Les gardiens des livres - Mikhaïl Ossorguine



  • text alternatif
    Moscou 1919, sur les décombres d’une Russie meurtrie par la guerre civile et la révolution, on brûle les livres pour se chauffer, on les troque contre de la farine et des harengs.

    A l’instigation de Mikhaïl Ossorguine, journaliste et romancier, une poignée d’intellectuels va pourtant fonder une librairie qui deviendra légendaire.

    Gardiens des livres passés et à venir, ils recueillent patiemment les débris des bibliothèques éparpillées ou pillées, ils diffusent, sous forme de manuscrits enluminés, les livres qui continuent à s’écrire, ils aident les poètes, écrivains et philosophes à survivre tant matériellement que moralement, en leur offrant, outre des secours concrets, un refuge contre le prosaïsme d’un quotidien misérable.

    Deux plaquettes manuscrites d’Aleixeï Rémizov et de Marina Tsvétaïeva illustrent la curieuse histoire de ces libraires éditeurs racontée par un bibliophile.


Log in to reply