187 salariés seraient concernés par le décret. Au Wall Street Journal, l’un d’eux affirme que cette annonce soudaine « bouleverse sa vie ».

    Enfin, la direction des ressources humaines d’Amazon promet une aide légale aux salariés affectés, comme les autres GAFAM. Cela même si le silence de Jeff Bezos est remarqué par Business Insider.

    Uber subit des protestations, Elon Musk prône l’amendement

    L’absence de réaction publique peut mener à la contestation d’entreprises, comme Uber. Une campagne #DeleteUber a émergé ces derniers jours. La raison ? […]

    Suite et source : NextINpact.com



  • La Silicon Valley, y a pas plus hypocrite qu’eux t’facon, surement pas une bonne caution pour moi, ces mecs qui ont promu le high tech partout et qui ensuite ecartent leurs propres enfants de tout ca.

    http://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/ces-patrons-de-la-silicon-valley-qui-interdisent-la-high-tech-a-leurs-enfants_695203.html


  • Admin

    @LeSvelteGrizzly Ils limitent le temps passé sur les objets HT, je ne vois pas ce qu’il y a de mal à ça, au contraire ça me parait sain. Il ne me semble pas que l’un d’eux ait déclaré où que ce soit qu’il fallait que les objets électroniques et/ou connectés deviennent la seule distraction et servent à occuper les enfants quand les parents ont autre chose à faire.



  • alt text



  • @Ratonhnhakéton a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    @LeSvelteGrizzly Ils limitent le temps passé sur les objets HT, je ne vois pas ce qu’il y a de mal à ça, au contraire ça me parait sain. Il ne me semble pas que l’un d’eux ait déclaré où que ce soit qu’il fallait que les objets électroniques et/ou connectés deviennent la seule distraction et servent à occuper les enfants quand les parents ont autre chose à faire.

    Va lire l’article que j’ai mis en lien jusqu’au bout, bcp de ces gens ont envoyé leurs enfants dans des ecoles privé qui ont pour fer de lance de ne surtout pas impliquer les nouvelle techno dans leurs programmes scolaire pour les enfants en bas age (apprentissage de google uniquement en 4eme).
    C’est quand meme aux antipodes de la vision de Peillon par exemple qui lui est bien tombé dans la comm Sillicon Valley.


  • Team

    On est très loin d’une éducation totalement informatisée :hum:



  • @LeSvelteGrizzly a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    La Silicon Valley, y a pas plus hypocrite qu’eux t’facon, surement pas une bonne caution pour moi, ces mecs qui ont promu le high tech partout et qui ensuite ecartent leurs propres enfants de tout ca.

    http://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/ces-patrons-de-la-silicon-valley-qui-interdisent-la-high-tech-a-leurs-enfants_695203.html

    Je ne vois aucune hypocrisie ici (à moins qu’en parallèle ils ne communiquent allégrement sur l’idée que leurs produits sont parfaitement calibrés pour les tout petits, ce qui ne me semble pas être le cas).

    Les mecs se contentent de développer des outils. Ce qu’ils en font chez eux, ça les regarde. T’as pas à les juger là dessus.



  • la Silicon Valley elle veut surtout de la main d’oeuvre à pas cher voire à une misère :angry2:


  • Admin

    @LeSvelteGrizzly a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    @Ratonhnhakéton a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    @LeSvelteGrizzly Ils limitent le temps passé sur les objets HT, je ne vois pas ce qu’il y a de mal à ça, au contraire ça me parait sain. Il ne me semble pas que l’un d’eux ait déclaré où que ce soit qu’il fallait que les objets électroniques et/ou connectés deviennent la seule distraction et servent à occuper les enfants quand les parents ont autre chose à faire.

    Va lire l’article que j’ai mis en lien jusqu’au bout, bcp de ces gens ont envoyé leurs enfants dans des ecoles privé qui ont pour fer de lance de ne surtout pas impliquer les nouvelle techno dans leurs programmes scolaire pour les enfants en bas age (apprentissage de google uniquement en 4eme).
    C’est quand meme aux antipodes de la vision de Peillon par exemple qui lui est bien tombé dans la comm Sillicon Valley.

    J’ai déjà lu cet article quand il est sorti.
    C’est à peu près ce qui ce passe ici, l’initiation informatique commence au collège. Il y a quelques activités sur ordi en primaire, mais qui reste de loin secondaire par rapport à tout le reste. De plus l’outil informatique n’a rien de malsain ou de diabolique en soi, tout dépend l’usage qui en est fait.
    Pour m’être occupé des infrastructures info de plusieurs écoles, leurs postes sont en général à la ramasse d’une dizaine d’années et les enseignants tellement mal formés qu’il n’est pas rare de trouver des élèves plus mariolles et plus compétents.

    Là où l’informatique devient malsaine c’est lorsque des parents démissionnaires laissent leur gosses n’avoir que ça comme occupation/loisir et comme référence culturelle. Les en priver totalement est aussi idiot puisque quasiment tout fait actuellement appel directement ou non à l’informatique qui reste un formidable outil quand il est utilisé à bon escient (comme tout).
    Edit : C’est aussi malsain quand des boites comme M$ passent des accords avec les gouvernements pour que leur produits soient exclusivement utilisés dans les administrations, mais là on sort largement du cadre scolaire.



  • j’adore comment vous occultez complétement le fait que ca fait un paquet d’années que nos dirigeants (les sociaux democrate quoi) s’empoignent à deconstruire l’education traditionnel au profit de l’education numerique vendu comme un remède miracle contre l’effondrement du niveau scolaire.
    http://www.education.gouv.fr/pid29064/ecole-numerique.html

    Et vous allez me faire croire quoi?
    Que les dirigeants de la high tech n’ont jamais essayé de tracter les politiques pour impulser cette evolution?



