Quel influence internet a-t-il sur votre comportement ?



  • Cette question peut elle encore être posée ? Internet est dans nos vies de façon courante depuis au moins 20 ans, donc il est difficile de répondre à cette question, surtout pour des jeunes qui ont toujours vécu avec.

    Il n’empêche, posons là quand même. Certains ont peut être été coupé d’Internet pendant un temps suffisamment long pour se rendre compte de l’influence comportementale qu’internet pourrait avoir sur eux, ou d’autres sont des vieux tromblons comme moi qui ont vécu une partie de leurs vies sans.

    Si ce sujet vous inspire, il est pour vous. :cesara:



  • Je ne sais pas si cela influence mon comportement, mais c’est très chronophage je perds un temps dingue sur internet.



  • Je témoigne. Comme je l’ai dit en introduction, j’ai passé une partie de ma vie sans l’existence d’Internet. D’un premier abord, j’ai constaté deux choses qui ont changé chez moi depuis internet :

    1. mon goût pour la lecture de romans, de magazines, de journaux s’est complètement effondré. Je ne lis désormais quasiment plus rien et j’ai presque perdu le goût pour cela. Un roman me paraît aujourd’hui un désert à traverser, souvent je l’abandonne en cours de route. Un magazine me gonfle, comme un journal, je me contente de plus en plus de flashs courts vus sur internet.

    2. Je suis devenu terriblement impatient. Il y a tellement d’informations qui tombent de partout par internet que je n’ai pas le temps de lire les développements. J’ai le sentiment du temps qui file à toute vitesse, l’insatisfaction d’être informé de multitudes de choses dont je connais l’existence sans jamais appréhender le fond, parce qu’une autre chose arrive tout de suite qui supplante la précédente.

    Internet, s’il a été pour moi une occasion d’ouverture sur le monde, évidemment, a aussi été (et est toujours) une forme d’enfermement, d’esclavage devant son flux incessant. D’une certaine façon, internet m’a fait perdre l’innocence devant le temps qui passe, le temps inutile, paisible et tranquille où j’allais à mon rythme.



  • @Britten a dit dans Quel influence internet a-t-il sur votre comportement ? :

    Je témoigne. Comme je l’ai dit en introduction, j’ai passé une partie de ma vie sans l’existence d’Internet. D’un premier abord, j’ai constaté deux choses qui ont changé chez moi depuis internet :

    1. mon goût pour la lecture de romans, de magazines, de journaux s’est complètement effondré. Je ne lis désormais quasiment plus rien et j’ai presque perdu le goût pour cela. Un roman me paraît aujourd’hui un désert à traverser, souvent je l’abandonne en cours de route. Un magazine me gonfle, comme un journal, je me contente de plus en plus de flashs courts vus sur internet.

    2. Je suis devenu terriblement impatient. Il y a tellement d’informations qui tombent de partout par internet que je n’ai pas le temps de lire les développements. J’ai le sentiment du temps qui file à toute vitesse, l’insatisfaction d’être informé de multitudes de choses dont je connais l’existence sans jamais appréhender le fond, parce qu’une autre chose arrive tout de suite qui supplante la précédente.

    Internet, s’il a été pour moi une occasion d’ouverture sur le monde, évidemment, a aussi été (et est toujours) une forme d’enfermement, d’esclavage devant son flux incessant. D’une certaine façon, internet m’a fait perdre l’innocence devant le temps qui passe, le temps inutile, paisible et tranquille où j’allais à mon rythme.

    Idem quand j’ai commencé mes études je n’avais pas internet et j’achetais des comics, je lisais des livres etc… Mais tout cet aspect est tombé et je n’arrive plus à lire.

    Je te rejoins totalement sur la fin :cesara: Il n"y a que quand je suis à la montagne que je ne vais presque pas sur internet et que je lis le journal.



