11 septembre 2001



  • 15ans aujourd’hui. :sleep: :flag_us:

    0_1473581750105_image.jpeg



  • J’avais 15ans, j’étais au lycée, je n’avais aucune idée de l’idée même de terrorisme (quand l’attentat de la station St Michel a eu lieu j’étais persuadée du haut de me naïveté enfantine que c’était le Mont St Michel qui avait explosé)
    Le double d’année plus tard je reviens des “ruines” du WTC, le hasard des dates, c’est à chialer tellement c’est triste, et c’est à chialer tellement c’est vendu, money, money, money, et le monde est quand même ultra-moisi et rempli de bombes humaines, physiques ou figurées, de gens laissés de côté, ramassé par des Daeschiens qui sont les seuls à leur promettre un autre avenir plus rose que tous les états reunis.
    15 ans après, on vit au rythme des attentats et des tueries de masse. Quel avenir on nous a donné. :hugging:



  • @Kgbg Ils ont fait un petit musée au Ground Zero, non ? C’est ça qui est payant ?



  • @Ao pas que, je suis montée dans le New WTC, c’est blindé de pub MasterCard, tu ne peux pas faire la visite sans te farcir des discours sur la tablette à louer pour admirer la vue, car elle te donne le nom des tours que tu aperçois dans l’observatoire. Enfin j’ai vraiment trouvé que c’était too much. Aucune décence.



  • @Kgbg C’est bien ce dont j’avais peur. C’est du tourisme de massacre, il faut oser, quoi.


  • Team

    J’avais 11 ans, je revenais d’école. Je voulais mettre TF1 pour regarder mon habituel “Star Academy” et là le drame, émission annulée à cause de l’actualité. Les seules choses horribles que je pensais qui pouvait se passer, c’était les kidnapping, donc j’ai juste fait ma crise égoïste car on annulait mon émission pour répéter les mêmes choses à la tv. Evidemment quand on en sait plus sur ce qu’il se passe exactement on se sent con, mais ça avait été ma première réaction à l’époque.

    Puis petit à petit, on se rend compte de la situation. Première fois aussi que j’entends parler de terrorisme, et d’ailleurs je comprenais pas vraiment le délire de se tuer pour tuer. Première fois aussi qu’on a les infos h24 qui s’actualise au fil du temps.

    Mon souvenir de ce jour c’est plus le choc des vidéos, que ce qui se jouer derrière et le nombre de mort. L’âge change clairement tout, je me demande vraiment comment j’aurais réagis à un 11 septembre à un âge plus mature.



  • En Aout je venais de signer pour m 'engager dans l armée et j etait en attente pour passer les test de sélection … dans ma tête tout se bousculait en un mélange de peur et d 'excitation sur ma future vie militaire vu que les événements pouvait et allait quand même changer le monde .
    J’ai allumée la télé, le premier avion venait juste de foncer sur la première tour et on pensait encore que c ‘était juste un accident de pilotage et j ai pas décollée des infos durant toute la journée en hallucinant au fur et a mesure et avec ma mère qui disait " non mais on va te cacher dans la cave , y a pas moyen que tu t’ engage dans l 'armée maintenant " …



  • Moi c’est l’annif d’un de mes proches donc c’est hyper relou :sleep:



  • Je me souviens exactement de comment j’ai appris la nouvelle. J’avais fini ma journée de boulot, je quitte l’école, j’allume la radio et directement j’entends qu’un avion à percuté une tour à New-York. Ma première pensée “il est con ou quoi, ça se remarque un building quand même” car là, j’imagine un tout petit avion et un accident. Puis ils parlent d’un deuxième avion et là je me rends compte qu’il y a un soucis. J’arrive chez moi, j’allume la télé et j’en décolle plus. Je regarde complètement abasourdie. Je revois encore les gens aux fenêtre faisant des signes mais se sachant coincé, je revois ceux qui choisissent de sauter. Lorsque la première tour s’effondre en direct et qu’on comprend que l’autre ne va pas tarder, on se répète que ce n’est pas possible, que c’est un film.
    Pour moi, il est évident qu’il y a eu un avant et un après 11/09/01. Quelque chose a changé à partir de là.


  • Team

    Idem j’avais 15 ans, je rentre chez moi et je tombe sur ça, ma mère étant assistante maternelle, elle gardait les gosses de ma prof et je me souviens quand elle est arrivé et qu’elle a vu la télé, elle en avait genre rien à foutre (elle était prof d’histoire), je trouvais ça hallucinant.
    J’était totalement dans le truc, choquée et tout et elle, elle s’e foutait :nerdz:

    Je m’en souviens comme si c’était hier, c’est marrant la mémoire.



