Chauffer ou pas chauffer les terrasses



  • Bonjour 🙂

    Voilà Rennes interdit le chauffage des terrasses cafés restaus.

    Certains sont contents
    D’autres non

    Faut-il interdire , et pourquoi, ces terrasses chauffées ?

    Ou

    C’est dommage !

    Ou

    « Chauffer l’extérieur «  ? C’est euh… comment dire…pas opportun

    Ou

    Un peu toussa

    Ou

    Autre


  • Admin

    L’expression “chauffer la rue” prend tout son sens. Ca fait 20 ans qu’on nous explique qu’on consomme trop d’énergie et qu’on en gaspille énormément, chauffer les terrasses 99% en pertes pures. D’ailleurs c’est une lubie de riche que de vouloir siroter sa limonade dehors en plein hiver alors qu’on peut le faire tout autant à l’intérieur.



  • Oui, il faut que l’état interdise parce que ce n’est pas écologiquement compatible, que le chef a dit qu’il fallait rendre la planète green again et que ce n’est pas indispensable. Interdire car certains ont du mal à saisir, intérêt personnel versus bien commun.

    @Ratonhnhakéton a dit dans Chauffer ou pas chauffer les terrasses :

    D’ailleurs c’est une lubie de riche que de vouloir siroter sa limonade dehors en plein hiver alors qu’on peut le faire tout autant à l’intérieur.

    C’est quoi un riche ? lubie ou plaisir ? c’est pas plutôt une lubie de con de boire en terrasse chauffée ? car je connais des riches qui prennent plaisir à boire une bière dehors en hiver sans terrasse chauffée. Il peut y avoir des cons riches mais pourquoi généraliser ?


  • Admin

    Par riche je ne pensais pas aux individus mais à la société. Il n’y a que dans les pays riches où on peut se permettre ça, dans un pays pauvre ça ne viendrait à l’idée de personne de chauffer une terrasse.



  • @Ratonhnhakéton je pense pas que ce soit qu’une lubie des riches, perso je préfère être à l’intérieur bien au chaud, mais en ville ici (sur Liège), ça peut vitre être bondé et sans place, donc si terasse chauffée on restera. Et puis pour les fumeurs c’est pratique aussi :hihi:

    Bon après je m’en fous un peu, car c’est rare quand je vais en ville pour maner un bout ou boire un verre, donc si c’est interdis pour l’écologique why not, même si en contre partie les patrons risque de morfler.



  • @Ratonhnhakéton Dans un “grand hôtel” d’un pays africain que l’on peut qualifier de pauvre ou même très pauvre si l’on parle de sa population et pas son président à vie, la terrasse était climatisée… et c’était il y a 4 ans déjà.



  • nb : mon avis supra ne concerne que les terrasses ouvertes hein, pas les extensions fermées des bars et restos.


  • Admin

    Remplacez “riche” par le mot qui vous plait, j’espère que vous avez compris où je voulais en venir.



  • Pour ma part, je reste sans opinion nette.

    D’un côté, les aspects économiques de tous ces lieux de commerce et donc d’emplois, de taxes récupérées etc car ce dispositif augmente le nombre de places de ces établissements.

    De l’autre côté, oui, c’est déjà un luxe d’avoir du temps , de la disponibilité d’esprit et de moyens pour se déplacer et siroter une boisson, plus encore s’il y a la clim (réchauffante ou refroidissante).

    Il y a une mondialisation du mode de vie, donc l’usage de la terrasse se mondialise et se “traîne “ sur toutes les saisons et sous de nombreuses latitudes. amha.

    Alors oui c’est chouette d’être en température “ok” dehors, d’avoir la météo compensée par la technologie. Mais bon, pourquoi sortir (voire voyager) au final si c’est pour se retrouver comme chez soi partout ?

    Être (ré)chauffée dehors alors qu’il y a forcément un sdf pas loin qui se pèle, je pense qu’un boycott de ma part de ces terrasses sera simple car mon café je ne pourrais pas l’apprécier.
    Pour un restau je reste mitigée, parfois ce sont les seules places de libre en terrasse couverte. Manger en manteau ne me dérange pas ; mais quid du personnel en hiver ? Et c’est tout aussi un luxe de manger au restau.



  • Je vais pas au resto ni café donc osef.



  • Gaspillage ! :horreurmalheur: Il suffit de se couvrir en terrasse et c’est bon.



  • Chauffer les terrasses, c’est quand même un truc d’anglais qui veut être à l’extérieur pour boire ça pinte parce que l’air est moins vicié, mais qui veut quand même être à l’intérieur pour avoir chaud.

    Interdire le chauffage des terrasses, ça permettra peut être à plus de bars de faire du chiffre. (et à d’autres d’économiser de l’énergie)


  • Animateurs

    @Yorgat a dit dans Chauffer ou pas chauffer les terrasses :

    c’est quand même un truc d’anglais qui veut être à l’extérieur pour boire ça pinte parce que l’air est moins vicié,

    Pourquoi un truc d’anglais? :hum:

    Perso j’en ai pas vu souvent des terrasses chauffées en Angleterre, a part des fois quand ce sont des extensions de petits bar/restau entierement couvertes types barnum fermé. Ils s’en branlent les anglais du froid, ils sont trop imbibés pour avoir froid en tee-shirt dehors en Décembre :mrgreen: Les terrasses en elle-memes sont d’ailleurs pas quelque chose de courant, a part les pubs qui ont un “beer garden” a l’arriere.

    Par contre des terrasses ouvertes chauffées en France j’en ai vu un paquet, principalement envahies de fumeurs.



  • @Silmaril a dit dans Chauffer ou pas chauffer les terrasses :

    @Yorgat a dit dans Chauffer ou pas chauffer les terrasses :

    c’est quand même un truc d’anglais qui veut être à l’extérieur pour boire ça pinte parce que l’air est moins vicié,

    Pourquoi un truc d’anglais? :hum:

    Perso j’en ai pas vu souvent des terrasses chauffées en Angleterre, a part des fois quand ce sont des extensions de petits bar/restau entierement couvertes types barnum fermé. Ils s’en branlent les anglais du froid, ils sont trop imbibés pour avoir froid en tee-shirt dehors en Décembre :mrgreen: Les terrasses en elle-memes sont d’ailleurs pas quelque chose de courant, a part les pubs qui ont un “beer garden” a l’arriere.

    Par contre des terrasses ouvertes chauffées en France j’en ai vu un paquet, principalement envahies de fumeurs.

    Parce que les anglais savent jamais s’ils veulent être dedans ou dehors … comme les chats.