Attaque de drones en Arabie saoudite


  • Admin

    Cinq questions sur l’approvisionnement mondial en pétrole

    La production de pétrole saoudienne a été réduite de moitié après des attaques de drones des Houthis yéménites, samedi, contre deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière nationale Aramco.

    Une frappe de drones contre deux importantes installations pétrolières saoudiennes, samedi, a sérieusement perturbé la production du royaume. Elle a également provoqué un regain de tension entre Washington et Téhéran, qu’un responsable américain a accusé d’être derrière cette “attaque sans précédent contre l’approvisionnement énergétique mondial”. Voici ce que l’on sait de ces attaques et les questions qui se posent sur leurs conséquences.

    Quelle est la gravité de l’attaque ?

    L’infrastructure énergétique saoudienne a déjà été touchée à de nombreuses reprises par les rebelles houthis du Yémen, mais cette attaque est d’une autre ampleur : elle a ciblé la plus grande usine de traitement d’Aramco, la compagnie d’hydrocarbures nationale, située à Abqaiq, et l’un des principaux champs pétroliers du pays à Khurais, dans l’Est. Elle a obligé la société Aramco à suspendre temporairement environ la moitié de sa production.

    Toutefois, l’ampleur des dégâts et les armes utilisées restent incertaines. Les journalistes n’ont pas été autorisés à s’approcher des installations. “Cela va attirer l’attention sur la guerre au Yémen”, où l’Arabie saoudite intervient depuis 2015 à la tête d’une coalition armée, estime James Dorsey, expert à la S. Rajaratnam School of International Studies à Singapour. “Ce conflit cesse progressivement d’être une guerre dans un coin perdu du Golfe”, ajoute-t-il.

    Qui est responsable ?

    Les rebelles houthis affirment avoir lancé un essaim de drones, dans ce qui serait leur attaque la plus ambitieuse. Le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a accusé Téhéran. Mais il n’a pas expliqué comment l’Iran était impliqué, ni d’où provenaient les armes. Dimanche, l’Iran a qualifié ces accusations “d’insensées”. Des responsables américains et saoudiens enquêtent, selon le Wall Street Journal, sur la possibilité que l’attaque ait été menée avec des missiles de croisière lancés depuis l’Irak ou l’Iran. Bagdad a réfuté, dimanche, tout lien avec ces destructions.

    L’approvisionnement mondial est-il affecté ?

    […]

    Article complet : https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/tensions-entre-l-arabie-saoudite-et-l-iran/attaque-de-drones-en-arabie-saoudite-cinq-questions-sur-l-approvisionnement-mondial-en-petrole_3617779.html



  • ATTAQUE DU YEMEN, VRAIMENT?

    Plusieurs éléments peuvent faire douter de la thèse d’une attaque de drones en provenance du Yémen. La distance est un premier élément à prendre en compte. Est-il techniquement possible de faire voler des drones (basiques) sur plus de 1000km? Le drone iranien Qasef 1 déjà utilisé par les Houthis aurait une portée maximum de 150km.

    Deuxièmement, les impacts sont précis comme le montre les images ci-contre.

    text alternatif

    Enfin, des photos sur place montrent des morceaux de drones ou de missiles retrouvés autour des sites visés. Certains internautes reconnaissent le missile iranien Soumar

    text alternatif

    Dernier élément et non des moindres, des Koweitiens ont postés une image montrant des objets volants traversant leur ciel avant l’attaque, en provenance d’Irak.

    Donc s’agit-il d’une petite attaque de drones yéménites ou s’agit-il de missiles lancés à partir de l’Irak? Dans ce cas, qui est le vrai responsable et pourquoi camoufler cette attaque?

    SOURCES:

    https://twitter.com/AuroraIntel/status/1173326324846518272
    https://twitter.com/L0gg0l/status/1172903649573580801
    https://twitter.com/eha_news/status/1172968873806770176
    https://twitter.com/L0gg0l/status/1172905674445086720
    


  • This post is deleted!

  • Admin

    @Ganesh je me suis permis de retoucher la mise en forme de ton message pour qu’apparaissent les images et les sources.



  • @Ganesh C’est clair que c’est pas hyper clair leur truc merci pour ces précisions.



  • @Ganesh C’est quoi ta théorie à ce sujet ?



