Actuellement sur Le Reboot :

🎮 :
16 octobre → : Starlink: Battle for Atlas
19 octobre → : Dark Souls RemasteredSoulCalibur VI
📽 :
17 octobre → : First Man : Le Premier homme sur la LuneLe Jeu
📺 :
20 octobre : Danse avec les stars 9
🎲 :
→ 21 octobre : Patchwork : À table 2

Qui représente le mieux "l'anti système" ?



  • Partout dans le monde la politique change, les vieux partis tradis se cassent la gueule.

    On a vu l’émergence de nouvelles formations en Grèce suite à la crise (Syriza), en Espagne (Podemos, Ciudadanos…), en Italie avec le M5S de Beppe Grillo, on a eu les éléctions en autriche ou les partis tradis ont fait 4ème et 5ème.
    Dans une moindre mesure on peut presque mentionner ce milliardaire people qui a hijaké les primaires républicaines pour se présenter à la maison blanche en mode anti-establishement.

    Il y a un vrai désir d’air frais partout dans le monde pourtant, mais en France on se tourne encore vers les partis traditionnels, les mouvements anti-système sont représentés par des vieux partis à l’extreme droite (FN) ou à la (vraie) gauche (PDG). Niveau renouvellement c’est pas ça.

    Alors à partir de ce constat, je me demandais, pourquoi ça ne prends pas chez nous ? Pourquoi y’a pas un mouvement populaire qui se crée comme c’est le cas ailleurs ? Y’a eu une tentative aux élections européennes je crois avec ce parti qui s’appelle “nouvelle donne” un truc du genre, ça a été un bide monumental.
    Il y a eu aussi les nuit debout c’était encourageant mais toujours pas de podemos français alors que ça avait pris comme ça en Espagne.

    Aujourd’hui le seul candidat potentiel hors des partis, c’est Macron, c’est à dire l’avatar même de l’establishement. On nous fait le même cirque que d’habitude quand on veut faire monter un politique, on nous raconte qu’il apporte un vent frais, on nous fait un reportage sur sa femme et tout, j’ai l’impression de voir les mêmes sujets que quand on parlait de Sarkozy il y a 10 ans quand on voulait le présenter comme le candidat de la rupture par rapport à Chirac alors que c’était le même bord.

    C’est tellement triste de voir les peuples se prendre en main et nous on est la comme des cons à garder nos vieux partis.


  • Le Club des Vieux

    Macron.

    0_1466269260594_Personnages-celebres-Troll-face-469394.png



  • Macron peut pas être hors système. Il se fait applaudir à l’université d’été du Medef.
    Ya pas d’autre indicateur plus fiable pour l’évaluer comme un enculé à fort potentiel, bien ancré dans le système.



  • @Carcharodon a dit dans Qui représente le mieux "l'anti système" ? :

    Partout dans le monde la politique change, les vieux partis tradis se cassent la gueule.

    On a vu l’émergence de nouvelles formations en Grèce suite à la crise (Syriza), en Espagne (Podemos, Ciudadanos…), en Italie avec le M5S de Beppe Grillo, on a eu les éléctions en autriche ou les partis tradis ont fait 4ème et 5ème.
    Dans une moindre mesure on peut presque mentionner ce milliardaire people qui a hijaké les primaires républicaines pour se présenter à la maison blanche en mode anti-establishement.

    Il y a un vrai désir d’air frais partout dans le monde pourtant, mais en France on se tourne encore vers les partis traditionnels, les mouvements anti-système sont représentés par des vieux partis à l’extreme droite (FN) ou à la (vraie) gauche (PDG). Niveau renouvellement c’est pas ça.

    Alors à partir de ce constat, je me demandais, pourquoi ça ne prends pas chez nous ? Pourquoi y’a pas un mouvement populaire qui se crée comme c’est le cas ailleurs ? Y’a eu une tentative aux élections européennes je crois avec ce parti qui s’appelle “nouvelle donne” un truc du genre, ça a été un bide monumental.
    Il y a eu aussi les nuit debout c’était encourageant mais toujours pas de podemos français alors que ça avait pris comme ça en Espagne.

