[J-36] Election Présidentielle USA (course contre la montre)



  • Pour mettre à jour le compteur :
    https://www.google.com/search?q=compte+a+rebours+éléction+usa


    text alternatif

    Plus que 148 avant le pot de départ de Donald.
    Après 4 ans de folie, de discours de haine, de mensonges et de coup de colère. Après une pandémie gérée avec le cul, une guerre à deux doigts d’être déclenchée à l’Iran, la déstabilisation de nombreuses démocraties sud-américaine, et des émeutes sans précédents depuis des décénies dans ce pays.

    Donald Trump pourrait bien être battu en novembre.
    Ca commence à se préciser, les sondages prédisent un écart considérable, bien plus que 2016, et ce alors que Biden est un candidat totalement nul.



  • Déjà que Trump joue les mauvais gagnants quand il gagne (“j’aurais gagné plus large s’ils n’avaient pas triché”), j’ose même pas imaginer ce que ça donnerait s’il perd.



  • Biden remonte bien là!



  • @Carcha a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    Après 4 ans de folie, de discours de haine, de mensonges et de coup de colère. Après une pandémie gérée avec le cul, une guerre à deux doigts d’être déclenchée à l’Iran, la déstabilisation de nombreuses démocraties sud-américaine, et des émeutes sans précédents depuis des décénies dans ce pays.

    En somme, exactement tout ce que ses supporters prédisaient en cas de victoire d’Hilary Clinton.

    Leurs prédictions étaient à la fois si proches de la réalité et tellement à coté de la plaque que cela en est fascinant.



  • Oh je pense que les démocraties sud américaines était de toute façon niquée quoi qu’il arrive avec Hillary quand même, mais c’est vrai que Trump a fait largement pire que tout ce qu’on redoutait d’Hillary sur tout les points.

    Ah et j’ai oublié aussi la catastrophe la plus grave : le retard irrattrapable pris dans la lutte pour le climat.



  • Sans oublier la guerre commercial contre la chine. il aimerait être réélu pour prolonger les embargo contre la chine.



  • Espérons, espérons, mais méfions nous de la force de la bêtise et de la méchanceté. Quand elles sortent de leur antre, quand elles brisent leur chaîne (autrement dit depuis les réseaux sociaux), elles sont quasiment invulnérables car totalement hermétiques à l’intelligence humaine. Les peuples ont libéré par leurs votes des monstres populistes agressifs et voraces (Trump mais d’autres ailleurs). Un “enfant de choeur” comme Biden n’est il pas voué à se faire déchiqueter par leurs crocs ?



  • @Marc1756 a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    Espérons, espérons, mais méfions nous de la force de la bêtise et de la méchanceté. Quand elles sortent de leur antre, quand elles brisent leur chaîne (autrement dit depuis les réseaux sociaux), elles sont quasiment invulnérables car totalement hermétiques à l’intelligence humaine. Les peuples ont libéré par leurs votes des monstres populistes agressifs et voraces (Trump mais d’autres ailleurs). Un “enfant de choeur” comme Biden n’est il pas voué à se faire déchiqueter par leurs crocs ?

    Tout dépend de l’influence que les dit reseaux ont sur Biden.

    S’il est élu et se contente de gouverner en tweetant peu ou en communiquant via un CM, comme il l’a toujours fait, je vois pas en quoi ça le broierait.

    Pour moi, c’est Trump qui est d’avantage susceptible de se faire broyer par les réseaux, malgré la main mise apparente qu’il a sur eux. Il y est accroc, ne jure que par l’image que ces réseaux lui renvoient de lui-même.



  • Ce dont il faut être très vigilant c’est quand la campagne pourra recommencer, quand il y aura à nouveau des meetings publics ça peut changer car Trump est très bon devant une foule.



  • Mouais, ne tuons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Clinton devait également remporter l’élection, tous les voyants étaient au vert. Attendons de voir.



  • Emploi : le surprenant rebond américain

    C’est le chiffre événement aux Etats-Unis : 2,5 millions d’emplois ont été créés au mois de mai, ce qui signifie que le chômage a baissé de 1,4 point en un seul mois, entre avril et mai. Deux heures après la publication de ces chiffres, Donald Trump se félicitait. “On va avoir l’économie la plus forte au monde, on y est presque. On va avoir une économie encore plus forte qu’avant”, s’est réjoui le président américain.

    https://mobile.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/emploi-le-surprenant-rebond-americain_4001073.amp?__twitter_impression=true

    Suicides de masse au QG de campagne de Joe Pedobear. :fume:


  • Le Club des Vieux

    Trump sera réélu, ma main à couper.



