19 septembre: Europa League ⚽
20 septembre → Criminal - Saison 1 (Netflix) 📺
20 septembre : First Wives Club - 1x01 📺
20 sept 2019 → Zelda :Link’ Awekening🎮

Google change son algorithme pour ne plus associer d’office les femmes non-blanches au porno


  • Admin

    Les recherches Google sur des jeunes femmes noires ou asiatiques renvoyaient vers des sites pornographiques. Ce n’est désormais plus le cas.

    Google a enfin fait le ménage dans ses résultats de recherche. Après avoir banni les résultats pornographiques qui s’affichaient en premier lorsque l’on tapait le mot « lesbienne », le moteur de recherche a fait de même avec d’autres termes comme « jeune femme noire » et « jeune femme asiatique », a remarqué sur Twitter la développeuse Jill Royer ce vendredi 19 juillet.

    L’intéressée a constaté que les recherches ne renvoyaient plus d’office vers des sites ou contenus pornographiques. Numerama l’a observé dans l’onglet regroupant toutes les recherches ainsi que dans l’onglet images.

    .@SEO_lesbienne Apparemment, notre victoire est encore plus large ! La recherche “jeune femme noire” donnait des résultats pornos il y a peu de temps encore…

    À noter, les mêmes problèmes restent que pour “lesbienne”, les résultats vidéos sont toujours pornos par exemple. pic.twitter.com/fwH6MlLSoM
    — Jill Royer (@JillRoyerFI) July 19, 2019

    Des femmes hyper-sexualisées

    La députée Danièle Obono avait soulevé le problème des résultats de recherche discriminants fin juin lors de débats sur la haine en ligne. Elle expliquait alors que la recherche « jeune femme noire » renvoyait vers des sites pornographiques. Il en allait de même pour « jeune femme asiatique ». Cela contribuait à hyper-sexualiser les femmes non-blanches et renforcer des clichés racistes.

    Les biais algorithmiques, ce sont ces calculs qui associent les mots “jeune femme noire” par ex. à des sites pornographiques.
    Ils sont à la base de la propagation de #discriminations & de haine sur internet.
    Mais pour la rapporteure ce serait hors sujet de la #PPLCyberHaine 😤😱 pic.twitter.com/ZLydXJuDkc
    — Députée Obono (@Deputee_Obono) June 20, 2019

    Depuis quelques heures, Google semble avoir modifié son algorithme pour éviter ce biais. On tombe sur des articles de presse ou des liens vers des banques d’images de jeunes femmes non-blanches.

    Elle l’a également fait avec le terme « lesbienne » qui renvoyait vers des sites pornographiques, comme on vous l’expliquait en avril dernier.

    Un défi permanent pour Google

    Les résultats pornographiques ne renforcent pas seulement les clichés. Ils empêchent aussi les internautes de se renseigner sur des sujets. Avant que Google ne modifie son algorithme, il était particulièrement difficile de trouver des informations sur l’actualité qui concerne les droits des lesbiennes par exemple.

    Les biais liés à l’algorithme sont un réel défi pour Google et les autres entreprises. En juin, un dirigeant de la multinationale de passage à Paris nous avait précisé qu’il ne s’agissait pas simplement de réécrire les résultats.

    […]

    Article complet : https://www.numerama.com/politique/534655-google-change-son-algorithme-pour-ne-plus-associer-doffice-les-femmes-non-blanches-au-porno.html



  • Mouais. Quand tu tapes “grosse chienne sodomie” tu tombes toujours sur des films de cul. Rien sur l’aspect intellectuel de la chose, ni sur le choix des huiles essentielles à diffuser pour améliorer l’expérience utilisateur durant l’acte :blase:



  • Faudrait que Google fasse le même travail pour les termes grosse chienne et chatte mouillée.
    On veut voir des animaux