La musique afghane



  • Comme vous le savez, ou pas, le pays est un carrefour de civilisations, il est normal qu’on trouve dans ce pays une grande diversité au niveau des styles des thèmes et des instruments, pour faire simple on peut diviser la musique afghane en trois catégories : la musique savante qui tire vers l’inde, la musique folklorique qui tire vers l’Iran et la musique religieuse soufie qui tire je sais pas ou.

    L’instrument phare de la musique afghane c’est le Rabab.

    Faisons maintenant une pose avec un professeur du sitar et de la tabla, Paul Grand, un Américain oriental du cœur qui a consacré toute sa vie à l’étude de la musique orientale, les instruments que vous voyez sur la vidéo sont (de gauche à droite) : le tabla, le santour kashimiri, la daira, et le rabab :



  • C’était vraiment généal, (en tout cas selon mon gout)

    Le rabab afghan est très différent du rabab maghrébin qui est plus petit :

    text alternatif



  • Comme vous le savez tous L’Afghanistan était victime d’un arrêt cardiaque depuis 1980, puis le cadavre du pays a été envahi par des nécrophores du genre Nicrophorus Musulmanus, malgré tout, des tentatives de réanimation sont en cours, et les résultats sont plutôt encourageants puisqu’on trouve l’ANIM (Afghanistan National Institut of Music qui a été fondé en 2006 par Dr. Ahmad Naser Sarmast dès son retour de l’exil en Indonésie, l’institut a été inauguré officiellement en 2010 après des années de travail laborieux



  • La classe…vous voyez comme ils sont jeunes? c’est la preuve qu’on peut pas talibaniser tout un pays, et encore moins un pays avec une richesse culturelle comme celle de l’Afghanistan, pas vrai?
    Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis actuellement musicalement ivre, et j’ai envie d’écouter encore ces gamins afghans :



  • La musique folklorique appelé Mohali est une musique très diversifiée. Il contenait divers styles folkloriques et régionaux qui avaient évolué de manière autonome. Ces styles incluent Qataghani, Logari, Qarsak etc.

    Le Qataghani nous l’avons vu dans la vidéo précédente, voyons maintenant le Logari, toujours avec les gamins de l’ANIM :



  • Et il n’y a pas que l’ANIM, en cherchant un peu j’ai trouvé aussi le projet SAFAR e l’Université de musique FRANZ LISZT Weimar et l’Afghanistan Music Research Center :



  • Cinq maitres de la musique traditionnelle afghane invité dans le cadre du projet SAFAR :



  • Bon je pense qu’on a fait le tour, et quand on fait un tour on revient au point de départ, donc je reviens à l’intello américain qui aime la musique afghane, je le trouve pas mal, le seul problème c’est que c’est un intello, et les intellos causent beaucoup avant de commencer leur morceau :

    " Bonchoire, humm…ahumm…je me présente, je suis l’intello, j’étudie la fonction algébrique de la corde inférieure de la Rabab Afghane depuis quarante ans, et… humm…ahumm… avant de commencher permettez-moi de vous raconter l’hichtoire de la musique afghane depuis le bigbang jusqu’à nos chours…" ta gueule, fait ta musique ou casse-toi.



  • J’avais jamais songé à la musique afghane avant


Log in to reply