  • @Jackasse a dit dans Quel influence internet a-t-il sur votre comportement ? :

    @Britten a dit dans Quel influence internet a-t-il sur votre comportement ? :

    Je témoigne. Comme je l’ai dit en introduction, j’ai passé une partie de ma vie sans l’existence d’Internet. D’un premier abord, j’ai constaté deux choses qui ont changé chez moi depuis internet :

    1. mon goût pour la lecture de romans, de magazines, de journaux s’est complètement effondré. Je ne lis désormais quasiment plus rien et j’ai presque perdu le goût pour cela. Un roman me paraît aujourd’hui un désert à traverser, souvent je l’abandonne en cours de route. Un magazine me gonfle, comme un journal, je me contente de plus en plus de flashs courts vus sur internet.

    2. Je suis devenu terriblement impatient. Il y a tellement d’informations qui tombent de partout par internet que je n’ai pas le temps de lire les développements. J’ai le sentiment du temps qui file à toute vitesse, l’insatisfaction d’être informé de multitudes de choses dont je connais l’existence sans jamais appréhender le fond, parce qu’une autre chose arrive tout de suite qui supplante la précédente.

    Internet, s’il a été pour moi une occasion d’ouverture sur le monde, évidemment, a aussi été (et est toujours) une forme d’enfermement, d’esclavage devant son flux incessant. D’une certaine façon, internet m’a fait perdre l’innocence devant le temps qui passe, le temps inutile, paisible et tranquille où j’allais à mon rythme.

    Idem quand j’ai commencé mes études je n’avais pas internet et j’achetais des comics, je lisais des livres etc… Mais tout cet aspect est tombé et je n’arrive plus à lire.

    Je te rejoins totalement sur la fin :cesara: Il n"y a que quand je suis à la montagne que je ne vais presque pas sur internet et que je lis le journal.

    Merci ! Je suis rassuré de ne pas être le seul ! :cesara:



  • Internet est mon travail, donc une place énorme dans ma vie.


  • Animatrice Séries TV

    Ha je lis toujours autant, et les versions papiers. S’il y a bien un truc qui n’a pas changé malgré internet c’est bien ça.

    Par contre, alors qu’avant je passais beaucoup de temps devant la tv, ce temps a simplement été transféré vers l’ordi. Et ça change complètement mon quotidien, rien que pour les séries tv. (et bon soyons honnête le téléchargement illégal, m’a fait quand même arrêté d’acheter un paquet de truc).

    Pour l’information aussi, avant je regardais toujours les JT, maintenant je sélectionne et aussi m’intéresse à plus de choses.

    Les moyens de communications aussi, au final j’ai un forfait SMS/appel qui me sert strictement à rien, car tout passe par l’internet.

    Bref, il est clair qu’internet influence mon comportement, et que j’aime beaucoup l’outil, mais si je pars en vacances ou autre je sais m’en passer sans problèmes. Mais je pense que bientôt, il sera indispensable (si pas déjà le cas). Rien que pour payer certains factures etc tout passe par mail maintenant.



  • J’ai remarqué lors d’une récente panne que c’est pas tant internet qui me manque que le fait de ne pas avoir accès à mes séries. L’un ne va pas sans l’autre. Du coup comme on m’a dépanné à ce niveau les 3 semaines de merdouille ont bien été digérées.

    Mais c’est vrai que si j’avais été en vacances chez moi ça m’aurait bien embêté !

    On prend des habitudes à mater tel site et compagnie, venir poster ici, c’est une continuité de notre vie. Par contre je ne suis pas présent sur les réseaux sociaux.

    Mon temps devant la tv a été remplacé par celui devant l’ordi, mais je continus à lire avec plaisir, à feuilleter des magazines et à ne pas lire les journaux.



  • @Britten a dit dans Quel influence internet a-t-il sur votre comportement ? :

    Je témoigne. Comme je l’ai dit en introduction, j’ai passé une partie de ma vie sans l’existence d’Internet. D’un premier abord, j’ai constaté deux choses qui ont changé chez moi depuis internet :

    1. mon goût pour la lecture de romans, de magazines, de journaux s’est complètement effondré. Je ne lis désormais quasiment plus rien et j’ai presque perdu le goût pour cela. Un roman me paraît aujourd’hui un désert à traverser, souvent je l’abandonne en cours de route. Un magazine me gonfle, comme un journal, je me contente de plus en plus de flashs courts vus sur internet.

