Black mirror



  • 0_1473068632339_BM.PNG

    Description: Black Mirror est une série télévisée d’anthologie britannique, créée par Charlie Brooker. Les épisodes sont reliés par un thème commun, la mise en œuvre d’une technologie dystopique.

    Avis personnel: Le premier mot qui me vient à l’esprit c’est perturbant…Imaginez la technologie et le bêtise humain dans le même panier tout ça poussés à l’extrême. Une critique de la société vis à vis de la technologie, des réseaux sociaux à la fois choquante, triste et effrayante…

    Saison 1 => 3/3 épisodes
    Saison 2 => 3/3 épisodes
    Saison 3 => 1/6 épisodes


  • Banned

    la saison 3 est accessible?

    j’adore cette série. Eh oui elle est dérangeante et surtout déprimante parce qu’elle montre le pire de l’humain. Le premier épisode avec le premier ministre anglais reste marqué dans ma mémoire. ils ont commencé fort. La chasse à l’homme (avec la fille) aussi :lecid:

    Mais j’aime beaucoup cette série :cesara:



  • Oui le premier episode seulement 🙂


  • Banned

    @CrazyApo

    ah tu trouves? c’est vrai que les épisodes sont inégaux mais ceux où ils montrent la misère sentimentale et la solitude c’est chaud aussi.



  • Surtout lepisode 1 de la saison 2…



  • Up.
    Saison 3 livrée. :happy-10:

    Très bien l’épisode de reprise.


  • Banned

    :faim:



  • On m’en a parlé tout ce soir. Je sens que je vais m’y mettre. :faim:



  • Tout regardé en une soirée… Punaise celui avec la realite virtuelle…



  • J’ai vu les 3 premiers pour l’instant. C’est intense dis donc.


  • Banned

    pareil je regarde à petites doses sinon c’est dépression assurée derrière



  • Il ne me reste plus qu’un episode à voir.
    Cette serie est vraiment incroyable. Ca ne ressemble à vraiment rien d’autre.
    Je suis partagée entre le plaisir face à tant de qualité et le malaise. C’est énorme.
    Bref, un must-see.

    Poke @Stabban @Le-periannath :faim:



  • La saison 4 sort mi-décembre sur Netflix :faim:



  • Le premier mot qui me vient à l’esprit quand on me parle de cette série est “surestimée”. Les épisodes traitent chacun d’un thème particulier (pornographie, course à l’audience, nanotechnologie…). Si sur le papier ça paraît bien, le résultat est que les différentes situations présentées sont toutes invraisemblables et délirantes.

    Spoilons un épisode au hasard : un jeune homme se fait du bien devant un bon porno ; sauf que son ordi a été hacké, et que le type en question a pour trip de placer son entrejambe bien devant la caméra, juste au cas où. Bref, le hackeur le fait chanter et lui demande de faire des trucs délirants (cambrioler une banque, se battre avec un pédophile…). Ce n’est qu’après avoir commis tous ces crimes, que l’on apprend que la victime matait en fait des vidéos pédopornographiques. Les méfaits accomplis, l’on s’aperçoit que le hackeur a trahi ses engagements en envoyant… je sais pas moha, un historique internet ou une vidéo de branlette amateure à tous les proches du jeune homme, et en informant la police de tous les crimes dudit jeune homme.

    Cela est censé nous faire réfléchir sur je sais pas quel thème, sauf que pas du tout. Déjà au nom de quoha un type, même en détresse absolue, se rendrait coupable de meurtre et de vol à main armée pour camoufler des goûts douteux à ses proches ? Qui sur terre irait perpétrer des crimes graves pour dissimuler un délit léger (quand bien même celui-ci serait honteux) ? Qui cèderait à un chantage aussi absurde (“va tuer sinon tout le monde saura que tu pratiques l’onanisme”) ? Qui pourrait porter du crédit à une vidéo de branlette et des vidéos pédopornographiques envoyées par un hackeur ? Aujourd’hui avec la magie du montage vidéo, je peux montrer Drucker en train de se marrer devant le film Shoah ou les nouvelles aventures d’Aladin…

    Bref, la situation est tellement tirée par les cheveux, le comportement des protagonistes tellement absurde, qu’on ne peut pas prendre le propos de cette série au sérieux. C’est de la merde, mais il n’y a que moha et quelques élus qui pouvons nous en apercevoir.



  • je vais me lancer dedans c’est vraiment bien ?



