15 octobre : Arrow (8x01) 📺
15 octobre : The Purge (2x01) 📺

Un projet de loi pour "en finir avec les abandons massifs" d'animaux


  • Admin

    Plus de 200 députés de tous bords assurent dans une tribune vouloir déposer un projet de loi pour lutter contre les abandons d’animaux domestiques.

    La France est championne d’Europe des abandons d’animaux. Une situation qui n’est plus tenable pour 240 parlementaires dont Loïc Dombreval (LREM), président du groupe d’étude sur la condition animale à l’Assemblée nationale, qui ont publié le 29 juin 2019 dans le Journal du Dimanche une tribune nommée “Un animal ne se jette pas”.
    Vers une stérilisation des chats ?

    Manifestement, le durcissement pénal de la sanction de l’abandon - deux ans de prison et 30.000 euros d’amende - n’a pas obtenu l’effet escompté”, déplorent les signataires. S’ils reconnaissent que l’identification des chiens et des chats est “la principale mesure de prévention de l’abandon”, ils regrettent son “efficacité relative” car son absence ne conduit finalement à aucune sanction. Selon les parlementaires, il serait bon de s’inspirer du modèle belge concernant la stérilisation des chats afin d’éviter notamment l’abandon de portées entières. Ils remettent également en question la vente des animaux : leur présence “en vente dans des rayons et les facilités de paiement proposées les assimilent à des biens de consommation et génèrent des achats irréfléchis qui favorisent l’abandon. Les parlementaires souhaitent déposer une proposition de loi “pour en finir avec les abandons massifs”.

    60.000 animaux abandonnés durant l’été

    Pour sa nouvelle campagne de sensibilisation contre l’abandon, la Fondation 30 millions d’Amis a diffusé en juin 2019 un clip rappelant que la France est le pays européen en tête concernant cette triste pratique. Selon elle, 100.000 animaux seraient abandonnés chaque année dont 60.000 durant l’été ! “Cet acte choquant n’est pas l’apanage d’une classe sociale ni d’individus particuliers : il concerne malheureusement notre société toute entière”, précise-t-elle.

    Source : https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/chiens/un-projet-de-loi-pour-en-finir-avec-les-abandons-massifs-d-animaux_135113



  • Perso jvais adopter un ptit chat trop choupinou dont la portée a été abandonnée dans un carton et je dois le faire stériliser et identifier, c’est une condition d’adoption et je trouve ça bien :cesara:

    Mais jamais je l’abandonnerai mon chou d’amour :wiiii: :cryy:



  • Et d’un, je n’en abandonne pas massivement, un seulement et de deux, c’est pas un abandon, c’est un retour à la nature. Retourne voir tes amis les animaux dans la forêt (landaise) petit chat (norvégien) ❤

    Bon plus sérieusement, je le garde mon chat (même si un jour il voudra (re)voir ce qu’il se passe trois étages plus bas) mais cette sensiblerie m’agace. Alors que le sujet de la biodiversité revient sur le devant de la scène, que certains animaux sauvages locaux sont désormais considérés comme nuisibles avec un plan d’abattage, on ne dit rien sur le fait qu’il y a trop d’animaux domestiques en France.

    Les chats et les chiens errants, c’est une calamité pour la biodiversité, ça bouffe tous les petits animaux et “stérilise” le patelin. C’est un plan d’abattage de ces animaux en liberté qu’il faudrait faire, limiter le nombre de bestiole par foyer, qu’ils soient systématiquement stérilisés/tatoués, quitte à rentrer chez les gens pour le vérifier, etc.

    J’ai un problème avec les animaux domestiques. Pas mon animal domestique, j’ai toujours eu un chat mais entre temps, j’ai pris du recul et je trouve que cette pratique est anormale. Avant les animaux domestiques avaient un rôle, éliminer les souris, guider le troupeau, assister à la chasse, etc. Mais là c’est un loisir, un mobilier sensitif, un réceptacle de transfert de misère affective, un signe extérieur de richesse pour certains, etc. Du superfétatoire, du parasitisme auto-infligé, un ténia en plus affectueux. Je ne supporte pas non plus la différence de traitement entre les animaux sauvages et les domestiques et ceux destinés à l’alimentation. Les domestiques ne méritent pas ce traitement de faveur. Ou plutôt les autres, notamment les sauvages, ne méritent pas ce déni. Un nid de chatons ? Comme on n’a pas le droit de le gérer nous même il faut appeler un dératiseur ou un véto pour s’en débarrasser, comme pour un nid de frelons asiatiques ! C’est la même salade.



  • J’ai un chat, il bouffe tout ce qu’il croise sauf les hérissons et les sangliers. Sur les 5 nids hirondelles de la maison, je dirais que pour chaque couvée, il décime les 3/5eme des petits quand ils font leurs premiers vols… Et ça ce n’est que pour les hirondelles. J’ai donc proposé aux enfants qui sont des animalistes convaincus d’euthanasier minou pour sauver la biodiversité. Ils ne veulent pas. C’est plein de contradictions les gosses.



  • Moi le premier xD

    J’ai un chat, j’en ai hérité serait plus juste. Je me console en disant que le truc le plus vert qu’il ait vu, c’est mon ficus. Et qu’il protège la maison une fois par an contre une souris qui a grimpé jusqu’au 3ème étage. Mais même s’il avait accès à la nature, je le cajolerais… Ceci dit, dès qu’il clamse, c’est fini pour moi les animaux domestiques, c’est du non-sens.



  • Momo d’amour restera avec moi jusqu’à la fin :angry2:

    Je suis contente d’avoir Ciboulette avec nous, que j’avais trouvé dehors et qui était en train de mourir de faim, je me suis rendue compte qu’on peut aussi adopter des chats adultes et qu’ils sont tout aussi attachants que des chatons. Je pense refaire ça si un jour j’ai envie d’un autre chat. Je veux pas adopter tous les chats du quartier non plus mais ça me fait tellement mal au coeur quand j’en vois un tout seul.



  • Nous notre chatte nous abandonne elle va voir ailleurs. Elle revient 5 minutes à la maison et se casse. On théorise qu’elle a une seconde vie chez des voisins. 😞


Log in to reply