Des films dont le message est miné par la fin?


  • Banned

    J’ai regardé Wonder Woman (2017) pour la première fois ce week-end, et pour la plupart, j’ai vraiment apprécié. Cependant, j’avais l’impression que le message des 90 premiers% du film - que tout le monde avait la capacité de faire le bien et le mal, et que mettre fin à la souffrance / au conflit n’était pas aussi simple que d’arrêter un “méchant” - était complètement miné quand il s’est avéré qu’Ares manipulait réellement les deux côtés, et la façon de mettre fin à la Première Guerre mondiale était de le frapper à mort avec le pouvoir de l’amour. À mon avis, cette fin enlève ce qui était autrement un très bon film de super-héros.



  • La fin du film, c’est pas ça ! Le message est qu’en chaque fonctionnaire sommeille une super héroïne.
    Et le début, c’est pas ça non plus ! Le 1er message est qu’il faut sortir de sa bulle pour pouvoir voyager.



  • Le film Wonder Woman est bien mais il aurait gagné à ne pas intégrer le personnage d’Arès, et que Diana réalise que les légendes auxquelles elle se rattache depuis toute petite ne sont que chimères, et que la violence de ce monde réside intégralement dans la nature humaine.

    Ainsi le fait qu’elle choisisse de défendre cette nature humaine en dépit de ses défauts, aurait été un message autrement plus fort.



  • En même temps , cette femme superbe , pleine de sex à pile , (d’où son nom d’ailleurs) met en pièce la légende que les femmes auraient besoin d’un homme.
    Donc tout n’était pas que chimère dans son éducation.
    avis perso



  • @Printemps a dit dans Des films dont le message est miné par la fin? :

    En même temps , cette femme superbe , pleine de sex à pile , (d’où son nom d’ailleurs) met en pièce la légende que les femmes auraient besoin d’un homme.
    Donc tout n’était pas que chimère dans son éducation.
    avis perso

    Sauf qu’au final, c’est bel et bien un homme qui la fait avancer. Sans l’intervention de Steve Trevor elle serait restée sur son île.



  • @Peri a dit dans Des films dont le message est miné par la fin? :

    @Printemps a dit dans Des films dont le message est miné par la fin? :

    En même temps , cette femme superbe , pleine de sex à pile , (d’où son nom d’ailleurs) met en pièce la légende que les femmes auraient besoin d’un homme.
    Donc tout n’était pas que chimère dans son éducation.
    avis perso

    Sauf qu’au final, c’est bel et bien un homme qui la fait avancer. Sans l’intervention de Steve Trevor elle serait restée sur son île.

    Et la grande question existentielle est là : rester chez soi peinard et heureux dans sa bulle ou visiter le monde quitte à en vivre les souffrances ?



  • @Printemps a dit dans Des films dont le message est miné par la fin? :

    @Peri a dit dans Des films dont le message est miné par la fin? :

    @Printemps a dit dans Des films dont le message est miné par la fin? :

    En même temps , cette femme superbe , pleine de sex à pile , (d’où son nom d’ailleurs) met en pièce la légende que les femmes auraient besoin d’un homme.
    Donc tout n’était pas que chimère dans son éducation.
    avis perso

    Sauf qu’au final, c’est bel et bien un homme qui la fait avancer. Sans l’intervention de Steve Trevor elle serait restée sur son île.

    Et la grande question existentielle est là : rester chez soi peinard et heureux dans sa bulle ou visiter le monde quitte à en vivre les souffrances ?

    Pour le coup, ça me rappelle un de mes sujets de bac. Un truc du genre “faut il chercher la vérité ou le bonheur” (la caverne de Platon tout ça)



  • @Peri a dit dans Des films dont le message est miné par la fin? :

    @Printemps a dit dans Des films dont le message est miné par la fin? :

    @Peri a dit dans Des films dont le message est miné par la fin? :

    @Printemps a dit dans Des films dont le message est miné par la fin? :

    En même temps , cette femme superbe , pleine de sex à pile , (d’où son nom d’ailleurs) met en pièce la légende que les femmes auraient besoin d’un homme.
    Donc tout n’était pas que chimère dans son éducation.
    avis perso

    Sauf qu’au final, c’est bel et bien un homme qui la fait avancer. Sans l’intervention de Steve Trevor elle serait restée sur son île.

    Et la grande question existentielle est là : rester chez soi peinard et heureux dans sa bulle ou visiter le monde quitte à en vivre les souffrances ?

    Pour le coup, ça me rappelle un de mes sujets de bac. Un truc du genre “faut il chercher la vérité ou le bonheur” (la caverne de Platon tout ça)

    Oui Wonder woman finalement c’est plus (+) qu’un film …


Log in to reply