19 septembre: Europa League ⚽
20 septembre → Criminal - Saison 1 (Netflix) 📺
20 septembre : First Wives Club - 1x01 📺
20 sept 2019 → Zelda :Link’ Awekening🎮

Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ?


  • Admin

    Souvent présentée comme une alternative aux smartphones, la montre connectée pour enfants figure parmi les tendances de la rentrée. La CNIL rappelle les points de vigilance concernant la vie privée des enfants.

    Selon le cabinet CCS Insights, les montres pour enfants représentent près de la moitié du marché mondial de la montre connectée !

    Celles-ci présentent généralement les fonctionnalités suivantes :

    • communiquer avec l’enfant (messagerie, téléphone), voire recevoir un SOS, grâce à une carte SIM intégrée ;
    • Savoir précisément où est situé l’enfant, avec une alerte s’il s’écarte du chemin de l’école ou d’une zone déterminée, grâce à un dispositif de type GPS ;
    • Mesurer en temps réel la santé de l’enfant, grâce à des capteurs (rythme cardiaque) ;
    • Encourager l’enfant à faire du sport, à se dépenser, grâce à un traceur (tracker) d’activité (nombre de pas) ;
    • Divertir l’enfant avec des fonctions de prise de photo, des jeux et des applications (météo).

    Quelles questions se poser en famille ?

    1. Mesurer les avantages pratiques tout en ayant à l’esprit les risques en cas d’abus

    Cet objet connecté est souvent présenté par les constructeurs comme un moyen de s’assurer en temps réel que l’enfant ne se trouve pas dans une situation anormale. Des indicateurs physiologiques, sociaux ou spatiaux au vert permettraient de rassurer les parents qui laisseraient ainsi davantage d’autonomie à leur enfant.

    Mais l’usage déraisonné d’une montre connectée avec un enfant peut aussi avoir pour conséquence, notamment, de :

    • Limiter sa capacité à apprendre par lui-même et à mesurer les risques : ex. anticiper un danger à la place de l’enfant si des indicateurs sont négatifs ;
    • S’introduire excessivement dans son intimité sociale ou corporelle : ex. surveiller la manière dont son enfant interagit sur la cours de récréation, ou comment il se comporte en classe ou lors d’un examen ;
    • Affecter le rapport de confiance et le dialogue qu’il entretient avec ses parents : ex. créer un sentiment de surveillance 24h/24 qui incite l’enfant à s’autocensurer ;
    • Associer la protection de sa vie privée à un sentiment de culpabilité « Pourquoi tu refuses que je te filme ? Tu as quelque chose à te reprocher ? »
    1. Adapter ses besoins pour minimiser les impacts sur la vie privée de l’enfant

    Pour tenir au mieux compte de l’impact sur la vie privée de l’enfant, il est nécessaire d’évaluer les fonctionnalités proposées par rapport aux besoins et aux risques :

    • La géolocalisation en temps réel est très intrusive et présente des risques importants si des personnes malveillantes la détournent. Dès lors, est-il possible de désactiver la géolocalisation lorsqu’elle n’est pas utile ou souhaitable ? Une simple montre communicante ne serait-elle pas suffisante ?
    • La possibilité de communiquer directement avec l’enfant peut également être détournée par un tiers. Le type de canal proposé répond-il au besoin avec une sécurité suffisante ? Un simple téléphone est-il plus adapté ?
    • Si l’usage est surtout lié à l’activité sportive, une communication à distance en temps réel est-elle nécessaire ? Un simple « traceur d’activité » pourrait-il suffire ?

    En résumé, il faut faire attention aux produits « tout-en-un » qui collectent beaucoup de données sur les enfants (et leurs parents) sans nécessairement répondre à un besoin réel.

    1. Parler avec son enfant dès lors que sa vie privée est impactée

    Dans un avis datant de 2011, le groupe des CNIL européennes a tenu à rappeler qu’« il ne devrait jamais arriver que, pour des raisons de sécurité, les enfants soient confrontés à une surveillance excessive limitant leur autonomie » et ce, même par des personnes de leur entourage familial. Au demeurant, si les parents estiment que l’utilisation d’une telle application est justifiée dans des circonstances spécifiques, « les enfants doivent en être informés et doivent pouvoir participer, dès que cela s’avère raisonnablement possible, à la décision d’utiliser une telle application ».

    Montres connectées à l’école : que dit la loi ?

    La loi du 3 aout 2018 prévoit que, sauf circonstances particulières, l’utilisation d’un smartphone par un élève est interdite à l’intérieur d’une école maternelle ou élémentaire, et d’un collège. Cette interdiction peut également s’appliquer à une montre connectée dès lors qu’elle dispose des mêmes capacités de communication qu’un smartphone (ex. carte SIM, connexion à un réseau WiFi, etc.).