  • @Altesse-Sérénissime a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    Mouais, ne tuons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

    lol


  • Eurovision

    @Ehrgeiz a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    Emploi : le surprenant rebond américain

    C’est le chiffre événement aux Etats-Unis : 2,5 millions d’emplois ont été créés au mois de mai, ce qui signifie que le chômage a baissé de 1,4 point en un seul mois, entre avril et mai. Deux heures après la publication de ces chiffres, Donald Trump se félicitait. “On va avoir l’économie la plus forte au monde, on y est presque. On va avoir une économie encore plus forte qu’avant”, s’est réjoui le président américain.

    https://mobile.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/emploi-le-surprenant-rebond-americain_4001073.amp?__twitter_impression=true

    Suicides de masse au QG de campagne de Joe Pedobear. :fume:

    |-Avertissement préliminaire : ce message se contente de commenter la tournure de phrase utilisée par l’article et non la politique économique de Trump/des États-Unis.-|

    “2,5 millions d’emplois ont été créés”, c’est tout de même tendancieux alors que rien qu’en avril, l’emploi a reculé de plus de 20 millions de postes. On est plus dans la réouverture de postes que dans la création d’emplois.

    La moitié de ce nombre, 1,2 millions d’emplois “créés” dans les services de nourriture et boisson (pour plus de 6 millions de baisse en avril), au moment où ces services rouvrent avec la levée des restrictions dans de nombreux États. Est-ce vraiment de la création d’emploi ?

    Que ce soit pour les États-Unis où ailleurs, cette tournure de phrase en français me semble quelque peut problématique. On dirait qu’il y a de nouveaux emplois alors qu’on comble à peine ce qui avait été supprimé dans le mois précédent.

    C’est un peu comme si, en France, on disait qu’en reprenant leurs employés qui étaient au chômage partiel, les employeurs créaient de l’emploi. On redémarre, on ne crée rien.



  • @Carcha a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    Ce dont il faut être très vigilant c’est quand la campagne pourra recommencer, quand il y aura à nouveau des meetings publics ça peut changer car Trump est très bon devant une foule.

    L’issue de cette campagne peut être intéressante, et répondre à cette question : être une bête de meeting peut il compenser une réputation de menteur invétéré ?

    En gros, ce qui a marché en 2016 peut il être réitéré, compte tenu de ce à quoi on a assisté depuis ?



  • @Ehrgeiz a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    C’est le chiffre événement aux Etats-Unis : 2,5 millions d’emplois ont été créés au mois de mai, ce qui signifie que le chômage a baissé de 1,4 point en un seul mois, entre avril et mai. Deux heures après la publication de ces chiffres, Donald Trump se félicitait. “On va avoir l’économie la plus forte au monde, on y est presque. On va avoir une économie encore plus forte qu’avant”, s’est réjoui le président américain.

    There Are More Important Things Than Living
    Dan Patrick, Lt. Governor of Texas.

    Ils ont choisi d’ignorer le coût en vies au profit de l’économie, faut-il vraiment s’en réjouir ?
    Je ne comprends pas comment tu peux à la fois être complètement anticapitaliste en France tout en applaudissant des deux mains le capitalisme dérégulé aux US.



  • @Braid a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    Je ne comprends pas comment tu peux à la fois être complètement anticapitaliste en France tout en applaudissant des deux mains le capitalisme dérégulé aux US.

    Je peux me tromper mais je crois qu’Ehrgeiz est juste souverainiste identitaire à la base. Après, quel type d’économie vient se greffer à ce modèle politique, la question apparait un peu secondaire pour lui.



  • @Lulu a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    @Ehrgeiz a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    Emploi : le surprenant rebond américain

    C’est le chiffre événement aux Etats-Unis : 2,5 millions d’emplois ont été créés au mois de mai, ce qui signifie que le chômage a baissé de 1,4 point en un seul mois, entre avril et mai. Deux heures après la publication de ces chiffres, Donald Trump se félicitait. “On va avoir l’économie la plus forte au monde, on y est presque. On va avoir une économie encore plus forte qu’avant”, s’est réjoui le président américain.

    https://mobile.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/emploi-le-surprenant-rebond-americain_4001073.amp?__twitter_impression=true

    Suicides de masse au QG de campagne de Joe Pedobear. :fume:

    |-Avertissement préliminaire : ce message se contente de commenter la tournure de phrase utilisée par l’article et non la politique économique de Trump/des États-Unis.-|

    “2,5 millions d’emplois ont été créés”, c’est tout de même tendancieux alors que rien qu’en avril, l’emploi a reculé de plus de 20 millions de postes. On est plus dans la réouverture de postes que dans la création d’emplois.

    La moitié de ce nombre, 1,2 millions d’emplois “créés” dans les services de nourriture et boisson (pour plus de 6 millions de baisse en avril), au moment où ces services rouvrent avec la levée des restrictions dans de nombreux États. Est-ce vraiment de la création d’emploi ?

    Je me demande d’ou tu sors cette interprétation. Si elle est vraie alors ce n’est pas une création d’emploi à proprement parler mais un sauvetage des emplois existants déjà. Que les emploi soient sauvegardés ou crées, 13 % de chômage au lieu des 20 % prédits par les experts, c’est une très bonne nouvelle pour les américains.

