19 septembre: Europa League ⚽
20 septembre → Criminal - Saison 1 (Netflix) 📺
20 septembre : First Wives Club - 1x01 📺
20 sept 2019 → Zelda :Link’ Awekening🎮

La Lune est plus âgée qu'on ne le pensait


  • Animateurs

    Les scientifiques ne connaissent pas exactement l’âge de la Lune, mais ils savent que notre satellite naturel s’est formé très peu de temps après la Terre, dont la formation a débuté il y a 4,56 milliards d’années. La dernière estimation confirme que la Lune aurait au moins 4,51 milliards d’années.

    lgpost_1532027597776.jpg

    "L’héritage des missions Apollo est bien vivant, même 50 ans après l’arrivée mémorable de représentants de l’espèce mammifère si particulière qu’est Homo sapiens à la surface de la Lune. Les centaines de roches rapportées par les astronautes d’Apollo 11 à Apollo 17 sont toujours des sources d’inspiration pour les cosmochimistes, qui utilisent les outils modernes d’analyse de la composition isotopique des minéraux constituant ces roches.

    Déjà, au début des années 1970, les échantillons lunaires étudiés par les fameux « Quatre cavaliers » du programme Apollo, des géochimistes de formation - à savoir Gerald Wasserburg aux côtés de Bob Walker, Jim Arnold et Paul Werner Gast - avaient déjà commencé à se montrer bavards. Gerald Wasserburg et ses collègues avaient planté les graines qui allaient conduire à avancer le modèle généralement accepté aujourd’hui de l’origine de la Lune : la collision entre Théia et la jeune Terre. La chronologie lunaire que Wasserburg et ses collègues avaient établi les avait conduits à la découverte du fameux Grand bombardement tardif.

    Aujourd’hui, c’est une équipe internationale menée par des chercheurs de l’université de Cologne qui explique, dans un article paru dans Nature Geoscience, qu’elle a fait parler des roches lunaires pour qu’elles précisent la date de la formation de la Lune.

    Les matériaux composant la Lune et éjectés en partie du manteau de la Terre avec des restes de Théia - la petite planète de la taille de Mars probablement entrée en collision avec notre Planète, qui n’était pas encore bleue - auraient terminé de s’accréter pour former la Lune en orbite autour de la Terre déjà environ 50 millions d’années après le début de la naissance du Système solaire, il y a 4,56 milliards d’années.

    Un couple d’isotopes pour dater le début du refroidissement de la Lune

    Pour aboutir à cette conclusion, les cosmochimistes ont de nouveau utilisé des mesures d’abondances de certains isotopes dans les roches lunaires, comme dans le cas de l’estimation de l’âge de la Lune déjà donnée il y a quelques années (voir l’article ci-dessous). Il s’agit en l’occurrence d’isotope du tungstène (W) et de l’hafnium (Hf) mais aussi d’uranium.

    On sait qu’il existe des chaînes de désintégration radioactive entre certains isotopes, et qu’en fonction des lois chimiques de la minéralogie certains isotopes vont se concentrer dans des minéraux au détriment d’autres. Comme on peut dater la cristallisation des minéraux dans un magma en refroidissement, que ce soit des laves ou des roches plutoniques en profondeur, et que l’on connaît les taux de désintégration des isotopes - certains se désintégrant plus rapidement que d’autres -, il est possible, en mesurant des excès ou des défauts de certains isotopes dans certains cristaux d’âges donnés, d’en déduire bien des choses sur les dates de formation des structures planétaires. On peut ainsi dater la formation du noyau de la Terre mais aussi quand l’océan magmatique à l’origine de la croûte lunaire s’est refroidi en surface.

    Dans le travail mené par les chercheurs de l’université de Cologne, il a principalement été utilisé le fait que l’isotope hafnium-182 se désintègre en tungstène-182. Et que cette désintégration radioactive n’a pu durer que pendant les 70 premiers millions de l’histoire du Système solaire.