  • @heather-forever C’est une série intéressante si tu adhères à l’absurde, voire au grotesque des situations. Je te conseille de n’avoir aucune attente intellectuelle vis-à-vis de la série. Elle n’a rien de visionnaire et répond à ses thématiques par des messages rebattus et passés en force, en laissant souvent des émotions assez marquées et confuses pour que chacun tire sa petite leçon personnelle sans que les réalisateurs n’aient à passer par des prises de position audacieuses ou fines.

    Personnellement j’aime cette série à petites doses; c’est le parfait divertissement pour masochistes qui cherchent des raisons de valider leur misanthropie occasionnelle. 😃



  • @anima a dit dans Black mirror :

    c’est le parfait divertissement pour masochistes qui cherchent des raisons de valider leur misanthropie occasionnelle. 😃

    Ou pour les ados en période “trop dark le monde cé2lamerd”.



  • @anima c’est marrant j’ai voulu lancé la semaine passée, donc lu un peu les avis sur l’application de planning, et la plupart disait que hyper réaliste :lol: finalement je me suis pas lancée, car pas envie d’un truc déprimant pour l’instant



  • Une forme de curiosité malsaine m’a poussée à regarder le début de la saison 4 alors que je sais pertinemment que cette série est nase. Eh bah, je vous confirme qu’avec l’épisode 1, ils parviennent encore une fois à s’enfoncer un peu plus dans la connerie. C’est tellement affligeant qu’on ne peut qu’en rire. Au moins l’avantage, c’est qu’avec ce genre d’histoire, ils ne peuvent plus se cacher derrière une prétendue critique des dernières technologies, parce qu’il n’y a pas de critique, ce n’est qu’une coquille vide mal foutue.
    Pourquoi laisse-t-on ce Charlie Brooker réaliser quoi que ce soit ? Pourquoi ? Pourquoi ne se contente-t-il pas de pondre des (fan)fictions sur wattpad comme n’importe quel ado ? é_è



  • ⚠ Attention cette discussion contient des spoilers de l’épisode White Christmas (S2E4) et de l’épisode Shut Up and Dance (S3E3) ⚠

    @prostipute a dit dans Black mirror :

    Cela est censé nous faire réfléchir sur je sais pas quel thème, sauf que pas du tout. Déjà au nom de quoha un type, même en détresse absolue, se rendrait coupable de meurtre et de vol à main armée pour camoufler des goûts douteux à ses proches ? Qui sur terre irait perpétrer des crimes graves pour dissimuler un délit léger (quand bien même celui-ci serait honteux) ?

    ! Ce n’est pas par hasard qu’ils ont pris la pédophilie, c’est ce qui est sans doute le plus diabolisé de nos jours.
    Et je ne sais pas ce que tu t’imagines, mais le type qui se fait arrêter pour un truc comme ça, il peut faire une croix sur sa famille et toutes les personnes qu’il a connues. Accessoirement, même si il veut déménager et recommencer sa vie à 0, dans les pays anglo-saxons, il reste fiché, il est obligé de se présenter et d’avertir tous ses voisins, n’a plus le droit d’habiter où il veut, etc…
    Dans la pratique, ces peines là sont comparables à la peine de Jon Hamm à la fin de l’épisode White Chrstmas et rendent l’ostracisme glamour en comparaison.

    0_1514667237411_MV5BZTE5NmJhYzktZDc2MS00YWFlLTlmMzItOGMyOGJmYmRjZDE0XkEyXkFqcGdeQXVyMjQwMjk0NjI@.V1_SX1777_CR0,0,1777,999_AL.jpg
    C’était lui le personnage de Jon Hamm au cas où vous ne replacez plus.

    C’est ça la force de la série : un changement de paradigme pour nous amener à questionner le monde tel qu’on le connait (et surtout l’accepte).

    ! L’épisode dont tu parles m’a amenée à me questionner sur mes préjugés et mon empathie. Le gamin avait l’air tellement paumé et apeuré pour quelque chose d’à priori insignifiant, qu’on ne pouvait s’empêcher de compatir en le suivant dans sa décente aux enfers. Et même quand cela devenait trop gros pour être une simple histoire de porn, comme on s’est attaché au personnage, on ne veut pas croire que ce pauvre gamin soit un monstrueux pédophile.

    ! Et si cet épisode était une réussite à mes yeux, c’est parce qu’avec le twist à la fin, ils ont réussi à me faire réaliser à quel point mon empathie ne tenait qu’à un fil et qu’en un seul instant, ils pouvaient totalement modifier ma vision des choses et manipuler mes sentiments en m’amenant à voir le méchant hacker comme un justicier et le gamin, un monstre qui a tout mérité.