    2. Je suis devenu terriblement impatient. Il y a tellement d’informations qui tombent de partout par internet que je n’ai pas le temps de lire les développements. J’ai le sentiment du temps qui file à toute vitesse, l’insatisfaction d’être informé de multitudes de choses dont je connais l’existence sans jamais appréhender le fond, parce qu’une autre chose arrive tout de suite qui supplante la précédente.

    Internet, s’il a été pour moi une occasion d’ouverture sur le monde, évidemment, a aussi été (et est toujours) une forme d’enfermement, d’esclavage devant son flux incessant. D’une certaine façon, internet m’a fait perdre l’innocence devant le temps qui passe, le temps inutile, paisible et tranquille où j’allais à mon rythme.

    Tro lon, g pas lu


  • Admin

    Je ne comprenais pas bien la question et en lisant quelques réponses, je la comprends mieux.
    Le net a aussi modifié mon rapport à la lecture, avant je lisais/relisais beaucoup de BD et quelques bouquins par an, depuis que je traine sur le net je reconnait que ça m’est devenu beaucoup plus difficile quand ça n’est pas une corvée. Alors que pourtant j’aime bien lire. Quand on y pense, c’est assez étrange ce contrecoup.



  • pour faire court je dirais que j’y passe trop de temps et que du coup bah je ne fais plus d’autres choses qui faisaient partie de mon quotidien avant :p c’est vrai que pour les sérievores c’est bien pratique :cheerleader: et côté lecture je n’ai pas abandonné mais j’ai diminué le temps quotidien 😞


  • Banni

    C’est mauvais pour la santé mentale mais qu’est ce que c’est bon !! ça fait aussi parti de mon job alors je ne pourrai pas m’en passer !moi ça me prend du temps sur le sommeil et il va falloir que je remédie à cette faiblesse!



  • @Punchette a dit dans Quel influence internet a-t-il sur votre comportement ? :

    C’est mauvais pour la santé mentale mais qu’est ce que c’est bon !! ça fait aussi parti de mon job alors je ne pourrai pas m’en passer !moi ça me prend du temps sur le sommeil et il va falloir que je remédie à cette faiblesse!

    Il est vrai qu’internet a un côté captivant, au sens d’être captif. Internet, c’est un peu le kaa du Livre de la Jungle… 🙂



  • Les plus gros changements opérés sur moi par internet sont déjà le fait que je n’achète plus ni CD ni DVD, beaucoup moins de livres, et que je regarde moins la télé.
    Je lis toujours autant, mais des versions e.books. Il m’arrive encore d’acheter les versions papiers de mes auteurs préférés, mais c’est tout.
    Et niveau musique avant j’étais une folle, j’achetais un CD pour 1 titre que j’aimais bien, aujourd’hui je me contente de l’écouter sur Spotify.
    J’ai du mal à ma passer d’internet au quotidien parce que j’ai pris l’habitude de tout chercher dessus, maintenant j’ai pu constater que c’est hyper dure que si j’ai pas de connexion du tout. Dans ce cas là je me sens démunie, alors que si je suis occupée ( en vacances par exemple ) mais que mon accès fonctionne bien, je ressens pas nécessairement le besoin d’y aller et je m’en passe très bien.

    Et je passais ma vie au téléphone avant, aujourd’hui plus du tout, je communique par mp sur FB la plupart du temps, mais j’ai de moins en moins de vraies conversations au téléphone.



  • @ptitbordel a dit dans Quel influence internet a-t-il sur votre comportement ? :

    j’ai pu constater que c’est hyper dure que si j’ai pas de connexion du tout. Dans ce cas là je me sens démunie, alors que si je suis occupée ( en vacances par exemple ) mais que mon accès fonctionne bien, je ressens pas nécessairement le besoin d’y aller et je m’en passe très bien.

    C’est intéressant, car je suis de cet avis. J’aime avoir cette liberté, même si j’en use pas forcément. C’est pareil quand la voiture est en panne, ça me fait chier car on peut rien faire, même si on n’aurait de toutes façons pas bougé.

    Autrement je dois être le seul gars au monde à acheter plus de disques grâce/à cause d’Internet car c’est un outil qui permet de découvrir des artistes qu’on ne pourrait pas connaitre par un autre biais.



  • @Honey voilà c’est une question de liberté et de possibilité :sleep: