750 milliards d’euros



  • Bravo à Charles Michel pour sa ténacité qui a permis de maintenir pendant 4 jours tout le monde autour de la table et de trouver des solutions, il vient d’entrer dans l’Histoire de l’Europe ! :cesara:

    750 milliards d’euros sous forme de prêts ou de subventions injectés par l’Europe dans les économies pour aider les pays les plus en difficulté face au Covid, un acte de solidarité européen d’une ampleur jamais vue, historique.

    Le Président de la République Française le reconnaît lui même.

    4ADC2E68-60B2-4C8D-BF28-FBEF5A75500D.jpeg

    Vous, les rebouteux, avez vous sauté de joie en apprenant ce matin cette formidable nouvelle ?



  • @Marc1756 a dit dans 750 milliards d’euros :

    Vous, les rebouteux, avez vous sauté de joie en apprenant ce matin cette formidable nouvelle ?

    Pas vraiment non. C’est un marche-pied vers le fédéralisme budgétaire et la fiscalité européenne, Coralie Delaume l’a bien expliqué dans un post récent:

    "Au sujet de l’accord sur le “plan de relance” européen qui a été trouvé cette nuit après quatre jours de négociations (au lieu de deux). Vite fait :

    => Ce qui était proposé c’était : 500 milliards de dette mutualisée pour octroyer des subventions aux pays les plus touchés par la crise / 250 milliards de prêts (remboursables par les pays bénéficiaires). Ce qui est finalement retenu, c’est : 390 milliards de subventions, le reste en prêts (sachant que tant que la BCE rachète massivement des dettes sur le marché secondaire et maintient ainsi les taux bas, pas grand monde n’a besoin de ces prêts).

    Le montant de 390 milliards est important : on est sur du fédéralisme budgétaire, et c’est tout à fait nouveau. Je suis d’ailleurs étonnée qu’aussi peu de monde dans mes contacts se soit intéressé au sommet. On vous a demandé par référendum si vous souhaitiez un “saut fédéral”, à vous ? Moi pas au courant. Pourtant, c’est pas tout à fait rien, hein. C’est “historique” disent certains médias.

    => Cet accord a été arraché au prix d’une augmentation substantielle de leurs rabais par les “frugaux” (Autriche, Pays-Bas, Suède, Danemark). Pas de celui de l’Allemagne (oui, l’Allemagne a un rabais), mais de tous les autres. Et pour financer ça, on a taillé dans certains budgets européens, et notamment dans celui - tenez-vous bien - de la santé (juste après une pandémie, donc) pour 9 milliards (+ Recherche, Erasmus, PAC)
    [ Ici, petite précision : la France et l’Italie sont elles aussi des “contributeurs nets” au budget de l’UE (elles paient plus qu’elles ne reçoivent), comme l’Allemagne et comme les “frugaux” - et pour des montants plus importants que les frugaux. Mais elles n’ont pas de rabais, elles].

    => Comment les 750 mds qui vont être levés sur les marchés vont-ils être remboursés par l’UE ? Bah moi j’ai toujours pas compris. Il est question de trouver des “ressources propres”. Le produit de taxes européennes, en somme. Sauf que pour l’instant ça n’existe pas. Or on se souvient de l’échec des dernières négociation en date relative à une éventuelle taxe GAFA européenne. L’Allemagne n’en avait pas voulu pour ne pas déplaire aux Américains.

    Au final, qui a gagné ?

    => Macron dira que c’est lui. Il a obtenu les prémisses d’une “union de transferts”, qu’il appelle de ses vœux depuis le début de son quinquennat (après s’être vu refuser le budget de la zone euro qu’il voulait arracher à l’Allemagne).

    => Mais s’agissant d’un mouvement inédit de l’Allemagne en faveur de ce début de fédéralisme budgétaire, y est-il pour quelque chose ? Bien sûr que non. L’Allemagne n’a pas brutalement renoncé à son “égoïsme national” (expression stupide entre toutes) pour faire plaisir à la France. Elle a précisément agi dans le sens de ses intérêts nationaux. Son modèle économique est taillé pour la mondialisation. C’est un modèle exportateur. Une crise de la mondialisation est une catastrophe pour elle. Dans ces conditions, il est normal qu’elle fasse TOUT pour atténuer le choc en faisant quelques sacrifices pour sauver ces poules aux œufs d’or que sont pour elle le marché unique et l’euro. L’Allemagne a fait un calcul coûts/avantages et a décidé logiquement qu’il était hors de question de laisser exploser l’UE maintenant.