    Quels conseils avant d’acheter ?

    […]

    Source et suite : https://www.cnil.fr/fr/montres-connectees-pour-enfants-quels-enjeux-pour-leur-vie-privee



  • Être parent 24h/24h ça doit être vraiment chiant, si au travail on pense à surveiller le rythme cardiaque ou à espionner son morpion ça n’a pas de fin.
    Puis l’enfant a besoin d’apprendre la notion de confiance, comment le faire s’il est fliqué, s’il ne peut pas mentir, faire des bêtises et en subir les conséquences ?



  • Un enfant doit avoir une montre Mickey.



  • Inutile, une puce gps dans le cul et on en parle plus


  • Animateurs

    @Altesse-Sérénissime a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    Être parent 24h/24h ça doit être vraiment chiant, si au travail on pense à surveiller le rythme cardiaque ou à espionner son morpion ça n’a pas de fin.
    Puis l’enfant a besoin d’apprendre la notion de confiance, comment le faire s’il est fliqué, s’il ne peut pas mentir, faire des bêtises et en subir les conséquences ?

    Quand on voit le nombre d’enlevement, je trouve pas ça déconnant du tout. Je pense pas que le pédophile va savoir que le gamin a un GPS sur lui.



  • @Mahonia a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Altesse-Sérénissime a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    Être parent 24h/24h ça doit être vraiment chiant, si au travail on pense à surveiller le rythme cardiaque ou à espionner son morpion ça n’a pas de fin.
    Puis l’enfant a besoin d’apprendre la notion de confiance, comment le faire s’il est fliqué, s’il ne peut pas mentir, faire des bêtises et en subir les conséquences ?

    Quand on voit le nombre d’enlevement, je trouve pas ça déconnant du tout. Je pense pas que le pédophile va savoir que le gamin a un GPS sur lui.

    Bah le pédo si il voit un gosse avec une Garmin à écran tactile, il va se poser des questions normalement.



  • J’aurai détesté avoir ça gosse :affole: mais bien sur ça a quand même des côtés positifs.



  • Ça me rappelle un épisode des Simpsons ou Marge et Homer achètent un machin connecté à Bart pour le geolocaliser et il met le truc sur un piaf pour les berner :lol:


  • Animateurs

    @Carcha a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Mahonia a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Altesse-Sérénissime a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    Être parent 24h/24h ça doit être vraiment chiant, si au travail on pense à surveiller le rythme cardiaque ou à espionner son morpion ça n’a pas de fin.
    Puis l’enfant a besoin d’apprendre la notion de confiance, comment le faire s’il est fliqué, s’il ne peut pas mentir, faire des bêtises et en subir les conséquences ?

    Quand on voit le nombre d’enlevement, je trouve pas ça déconnant du tout. Je pense pas que le pédophile va savoir que le gamin a un GPS sur lui.

    Bah le pédo si il voit un gosse avec une Garmin à écran tactile, il va se poser des questions normalement.

    Bah pas spécialement, si la gamine a la montre cachée en dessous de son pull, pas sur que le pédo (qui doit être en stress de pas se faire pécho) la voit.


  • Admin

    @Mahonia a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Altesse-Sérénissime a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    Être parent 24h/24h ça doit être vraiment chiant, si au travail on pense à surveiller le rythme cardiaque ou à espionner son morpion ça n’a pas de fin.
    Puis l’enfant a besoin d’apprendre la notion de confiance, comment le faire s’il est fliqué, s’il ne peut pas mentir, faire des bêtises et en subir les conséquences ?

    Quand on voit le nombre d’enlevement, je trouve pas ça déconnant du tout. Je pense pas que le pédophile va savoir que le gamin a un GPS sur lui.

    Il y a peu d’enlèvements justement. Aucun intérêt de coller des mouchards aux gosses pour ça.



  • @Mahonia a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Carcha a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Mahonia a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Altesse-Sérénissime a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    Être parent 24h/24h ça doit être vraiment chiant, si au travail on pense à surveiller le rythme cardiaque ou à espionner son morpion ça n’a pas de fin.
    Puis l’enfant a besoin d’apprendre la notion de confiance, comment le faire s’il est fliqué, s’il ne peut pas mentir, faire des bêtises et en subir les conséquences ?

    Quand on voit le nombre d’enlevement, je trouve pas ça déconnant du tout. Je pense pas que le pédophile va savoir que le gamin a un GPS sur lui.

    Bah le pédo si il voit un gosse avec une Garmin à écran tactile, il va se poser des questions normalement.

    Bah pas spécialement, si la gamine a la montre cachée en dessous de son pull, pas sur que le pédo (qui doit être en stress de pas se faire pécho) la voit.