  • J’ai ouï que les prix à la pompe allait être répercutés DÈS CETTE SEMAINE. Non mais quoi ? Ce qui est distribué actuellement en station provient des stocks (donc d’un brut raffiné bien avant l’événement). Les pétroliers chient dans la colle vraiment !

    En plus, le brut saoudien acheté à prix fort aujourd’hui mettrait environ 2 mois avant livraison du carburant aux pompes (shipping + raffinage + distribution réseau).

    Et Jean-Baptiste Djebarri, le nouveau secrétaire d’état aux transports qui invite les pétroliers à ne pas avoir la main trop lourde sur les hausses… Mouhahaha ! Ils vont se gêner tiens. En plus c’est une corne d’abondance providentielle pour Bercy en taxes.



  • Autrement dit, la surtaxation que Bercy a renoncé à appliquer - cf. revendication de base des G&J - les “Games of Drones” l’on fait ! Super (95 et 98) ça ne pouvait pas mieux tomber ! :huuu:

    Lisou 1000 Bornes, ministre des transports, annonce qu’il pourrait serait question de débloquer les réserves stratégiques de coco (3 mois de stocks) si la situation perdurait pour limiter l’impact de la hausse. Hum…



  • @Ehrgeiz Que ce sont des armes iraniennes car les yéménites n’ont pas cette portée.
    Voilà :
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/l-attaque-contre-l-arabie-saoudite-etait-un-avertissement-selon-rohani-20190918



  • @Ehrgeiz a dit dans Attaque de drones en Arabie saoudite :

    @Ganesh C’est quoi ta théorie à ce sujet ?

    Il y a deux thèses. Voici la première est celle d’un tirs de missiles venant d’Irak. Des témoins signalent les tirs provenant d’Irak et des photos de restes de missiles ont été trouvés près des lieux attaqués.

    Si les attaques viennent d’Irak, cela veut dire que les milices chiites inféodées à l’Iran ont menés ces attaques. En effet les missiles sont iraniens, ils n’appartiennent donc pas à l’armée irakienne. Or les milices n’oseraient pas attaquer un pays étranger sans l’accord de Téhéran, me semble t’il.

    On pourrait aussi se poser la question des réels exécutants. Les attaques sont très précises! Les exécutants sont-ils de simples miliciens irakiens ou des instructeurs iraniens?

    Dans le même temps, les alliés iraniens du Yémen, les Houthis, revendiquent l’attaque. Il s’agirait donc d’une attaque coordonnée par l’Iran, perpétrée par un allié pour ne pas être directement incriminé.

    Deuxième hypothèse, l’attaque a bien été perpétrée du Yémen avec des drones. Dans ce cas, les photos de missiles ont été prises ailleurs et les témoins koweitiens mentent.

    Les Houthis disposent bien de drones capables de mener ces attaques (Le 26 juillet 2018, ils avaient menés une attaque contre l’aéroport international d’Abou Dhabi). Leurs drones “UAV-X” appelés aussi “Samad-2/3” peuvent porter 18kg d’explosifs, avec un rayon d’action de 1200 à 1500km. Cela pourrait correspondre aux dégâts constatés.

    Les Houthis ont alors pu attaquer soit en demandant l’aval de l’Iran, soit en s’en passant. Le lien entre les rebelles et l’Iran est plus ténu qu’entre les milices chiites irakiennes et l’Iran. Cependant ces drones et une bonne partie du matériel yéménite provient quand même des stocks iraniens…

    PLUS D’INFOS:
    https://www.presstv.com/DetailFr/2019/09/18/606473/Arabie-saoudite-DCA-Aramco-frappe-raffinerie-Patriot
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/qui-sont-les-milices-chiites-soupconnees-des-tirs-contre-l-arabie-saoudite-20190916
    http://iuvmpress.com/44082
    https://blogs.mediapart.fr/patrick-cahez/blog/160919/les-drones-houthis
    https://www.presstv.com/DetailFr/2018/08/10/570734/Ymen-Ansarallah-brise-les-rves-de-MBS



  • Encore quelques raffineries à bousiller, et on aura de véritables opportunités de voir que le pétrole est encore trop présent dans nos vies (C’est combien déjà ? 9 baignoires de pétrole par famille et par an ?)

    Si ça permet de réduire les émissions de GES, moi je prends. Allez, les Houthis/Yemenites, les Irakiens, les Iraniens … ou même les Saoudiens complotistes, on continue de bousiller des raffineries, ça va dans le bon sens.