    => Les “frugaux” : big win ! De plus gros rabais, des prêts aux pays du Sud qui se feront sous réserve d’austérité, et surtout : la préservation du marché unique et de l’euro qui leur profitent. L’agencement de l’édifice européen profite à l’industrie autrichienne pour les mêmes raisons qu’il profite à l’industrie allemande. Quant aux Pays-Bas, n’en parlons pas : ils nous pompent de la matière fiscale à longueur d’année, or s’ils veulent continuer à nous voler tranquillou, il faut bien que l’UE perdure. (Juste un truc : moi les paradis fiscaux j’aime pas trop ça, et je n’ai pas beaucoup de sympathie pour le modèle néerlandais. Mais on ne peut pas nier que Rutte, leur Premier ministre - celui qui a été le plus dur dans la négociation, a été bon. Ne pouvant obtenir le cul de la crémière (l’abandon du plan, mais le voulait-il vraiment ?), il a négocié le beurre et l’argent du beurre. Balaise).

    Au final :

    => la France (qui bénéficiera de subventions à hauteur de 37 milliards), l’Italie et l’Espagne (qui seront les deux principales bénéficiaires du plan) reçoivent de l’argent frais dans l’immédiat.

    => pour obtenir cet argent, elles ont dû consentir à des ristournes sur la quote-part budgétaire de pays “frugaux” qui sont pourtant des bénéficiaires structurels de l’Europe telle qu’elle est,

    => avec ce petit “saut fédéral”, très important symboliquement mais dérisoire en termes de volume financier (c’est pas avec des sommes aussi faibles qu’on va corriger les déséquilibres internes à l’UE), elles se mettent un fil à la patte supplémentaire dans cette UE qu’elles paient au prix fort depuis de nombreuses années (chômage, austérité, désindustrialisation, déficit commercial), et dont le surcroît d’intégration que représente l’accord de cette nuit montre qu’elle n’est pas prêt de disparaître.

    Voilà. Je ne sais pas si j’ai été bien claire. J’ai écrit vite. Ce statut a vocation à être corrigé dans l’heure qui vient, c’est un premier jet."

    https://www.facebook.com/coralie.delaume/posts/10220171658654207



  • J’ai suivi ça avec attention (oui oui), je tiens à féliciter la coopération Macron-Merkel dans cette entreprise, ils ont eu la bonne position. Je trouve que macron défends particulièrement bien l’interet de la France lors des conseils européens ça c’est dit.

    On peut juste souligner à quel point les Pays-Bas sont des enculés, ils nous volent de l’argent à travers leur politique fiscale dégueulasse qui incite les grands groupe à créer des entreprises “boite aux lettres” chez eux pour payer leurs impots la bas, et après ils viennent donner des leçons et insultent de “fainéants” les personnes qu’ils volent. Un gros peuple de merde que personellement je ne verserais pas une larme si ils se décident à rejoindre les anglais…

    Pour ce qui est du plan final, les frugaux à la noix ont tailladés les budgets pour l’environnement, pour la PAC, pour erasmus, en plus d’obtenir un rabais totalement scandaleux à leur contribution. Il y a vraiment pas de quoi se réjouir et ce sommet me conforte dans le fait que le temps de cette europe la est compté ça peut pas marcher.

    Soit on fait le grand saut et on fait un vrai état européen soit on arrête tout et on rentre tous chacun chez soit, c’est l’un ou l’autre mais cet entre deux ou personne décide de stratégie commune sur le long terme, tout le monde peut bloquer tout le monde et il faut 5 jours pour décider d’une politique, c’est pas tenable ni souhaitable.


  • Le Club des Vieux

    Rien à ajouter, évidemment qu’il faut sauter vers une Europe commune ou tout lacher. C’est bidon, franchement je me sens plusse Européenne que Française. Ça éviterait un paquet de merde comme les cadeaux fiscaux pour attirer les entreprises et donc les emplois (que je ne comprends pas pourquoi la France ne le fait pas en fait, puisque les dés sont pipés)



  • Bof ils ont laissé tomber les sanctions pour non respect de l’état de droit.



  • Maintenant rien n’est fini, le texte doit passer devant le parlement européen, quelques virgules peuvent bouger.



  • @Maléfique a dit dans 750 milliards d’euros :

    Rien à ajouter, évidemment qu’il faut sauter vers une Europe commune ou tout lacher. C’est bidon, franchement je me sens plusse Européenne que Française. Ça éviterait un paquet de merde comme les cadeaux fiscaux pour attirer les entreprises et donc les emplois (que je ne comprends pas pourquoi la France ne le fait pas en fait, puisque les dés sont pipés)

    pas du tout, je me sens plus française qu’européenne, osef de l’Europe :snob: moi je suis pour la royauté !


Log in to reply