    @Braid

    Je me situe à gauche économiquement mais je ne suis pas non plus “complètement anticapitaliste”. Je respecte simplement les spécificités de chaque pays; Aujourd’hui aucun candidat américain ne propose de remettre sérieusement en cause le pouvoir de Wall Street sur la vie des gens, et demander aux américains de ne plus croire en l’économie de marché, c’est comme demander aux Saoudiens de mettre de côté l’Islam et de militer en faveur d’un état laïc. Ce n’est pas réaliste ni souhaitable, parce que ca ne correspond pas à leur culture ou leur histoire. Ma préférence envers l’un ou l’autre des candidats tient compte de ca, ainsi que de l’impact qu’aura ce candidat sur la politique française. Entre Trump et Hillary, j’étais pour Trump, principalement car Hillary semblait vouloir sauter sur le moindre prétexte pour envoyer des missiles sur Moscou. Et j’ai été pour Obama deux fois car ses adversaires proposaient une politique étrangère dans la droite ligne de celle initiée par George W.Bush.

    Je pars du principe que la France gagnerait à ce que Trump soit réélu car la France à tout interêt à ce que l’économie US ne sombre pas, et que les tendances sociétales en cours aux Etats-Unis ne se retrouvent pas amplifiés par un candidat démocrate clientéliste. Tendances qui seront forcément importées chez nous ensuite.

    Et il me semble qu’intervenir directement dans l’économie pour sauvegarder des emplois, c’est tout sauf du capitalisme dérégulé.



  • C’est oublier que la doctrine de Trump c’est America’s First, on prends tout, les alliés ils vont se faire foutre, nous d’abbord et les autres on leur laisse les miettes, non même les miettes on les prends aussi.

    Avoir cet état d’esprit au sommet du pays au sommet de la chaine alimentaire capitaliste c’est terrible, ça met une pression de dingue sur tout le monde.
    Les exactions économiques des Etats-Unis n’ont jamais été aussi intenses.

    Alors pour les américains (certains) c’est peut être une bonne nouvelle à court terme, mais pour le monde c’est juste l’enfer.


  • Eurovision

    @Ehrgeiz a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    @Lulu a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    @Ehrgeiz a dit dans [J-148] Election Présidentielle USA (Jubilé de Donald) :

    Emploi : le surprenant rebond américain

    C’est le chiffre événement aux Etats-Unis : 2,5 millions d’emplois ont été créés au mois de mai, ce qui signifie que le chômage a baissé de 1,4 point en un seul mois, entre avril et mai. Deux heures après la publication de ces chiffres, Donald Trump se félicitait. “On va avoir l’économie la plus forte au monde, on y est presque. On va avoir une économie encore plus forte qu’avant”, s’est réjoui le président américain.

    https://mobile.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/emploi-le-surprenant-rebond-americain_4001073.amp?__twitter_impression=true

    Suicides de masse au QG de campagne de Joe Pedobear. :fume:

    |-Avertissement préliminaire : ce message se contente de commenter la tournure de phrase utilisée par l’article et non la politique économique de Trump/des États-Unis.-|

    “2,5 millions d’emplois ont été créés”, c’est tout de même tendancieux alors que rien qu’en avril, l’emploi a reculé de plus de 20 millions de postes. On est plus dans la réouverture de postes que dans la création d’emplois.

    La moitié de ce nombre, 1,2 millions d’emplois “créés” dans les services de nourriture et boisson (pour plus de 6 millions de baisse en avril), au moment où ces services rouvrent avec la levée des restrictions dans de nombreux États. Est-ce vraiment de la création d’emploi ?

    Je me demande d’ou tu sors cette interprétation. Si elle est vraie alors ce n’est pas une création d’emploi à proprement parler mais un sauvetage des emplois existants déjà.

    Elle sort d’un PDF du US Department of Labor (disponible ici, dans lequel il est bien question de la hausse des emplois de 2,5 millions en mai, mais mise en parallèle avec les baisses des mois précédents. Jamais dans le PDF il n’est question de nouveaux emplois.

    Capture d’écran 2020-06-10 à 18.37.03.png

    Que les emploi soient sauvegardés ou crées, 13 % de chômage au lieu des 20 % prédits par les experts, c’est une très bonne nouvelle pour les américains.

    Là dessus, on est d’accord, mais ça n’a rien d’illogique : le taux de chômage actuel n’est qu’un chômage temporaire/conjoncturel dû aux fermetures imposées par la crise sanitaire. Je ne pense pas que le taux va rester si haut pour les mois à venir, une partie des chômeurs actuels va reprendre le chemin de leur job précédent les arrêts, ceux-ci ne sont pas des fermetures définitives.

    Et d’ailleurs, c’est bien a diminution du nombre de personnes en “temporary layoff” qui fait baisser le taux de “unemployment” : “The number of unemployed persons who were on temporary layoff decreased by 2.7 million in May” (p.2 du PDF)

    Par contre : “Among those not on temporary layoff, the number of permanent job losers continued to rise, increasing by 295,000 in May to 2.3 million.” (toujours p.2)

    –> -2,7 millions +295 000 => on tient les 2,5 millions de différence entre avril et mai.

    Je crois vraiment qu’il faut regarder le taux de chômage actuel aux États-Unis comme le chômage partiel/économique/temporaire que l’on connaît en Europe actuellement. C’est un chômage conjoncturel, il est amené à retrouver un niveau bien plus faible une fois que les restrictions sanitaires seront levées ou assouplies.


Log in to reply