    Bah quand le pédo va lui enlever son pull il verra la montre (glauque)


  • Animateurs

    @Carcha a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Mahonia a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Carcha a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Mahonia a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Altesse-Sérénissime a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    Être parent 24h/24h ça doit être vraiment chiant, si au travail on pense à surveiller le rythme cardiaque ou à espionner son morpion ça n’a pas de fin.
    Puis l’enfant a besoin d’apprendre la notion de confiance, comment le faire s’il est fliqué, s’il ne peut pas mentir, faire des bêtises et en subir les conséquences ?

    Quand on voit le nombre d’enlevement, je trouve pas ça déconnant du tout. Je pense pas que le pédophile va savoir que le gamin a un GPS sur lui.

    Bah le pédo si il voit un gosse avec une Garmin à écran tactile, il va se poser des questions normalement.

    Bah pas spécialement, si la gamine a la montre cachée en dessous de son pull, pas sur que le pédo (qui doit être en stress de pas se faire pécho) la voit.

    Bah quand le pédo va lui enlever son pull il verra la montre (glauque)

    :cryy:



  • Je comprends le positionnement en tant que parent, mais c’est quand même un peu moche de vivre dans cette société où on flippe de tout.
    Par contre y’a une fonction pour localiser ses amis sur le téléphone, hyper pratique dans des endroits comme des festivals plutôt que de s’appeler et de pas s’entendre. Du coup ça peut aussi servir pour le daron qui voudrait retrouver facilement son gosse.

    M’enfin je ne pense vraiment pas que ça empêche les tarés de faire les tarés en enlevant des gosses pour leur faire je ne sais quoi.



  • @Mahonia a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    @Altesse-Sérénissime a dit dans Montres connectées pour enfants : quels enjeux pour leur vie privée ? :

    Être parent 24h/24h ça doit être vraiment chiant, si au travail on pense à surveiller le rythme cardiaque ou à espionner son morpion ça n’a pas de fin.
    Puis l’enfant a besoin d’apprendre la notion de confiance, comment le faire s’il est fliqué, s’il ne peut pas mentir, faire des bêtises et en subir les conséquences ?

    Quand on voit le nombre d’enlevement, je trouve pas ça déconnant du tout. Je pense pas que le pédophile va savoir que le gamin a un GPS sur lui.

    Je viens de regarder pour savoir de quoi on parle : il y a 12 millions d’enfants (-15 ans) en France en 2019, la plupart des disparitions sont des fugues d’enfants de plus de 15 ans (donc la montre ils le gèrent). Il reste 1300 disparitions inquiétantes de mineurs et une partie (600 j’ai cru lire) est un enlèvement parental (donc la montre…). Risque : 700 sur 12 millions = 1 sur 17 000.

    A titre de comparaison, accident de la route avec piéton : 10 000 piétons blessés par an (21% sont des < 15 ans). Risque : 2100 sur 12 millions = 1 sur 5 700.

    Violence parentale : Taux de mesure de protection 2 enfants sur 100.

    Sources : divers sites trouvés sur Google que j’ai la flemme de restituer xD

    Les enlèvements, c’est l’arbre qui cache la forêt…

    Je me demande quelle est la proportion d’enfants enlevés se retrouveraient dans une situation plus enviable que s’ils étaient restés avec leurs parents :dubitatif:


  • Animateurs

    @Fuong Je vois absolument pas le rapport avec la montre connectée en fait.



  • @Mahonia ben il dit que ça n’apportera rien en gros


  • Animateurs

    @Maléfique Ah.

    Sauf le cas sur 17000 en fait ou autre. Enfin bon, les post à coup de chiffre qui répond pas au sujet, je vois pas l’intérêt en fait.


  • Admin

    @Mahonia est-ce que ce cas justifie de fliquer 16999 autres pour qui ça ne servira à rien et pour qui, au contraire, il risque d’y avoir des dérives de la part des parents ?
    Perso je ne pense pas.
    C’est comme avec la vaccination, faut-il l’interdire parce qu’un cas sur 50 000 (chiffre au pif) réagit mal ? Je ne pense pas non plus.


  • Animateurs

    Personne ne vous oblige à en acheter.

    Et puis le cas sur 17000 hein, j’y crois très moyen.


  • Admin

    @Mahonia ce sont des chiffres officiels, facilement trouvables.

    Edit : par an, sur 800 disparitions inquiétantes d’enfants, c’est entre 100 et 200 enfants qui ne sont pas retrouvés. En moyenne 150, sur 12 millions de mineurs de moins de 15 ans ça fait 1 gosse pour 80 000 qui est enlevé et non retrouvé dans l’année.

    Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Disparition#Statistiques