Professeurs absents non remplacés, la situation s'aggrave


  • Admin

    Plus de 15 jours après la rentrée, il manque encore des enseignants dans les établissements. Les situations sont très inégales. Or, on sait que les absences récurrentes des professeurs ont un impact à long terme sur la scolarité. C’est notamment source d’inégalités entre les élèves, encore plus avec la réforme du bac.

    Plus de 15 jours après la rentrée, il manque encore des enseignants dans les établissements. © AFP / DOMINIQUE FAGET

    Du côté des proviseurs ou du côté des parents d’élèves, le constat est unanime : la situation s’aggrave et les absences non remplacées sont plus nombreuses.

    Dans 45% des établissements, il manquait des professeurs à la rentrée, selon une enquête du Snpden, le syndicat des chefs d’établissements. C’est plus que les années précédentes, comme l’a constaté Florence Delannoy, proviseure d’un lycée rural au sud de Lille : “Il nous manquait un professeur de mathématique. Nous avons obtenu un remplaçant au bout d’une semaine. Mais il me manque deux professeurs de physique et là cela devient très compliqué. D’autant plus, quand dans une classe de seconde, le professeur de physique et le professeur de mathématiques manquent en même temps.

    “On commence l’année sans professeur de physique, mais ne vous inquiétez, il sera là bientôt”

    Les disciplines scientifiques sont particulièrement concernées. Ce qui inquiète beaucoup les parents d’élèves. Surtout dans le contexte de la réforme du lycée où le contrôle continu compte pour 40% de la note finale du bac. Hubert Salun est porte-parole de la fédération Peep : “Avant on nous disait dans les établissements, ‘On commence l’année sans professeur de physique mais ne vous inquiétez, il sera là bientôt, les élèves rattraperont’. Là si les élèves ont leurs premières épreuves du tronc commun en février et qu’à la Toussaint le professeur n’est pas encore là, ou que le professeur d’enseignement numérique n’est pas encore là, c’est comme si le jour du bac, on dit à certains élèves : “vous avez 2 heures et que d’autres en ont 4”. Il y a une inégalité entre les élèves.

    L’an dernier, le Cned avait proposé des modules d’enseignement à distance dans des collèges, pour des absences de courte durée. Mais la Peep rappelle que rien ne remplace un professeur dans la classe.

    Pour l’instant, le ministère de l’Éducation nationale ne donne pas de chiffres concernant les absences des professeurs

    Source : https://www.franceinter.fr/education/professeurs-absents-non-remplaces-la-situation-s-aggrave



  • Quelle honte.

    La formation des générations futures devrait toujours être une constante priorité nationale.

    C’est inexcusable de pas avoir assez de profs, on devrait tout faire pour en avoir.



  • Ah bon? 😲 Mais ça veut dire quoi alors? :panic: Que ce métier de rêve n’attire plus les foules? Baisse constante des effectifs qui passent le concours, que les gosses sont devenus insupportables? Que les parents sont des gros cons?
    Ben ils ont qu’à éduquer leur propre merde de gosse 🤗
    Malgré 10 mois de vacances par ans, et rien d’autre à foutre que de rien foutre, ce métier en déplace plus les foules, plus personne ne veut enseigner à ce public. On a la Garderie Nationale qu’on mérite!


  • Admin

    Et puis l’éducation ça coûte cher autant laisser ça aux riches et aux élites. Pas besoin d’avoir des gens diplômés pour être caissière, fleuriste, directeur de supermarché, menuisier ou employé de centre d’appel.
    Mais comme il est délicat de le dire franchement autant saborder le navire. Ca fonctionne comme ça aux US, y’a pas de raison pour que ça ne fonctionne pas ici.



  • J’ai trouvé ça c’est assez à propos
    c7d495f5-3c12-4598-8844-ec7a6570bab1-image.png
    Après je n’ai pas d’objectivité sur le sujet c’est certain mais il faut le voir pour le croire… en sachant que pour ma part c’est plus 21k/an



  • @Jackasse a dit dans Professeurs absents non remplacés, la situation s'aggrave :

    Ah bon? 😲 Mais ça veut dire quoi alors? :panic: Que ce métier de rêve n’attire plus les foules? Baisse constante des effectifs qui passent le concours, que les gosses sont devenus insupportables? Que les parents sont des gros cons?
    Ben ils ont qu’à éduquer leur propre merde de gosse 🤗
    Malgré 10 mois de vacances par ans, et rien d’autre à foutre que de rien foutre, ce métier en déplace plus les foules, plus personne ne veut enseigner à ce public. On a la Garderie Nationale qu’on mérite!

    J’ai plusieurs potes qui sont vacataires et qui me racontent comment ça se passe l’envers du décor : entre la nécessité de pallier la démission des parents et cette pseudo-formation qui s’apparente à du formatage industriel, ça donne pas envie de se lancer là dedans.



  • Je vois bien l’horrible porte parole du gouvernement nous annoncer le plus sérieusement du monde que le manque d’enseignant est la preuve mathématique qu’il y a trop d’établissements.