    Je pense qu’on ne s’est pas pris une crise suffisamment importante dans la tronche en France. Par rapport à d’autre, comme la Grece ou l’Espagne, on a été relativement épargnés.

    A l’instar de Podemos, le changement ne viendra selon moi que d’un truc neuf, un truc qu’un mouvement de population aura spontanément engendré, et que chaque citoyen pourra quelque part se ré-accaparer. Pas d’un parti en place depuis des décennies et à l’image figée dans l’inconscient collectif depuis des lustres.



  • Tant que c’est pas de la nuit debout 2, le retour.
    Le café philo à ciel ouvert, avec que des gens assis et leurs litrons/pack/canettes… qui à 3h du mat se résume à 15 mecs autour d’un feu sur le bitume, avec deux connards au saxo et au djembe (vu de mes yeux vu, place bouffay à Nantes).



  • @Le-periannath a dit dans Qui représente le mieux "l'anti système" ? :

    A l’instar de Podemos, le changement ne viendra selon moi que d’un truc neuf, un truc qu’un mouvement de population aura spontanément engendré, et que chaque citoyen pourra quelque part se ré-accaparer. Pas d’un parti en place depuis des décennies et à l’image figée dans l’inconscient collectif depuis des lustres.

    Tout ca pour dire: “Pas le FN” :sleep:



  • @Jake-Karsher a dit dans Qui représente le mieux "l'anti système" ? :

    @Le-periannath a dit dans Qui représente le mieux "l'anti système" ? :

    A l’instar de Podemos, le changement ne viendra selon moi que d’un truc neuf, un truc qu’un mouvement de population aura spontanément engendré, et que chaque citoyen pourra quelque part se ré-accaparer. Pas d’un parti en place depuis des décennies et à l’image figée dans l’inconscient collectif depuis des lustres.

    Tout ca pour dire: “Pas le FN” :sleep:

    Tout ça pour dire, ni le FN, si le PS, ni l’UMP/Républicains, ni le Modem, ni le PCF.


  • Team

    Étienne Chouard.



  • Et je rajoute Macron. Etre jeune et nouveau n’est pas un critère suffisant.



  • @Carcharodon a dit dans Qui représente le mieux "l'anti système" ? :

    Partout dans le monde la politique change, les vieux partis tradis se cassent la gueule.

    On a vu l’émergence de nouvelles formations en Grèce suite à la crise (Syriza),
    Il y a un vrai désir d’air frais partout dans le monde pourtant, mais en France on se tourne encore vers les partis traditionnels, les mouvements anti-système sont représentés par des vieux partis à l’extreme droite (FN) ou à la (vraie) gauche (PDG). Niveau renouvellement c’est pas ça.

    Lol, à te lire le PG est bien plus vieux que Syriza. Alors, pour info :

    • Syriza n’est pas née “suite à la crise”, elle apparait dès 2004 comme une coalition de partis encore bien plus anciens sur la scène politique grecque

    • le PG n’a été créé qu’en novembre 2008 (je le sais, j’étais au meeting de lancement :mpurple:), il n’a donc pas encore 8 ans, bonjour le “vieux parti” et merci pour la comparaison avec le FN de la famille Le Pen et ses 45 balais.

    @Le-periannath a dit dans Qui représente le mieux "l'anti système" ? :

    @Carcharodon a dit dans Qui représente le mieux "l'anti système" ? :

    Partout dans le monde la politique change, les vieux partis tradis se cassent la gueule.

    On a vu l’émergence de nouvelles formations en Grèce suite à la crise (Syriza), en Espagne (Podemos, Ciudadanos…), en Italie avec le M5S de Beppe Grillo, on a eu les éléctions en autriche ou les partis tradis ont fait 4ème et 5ème.
    Dans une moindre mesure on peut presque mentionner ce milliardaire people qui a hijaké les primaires républicaines pour se présenter à la maison blanche en mode anti-establishement.