    Les roches rapportées, notamment des bassins lunaires, ont permis d’étudier des laves bien datées provenant de la fusion de roches mises en place lors du refroidissement de l’océan magmatique existant au tout début de l’histoire de la Lune. En combinant les données issues d’expériences de pétrologie pour la formation des roches avec les modèles de refroidissement de la Lune, il a été conclu que la seule façon de rendre compte des observations était d’accepter une formation très précoce de la Lune et pas de 30 à 200 millions d’années après le début de la formation du Système solaire. Des chiffres souvent avancés depuis un certain temps, avec une forte préférence pour les valeurs hautes de l’intervalle.

    https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/lune-lune-plus-agee-quon-ne-pensait-53161/#xtor=RSS-8


  • Animateurs

    Cet article me fait penser a une conférence que j’ai vu cette semaine par une meuf de la NASA, qui bosse sur le passé de Mars.

    C’était un peu technique (et surtout j’y connais rien du tout!) mais de ce que j’ai compris ils bossent sur les dépots sédimentaires et les couches géologiques de Mars qui remontent jusqu’a il y a au moins 4 milliards d’années, et tentent de comprendre en détail les processus géologiques qui sont survenus sur Mars. Apparemment dans leurs travaux ils ont pu observer l’influence des fortes oscillations de l’obliquité et de l’excentricité de la planete sur son environnement (oscillations beaucoup plus fortes et variables que pour la Terre), et surtout ils ont pu observer dans les sédiments les nombreux changements climatiques vécus par Mars.

    Enfin bref, ce sont surement des trucs hyper connus deja mais moi j’ai découvert ca cette semaine, et j’avais jamais vraiment réfléchi avant aux différentes “configurations” des autres planetes du systeme solaire, et comment ces configurations influencent les variations geologiques/climatiques de ces planetes de facon totalement différentes comparées a la Terre. Ca doit etre passionnant de bosser sur ca! Tellement de parametres a prendre en compte, la prise de tete! :nerdz:



  • Alors qu’il suffit de demander gentiment aux martiens :huh:


  • Animateurs

    Ah ben tiens justement, l’histoire “géologique” de Mars est abordée dans Futura Sciences cette semaine

    e590c35bd6_50153486_strathdon-curiosity-mars.jpg

    "L’histoire de l’eau sur Mars fut plus compliquée qu’on ne le pensait

    Début juillet, l’astromobile et son équipe sont restés en admiration devant « Strathdon », une magnifique roche feuilletée qui épelle le passé humide de la Planète rouge ; un passé qui apparement fut bien plus agité qu’on ne l’imaginait. Ici, « il n’y avait pas simplement un lac statique », a expliqué Valerie Fox, de Caltech, qui s’est intéressée à cette roche et au 22e trou creusé dans le sol martien par le rover. Tout suggère que le vent et de l’eau en mouvement ont façonné cet endroit."

    https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/curiosity-curiosity-sept-ans-exploration-mars-surprenantes-nouvelles-decouvertes-77137/#xtor=RSS-8


  • Admin

    @Silmaril si la géologie des planète t’intéresse il y a eu une émission sur France Inter il y a quelques jours qui avait pour sujet Pluton : https://www.franceinter.fr/emissions/le-temps-d-un-bivouac/le-temps-d-un-bivouac-08-aout-2019
    Il a été question de sa géologie vers la fin de l’émission et si je ne dit pas d’ânerie l’invité expliquait qu’il y aurait là-bas des éruption de glace, car la planète est très froide mais pas dépourvue de technique des plaques.



  • @Ratonhnhakéton a dit dans La Lune est plus âgée qu'on ne le pensait :

    […] mais pas dépourvue de technique des plaques.

    Tectonique.

    :sleep: De rien.



  • @Ratonhnhakéton a dit dans La Lune est plus âgée qu'on ne le pensait :

    car la planète est très froide mais pas dépourvue de technique des plaques.

    Ca a pas perdu son statut de planète, Pluton?


  • Admin

    @aurel a dit dans La Lune est plus âgée qu'on ne le pensait :

    @Ratonhnhakéton a dit dans La Lune est plus âgée qu'on ne le pensait :

    […] mais pas dépourvue de technique des plaques.

    Tectonique.

    :sleep: De rien.

    Merci.

    @Stabban a dit dans La Lune est plus âgée qu'on ne le pensait :

    @Ratonhnhakéton a dit dans La Lune est plus âgée qu'on ne le pensait :

    car la planète est très froide mais pas dépourvue de technique des plaques.

    Ca a pas perdu son statut de planète, Pluton?

    Si, elle fait maintenant partie des planètes naines.