Le Ney Anban



  • Bonjour les futurs morts,
    Le Ney Anban est une sorte de cornemuse originaire de sud de l’Iran, il est largement répandu dans les régions de Bushehr, Khuzestan, Hormozgan et Kerman et principalement joué pendant les mariages et les vacances, comme son nom l’indique, il est composé d’un Ney, un peu plus grand que le Dozaleh ( autre instrument très répandu dans la musique iranienne), il comporte sept trous et attaché à un sac en peau de chèvre appelé Anban ou Hanban :
    text alternatif
    Ney Anbar
    text alternatif
    Dozaleh

    Le musicien attrape l’instrument avec sa bouche, gonfle la poche d’air et avec la pression du coude sur le sac, qui tout en jouant est placé sous l’aisselle, souffle l’air dans le sac, et avec les doigts ouvre et ferme les trous.

    Le golfe Persique, (Notamment Bushehr et Khuzistan) est une région riche en diversité ethnique et folklorique, où les cultures arabo-africaines se mêlent aux cultures perso-asiatiques, je vous invite à découvrir le sud de l’iran à travers cet instrument, c’est une culture très différente de celle des mollahs et des ayatollahs.

    Nous commençons alors notre balade musicale avec l’ensemble Shanbehzadeh, un groupe folklorique iranien, formé à Bushehr en 1990. Le groupe offre un aspect rare de la musique et de la danse traditionnelles du golfe Persique, plus spécialement de la province de Bushehr :



  • Étonnant, non?

    C’est encore un très beau dimanche ou je suis assis dans mon canapé, en train de déguster ma nouvelle recette de bière artisanale à base de mandarine et d’orange amère, et j’ai décidé de passer la journée à écouter cette merveilleuse musique.

    Avant de continuer avec le groupe Shanbehzadeh, il serait, peut être, judicieux d’essayer de découvrir ce que représente le Neyanban dans la vie ordinaire du joyeux peuple du golfe persique, il me semble que cette scène est enregistrer dans la ville de Abadan ( à confirmer, j’espère que je ne me Trump pas)



  • Un mec a commenté dans la vidéo précédente en iranienne :
    ابادان یه شهر مهاجر نشینه,از همه قومیتهای ایران اونجا زندگی میکنن اما همه فرهنگ ابادانی دارند نه عربی,درود بر ابادان و همه بچه های ابادان با این روحیه شاد که ملتو شاد میکنند

    Ce que google translate a traduit par :
    “Abadan est une ville d’immigrants sédentaires, toutes les ethnies d’Iran y vivent, mais toutes ont une culture de culte, pas l’arabe, des salutations d’Abadan et de tous les enfants d’Abadan avec cet esprit heureux qui rend la nation heureuse.”

    Eh bien la scène suivante est surement enregistrée dans la ville de Abadan :



  • La charmante jeune musicienne iranienne Liana Sharifian joue le Ney Anban :



  • J’ai montré la première vidéo à ma fille de sept ans, elle m’a demandé pourquoi le meusieur qui joue le ney anban est habillé en jupe, je lui ai répondu que la jupe n’a pas toujours été réservée aux femmes, et que l’iranien avec sa jupe est semblable à l’écossais avec son kilt qui joue aussi une cornemuse très semblable, et que moi aussi j’ai mon ney anban, je l’ai donc soulevé, j’ai soufflé dans son chignon, en cliquant sur ses orteils pour simuler un ney anban, elle m’a demandé de la lâcher et elle m’a dit que ma musique est moche.

    Continuant maintenant avec le groupe Shanbehzadeh :



  • Sii je m’entête à poster ce genre de sujets, c’est parce que j’ai un message à faire passer : vous connaissez les peuples à travers leurs leaders politiques qui ne sont là (démocratie ou pas) que par hasard, essayez de les connaitre au moment où ils font la fête, AIMEZ VOUS LES UNS LA MUSIQUE DES AUTRES :




Log in to reply