  • @heather-forever a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    la Silicon Valley elle veut surtout de la main d’oeuvre à pas cher voire à une misère :angry2:

    Perdu.

    Les entreprises comme Google, Facebook, Apple et autres géants du web, sont au contraire réputées comme les plus généreuses vis à vis de leurs salariés.

    http://www.capital.fr/carriere-management/actualites/apple-google-facebook-des-geants-du-web-ultra-genereux-avec-leurs-salaries-1009305

    (la main d’oeuvre miséreuse, c’est plutot en Chine que ça se passe, sur le sol US c’est assez réglementé).



  • @LeSvelteGrizzly a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    j’adore comment vous occultez complétement le fait que ca fait un paquet d’années que nos dirigeants (les sociaux democrate quoi) s’empoignent à deconstruire l’education traditionnel au profit de l’education numerique vendu comme un remède miracle contre l’effondrement du niveau scolaire.
    http://www.education.gouv.fr/pid29064/ecole-numerique.html

    Et vous allez me faire croire quoi?

    Ecoute, pour toi je ne sais pas, mais moi je suis père, de deux petits bouts de 2 et 5 ans.

    Et leur éducation avant tout, ben c’est pas Peillon, c’est pas les sociaux démocrates, ni l’éducation national, c’est avant tout ma femme et moi (et un peu leurs grands parents, forcement)

    Si demain le gouvernement nous dit que nos enfants doivent utiliser des iPad, manger 5 fois plus de viande rouge, ou porter des t-shirt jaune avec Cyril Hanouna dessus, tu devines que c’est pas pour autant que je vais m’y plier.

    Les parents de ce pays conserve le contrôle sur l’éducation de leurs gosses.

    Moi les miens n’ont accés à la tablette que pour téléphoner à leurs grand-parents et, mis à part un petit délire de temps en temps sur la vieille Wii du salon, ne jouent pas aux jeux vidéos. Leur grand kiff c’est le découpage/collage et les feutres, et j’en suis ra-vi.

    Ce sont là quelques uns de mes critères en matière d’éducation, d’autres parents ont les leurs, et l’éducation nationale n’intervient absolument pas là dedans.



  • Ce message a été supprimé !


  • Je comprends tout à fait les revendications des grands pontes de la Silicon Valley; Comment croyez vous que les Etats-Unis puissent être à la pointe de la technologie informatique sans un arrivage régulier d’ingénieurs somaliens, soudanais, érythréens, et afghans ? Il faut bien poser les fondations de la nouvelle génération de processeurs Intel. :hum:



  • @Ehrgeiz a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    Je comprends tout à fait les revendications des grands pontes de la Silicon Valley;

    Ceux là doivent surtout se souvenir que le plus grand d’entre eux était fils de réfugiés syriens. Je dis ça, je dis rien.



  • @Le-periannath a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    @Ehrgeiz a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    Je comprends tout à fait les revendications des grands pontes de la Silicon Valley;

    Ceux là doivent surtout se souvenir que le plus grand d’entre eux était fils de réfugiés syriens. Je dis ça, je dis rien.

    Ouais, quelle ordure ce Donald Trump, refouler des embarcations entières pleines de futurs Steve Jobs.
    M’enfin, c’est pas que j’en ai quelque chose à foutre, étant partisan du combo PC / Android.



  • @Ehrgeiz a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    @Le-periannath a dit dans [La Silicon Valley se ligue contre le
    Ouais, quelle ordure ce Donald Trump, refouler des embarcations entières pleines de futurs Steve Jobs.
    M’enfin, c’est pas que j’en ai quelque chose à foutre, étant partisan du combo PC / Android.

    Sauf que ce décret peut aussi avoir refoulé d’actuels salariés de ces boites.

    Il parait que des employés, installés depuis des années aux US et parfaitement intégrés, payant leurs impots et avec une famille sur place, n’ont désormais plus le droit de poser le pied sur le sol americain.

    Ca aussi tu vas me dire que c’est normal ?



  • @Le-periannath a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    @Ehrgeiz a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    @Le-periannath a dit dans [La Silicon Valley se ligue contre le
    Ouais, quelle ordure ce Donald Trump, refouler des embarcations entières pleines de futurs Steve Jobs.
    M’enfin, c’est pas que j’en ai quelque chose à foutre, étant partisan du combo PC / Android.

    Sauf que ce décret peut aussi avoir refoulé d’actuels salariés de ces boites.

    Peut toucher ou a touché ?
    La il est question d’une solidarité envers les clandestins/migrants/refugiés issus de pays en proie à des troubles civils ou à la guerre. Rien a voir avec la problématique que tu viens de soulever.

    Trump fait ce qu’il faut pour éviter un Bataclan américain, tout le reste, c’est des mondanités d’antifa de salon.



  • @Ehrgeiz a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    Trump fait ce qu’il faut pour éviter un Bataclan américain, tout le reste, c’est des mondanités d’antifa de salon.

    Y’a quelques 11 000 tués par balles aux US par an.

    Ca fait 85 bataclan, environ un tous les 4 jours.

    On verra ce que tente Trump pour éviter ça… :sleep:



  • @Ehrgeiz a dit dans La Silicon Valley se ligue contre le décret anti-immigration de Donald Trump :

    Trump fait ce qu’il faut pour éviter un Bataclan américain

    Parce qu’il est évident que les terroristes n’arriveront ni d’Arabie Saoudite, ni d’Egypte, deux pays soutenant le terrorisme, mais cependant non concernés par le décret Trump. :D



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.