  • Déjà 15 ans !!!

    On se rend pas compte du temps qui file et quand on aditionne tous ce qui découle de ces 15 derniers années on se dit qu’on a pas chaumé dans le massacre (guerres, attentats, révolution ratées … etc …) :tatane:

    Pour moi je revenais des courses avec ma mère, j’allume la tv et la première tour avait déjà été touché et ils rediffusaient les images en boucle et ma première réaction ne sachant pas de quoi il retournait à été :"c’est quoi ce telefilm de merde avec ces effets spéciaux tout pourris"
    En changeant de chaîne et en ayant les même images de partout j’ai compris qu’il y avait un truc …

    Après il y a eu le petit moment de fou rire sur le deuxième avions car deux avions et deux tours touchées et ça parlait toujours d’accident dramatique … c’était vraiment pas de bol :mrgreen:


  • Team

    J’avais 13 ans.

    En sortant du collège, ma mère nous a parlé de ça, à mon grand frère et moi, dans la voiture, mais je ne comprenais pas grand chose. Je ne savais pas ce qu’étaient les tours jumelles, et je n’avais aucune espèce de culture en géopolitique.

    C’est en arrivant à la maison et en mettant la télé que j’ai un peu mieux compris ce qui se passait, j’avais la crainte d’une troisième guerre mondiale, j’étais un peu perdu. Je me souviens que j’étais particulièrement choqué par les gens qui se jetaient par les fenêtres des deux tours.



  • J’avais 7 ans, je n’ai aucun souvenir de comment j’ai vécu ce jour et comment on me l’a expliqué



  • Moi j’étais complètement adulte. J’ai été bouleversé, comme tout le monde, et très inquiet. Je me suis dit : “Mon Dieu, avec ce sinistre connard de George Bush à la tête des États Unis, comment vont-ils réagir, que va-t-il se passer ?”



  • Tain, pourquoi j’ai toujours pensé que ça s’était passé en 2011 :mellow:

    Euh, sinon, j’ai aucun souvenir de ce que je faisais et d’où j’étais à ce moment là.



  • @Hidéki Tu devais faire une partie de jambes en l’air ! :lol:



  • @britten je devais geeker probablement :mred:

    Y’a aussi une part de “je m’en foutisme” de ce qu’il se passe aux USA.
    Je sais, c’est pas bien de dire ça :sleep:

    Edit: c’est vrai que j’aurais bien voulu baiser avec les mecs avec qui je trainais :bave: mais je ne me sentais pas gay à l’époque.



  • @Hidéki a dit dans 11 septembre 2001 :

    @britten je devais geeker probablement :mred:

    Y’a aussi une part de “je m’en foutisme” de ce qu’il se passe aux USA.
    Je sais, c’est pas bien de dire ça :sleep:

    Surtout que là tu avais loupé, c’était quand même de l’Histoire avec un grand H qui passait.


  • Team

    J’avais 20ans, j’étais encore en vacances avec des amis, on avait passé une nuit blanche et la journée avait déjà mal commencé comme ma mère avait appelé pour me prévenir que mon oncle était mort le matin même .
    Après une amie a reçu un sms à propos du crash du premier avion et l’on a passé le reste de la journée à suivre ça. J’ai rejoint ma mère le lendemain matin pour aller s’occuper de toute la gestion du décès comme mon oncle était célibataire et que cela ne laissait que ma mère , ma grand mère et moi pour tout arranger.

    Du coup pour moi, c’était un peu en toile de fond, mais même comme ça il était évident que cela allait impacter durablement le monde.



  • @Britten a dit dans 11 septembre 2001 :

    @Hidéki a dit dans 11 septembre 2001 :

    @britten je devais geeker probablement :mred:

    Y’a aussi une part de “je m’en foutisme” de ce qu’il se passe aux USA.
    Je sais, c’est pas bien de dire ça :sleep:

    Surtout que là tu avais loupé, c’était quand même de l’Histoire avec un grand H qui passait.

    En plus du sentiment d’horreur, il y a eu aussi, (chez les “adultes” dont je faisais partie), le sentiment excitant (?), fascinant (?), il faut le dire, de vivre en vrai, dans sa vraie vie et en direct, un évènement historique majeur. On le pressentait, on en était quasiment sûr en regardant la télé, que ce que l’on voyait se dérouler sous ses yeux allait marquer durablement une partie de l’histoire du XXIème siècle. Oui, c’était assez… fascinant. D’ailleurs, Libération a parfaitement traduit ce sentiment par sa une du lendemain, celle du 12 septembre 2001 qui était simplement…

    0_1473596461815_image.jpeg


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.