    Il y a un vrai désir d’air frais partout dans le monde pourtant, mais en France on se tourne encore vers les partis traditionnels, les mouvements anti-système sont représentés par des vieux partis à l’extreme droite (FN) ou à la (vraie) gauche (PDG). Niveau renouvellement c’est pas ça.

    Alors à partir de ce constat, je me demandais, pourquoi ça ne prends pas chez nous ? Pourquoi y’a pas un mouvement populaire qui se crée comme c’est le cas ailleurs ? Y’a eu une tentative aux élections européennes je crois avec ce parti qui s’appelle “nouvelle donne” un truc du genre, ça a été un bide monumental.
    Il y a eu aussi les nuit debout c’était encourageant mais toujours pas de podemos français alors que ça avait pris comme ça en Espagne.

    Je pense qu’on ne s’est pas pris une crise suffisamment importante dans la tronche en France. Par rapport à d’autre, comme la Grece ou l’Espagne, on a été relativement épargnés.

    Voilà, on peut aussi ajouter l’énorme corruption de la classe politique en Espagne.

    A l’instar de Podemos, le changement ne viendra selon moi que d’un truc neuf, un truc qu’un mouvement de population aura spontanément engendré, et que chaque citoyen pourra quelque part se ré-accaparer. Pas d’un parti en place depuis des décennies et à l’image figée dans l’inconscient collectif depuis des lustres.

    Attention, Podemos ne nait pas directement des Indignés. Il n’arrive que 3 ans plus tard à l’occasion des élections européennes de 2014, et n’est pas fondé par des meneurs des Indignés mais par des universitaires déçus de Izquierda Unida (~ PCF) et par des cadres de Izquierda Anticapitalista (~ NPA). Podemos a juste su capter l’exaspération d’une partie de la population qui s’était exprimée à travers les Indignés 3 ans plus tôt.

    Bref, ça reste des militants de plusieurs partis “en place” qui fondent un nouveau parti, c’est pour ça que je comprends pas ce truc anti-parti de @Carcharodon sachant que même ses exemples Syriza et Podemos ont adopté cette forme d’organisation politique.

    @Carcharodon a dit dans Qui représente le mieux "l'anti système" ? :

    Aujourd’hui le seul candidat potentiel hors des partis, c’est Macron

    Deux questions :

    • “hors des partis” ==> si les partis c’est pas bien, tu proposes quoi à la place ?

    • c’est quoi la différence que tu fais entre Macron et Mélenchon ? Les deux prétendent se lancer “hors des partis” avec leurs mouvements En Marche et La France insoumise, non ? C’est parce que le PG soutient Mélenchon ? Donc si demain Macron est soutenu par le PRG, il est plus “hors des partis” ? Idem si En Marche prend la forme officielle d’un parti ?

    Ou alors t’es pas “anti parti” mais “anti vieux parti”, ce que je trouve tout aussi bizarre vu que les jeunes partis sont bien souvent créés à partir des vieux et qu’on y retrouve les mêmes personnes. C’est juste un ravalement de façade quoi, comme ceux qui disent que Macron est moderne juste parce qu’il est jeune, alors qu’il n’apporte strictement rien au niveau des idées pour l’instant avec son libéralisme hyper classique. A l’inverse je trouve qu’il peut y avoir des idées novatrices dans des “vieux partis” comme le PCF ou les Verts. (rien que la 6ème République et tous les progrès démocratiques qu’elle contiendrait).



  • Ouais ok je comprends merci pour tes lumière @Fumier du coup le topic est complètement caduc. :hihi:



  • @Carcharodon Mais non, mais non. ^^ C’est important le renouvellement de la classe politique et c’est indéniable que les vieux partis ont tendance à verrouiller le truc, mais faut pas zapper le fond et les idées pour autant + faut pas caricaturer le truc en disant bouh les partis c’est pas bien alors qu’on peut difficilement faire sans.

    Je pense que comme le dit Péri la crise n’a pas été aussi forte en France que dans les Pigs et que c’est pour ça que l’UMPS n’a pas encore été envoyée bouler (même si ça en prend fortement le chemin pour le PS qui est en crise comme les autres partis sociaux-démocrates européens et en bonne voie de pasokisation :faim:)