Dépression : en parler



  • Ouais vous déprimez ?
    Venez en parler.



  • Mon psy vient de m’arrêter les antidepresseurs, y a pas trop de difference avec mon etat habituel. du coup, son changement de prescription devait être bon…



  • @DrRictus mais tu as réglé le problème qui te fasait déprimer ?
    Parce que les médocs ça permet de cacher la dépression, mais si le pb existe toujours ça ne change rien.



  • On peut pas dire que j’ai reglé quoique ce soit avec ce psy, sauf ma posologie. Je me tâte pour changer de psy.



  • J’espère mourir rapidement car je ne trouve aucun plaisir dans la vie mais je ne sais pas si on peut parler d’état dépressif étant donné que j’ai toujours ressenti ça



  • Je n’en parle pas très souvent, mais lors de ma première année en école supérieure, je suis tombé dans une dépression pendant un an et demi (je n’allais plus à aucun cours, je me suis même absenté à des examens, j’ai validé in extremis mon année parce que suis allé aux rattrapages), mais globalement c’était dû à un manque d’objectifs, j’étais clairement dans une phase où je me disais: “que faire maintenant?” . Et je pense que je suis arrivé à dépasser en essayant de me trouver des objectifs/ challenge, c’était d’ailleurs principalement grâce au sport que je suis arrivé à sortir de cette phase



  • Moi je sais que ce qui me fait déprimer c’est que je me sens vieux et que je pense que j’arriverai pas à me trouver un mec qui me plaise avec qui je vivrais une belle relation amoureuse.


  • Team

    @jim69 a dit dans Dépression : en parler :

    @DrRictus mais tu as réglé le problème qui te fasait déprimer ?
    Parce que les médocs ça permet de cacher la dépression, mais si le pb existe toujours ça ne change rien.

    Les antidépresseurs ne se limitent pas qu’à cacher la dépression, quand tu es en dépression la chimie du cerveau s’altère, tu vois les choses différemment, tu ressens les choses différemment et l’état s’auto-entretient .

    C’est certain que les antidépresseurs n’arrangent pas tes problèmes mais ça peut toujours permettre de commencer à sortir la tête de l’eau.



  • Normalement je devrais bientôt m’inscrire à un club de sport avec un très bon copain. Je me dis que je pourrais me muscler un peu le torse suite à la perte de poids, peut-être que je plairais plus et pourrais me trouver un mec, et aussi pour me donner la pêche.



  • @Braid a dit dans Dépression : en parler :

    Les antidépresseurs ne se limitent pas qu’à cacher la dépression, quand tu es en dépression la chimie du cerveau s’altère, tu vois les choses différemment, tu ressens les choses différemment et l’état s’auto-entretient .

    C’est certain que les antidépresseurs n’arrangent pas tes problèmes mais ça peut toujours permettre de commencer à sortir la tête de l’eau.

    Voilà, et le fait que j’ai plus besoin d’anti depresseurs et que ça change rien à mon etat de plus en prendre prouvent que je suis plus en depression.



  • @DrRictus bonne nouvelle.



  • @jim69 a dit dans Dépression : en parler :

    Parce que les médocs ça permet de cacher la dépression, mais si le pb existe toujours ça ne change rien.

    Comme l’a dit @Braid les antidépresseurs ne servent pas à mettre un voile sur les souffrances (quand ils sont bien utilisés) mais à enlever le brouillard qu’on a dans la tête pour pouvoir travailler le problème en fond.
    Il est clair que prendre des antidépresseurs sans un travail de fond en même temps, ça n’est pas finement utile sur le moyen/long terme.



  • Courir ça fait du bien aussi. J’ai toujours craché sur cette activité la trouvant chiante et sans intérêt jusqu’à il y a 3 ans où je m’y suis mis.

    Je suis pas un gros coureur et peut être pas assez fréquent : mais bizarrement, le fait d’éliminer des toxines par la sueur, ça aide le corps et le cerveau, ça remet d’aplomb, ça redonne confiance en soi.

    Ce sont des petits changements qu’on ne perçoit pas, mais qui aident.

    Bref, bon courage @jim69



  • Courir ne pourra jamais m’aider à me sentir mieux vu que pour ça il va falloir sortir et en sortant je me sens instantanément mal



  • Je suis probablement un peu trop tatillonne, mais je voulais préciser que la dépression était très différente de la déprime.

    Voilà, je me sens mieux, je vous remercie de m’avoir lue.



  • Je ne fais aucune différence entre les deux.
    Personnellement, il n’y a pas un jour où je ne souhaite pas de ne pas me réveiller le lendemain tellement j’en ai plein le cul mais vu que ça dure depuis 20 ans, je ne qualifie ni ça de dépression, ni ça de déprime, pour moi c’est un état de fait quotidien tout simplement



  • En fait je suis très fragile.
    La moindre interraction avec quelqu’un que j’aime bien qui se passe mal (même pas très mal, juste qu’il n’a pas de temps à m’accorder par exemple) me fait plonger dans une déprime noire et/ou de l’angoisse.
    C’est horrible d’être dans cet état.

    C’est constant chez moi, mais en ce moment c’est amplifié par 100 quoi.



  • @jim69 parce que dans ce genre de cas truc te sens rejeté encore pire que si ca venait d’un inconnu ?



  • @Kgbg a dit dans Dépression : en parler :

    @jim69 parce que dans ce genre de cas truc te sens rejeté encore pire que si ca venait d’un inconnu ?

    Ben en fait je me sens aussi rejeté par des inconnus (genre aller au resto seul, qui est pratiquement vide et on te dit y’a plus de place probablement pour garder ses tables de 2 pour 2 personnes), mais disons que l’impacte est plus grand quand ce sont des gens que j’apprécie.



  • L’angoisse sa bouffe la vie.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.