Érotisme culinaire


  • Admin

    alt text

    On a tous un rapport particulier avec certaines odeurs, certaines saveurs. Un plat qui nous a procuré de vives émotions gustatives, des sourires,… Oui, la cuisine est capable de reproduire ces moments d’amour entre l’homme et la Terre, que d’aucuns appelleraient de l’érotisme.

    Je vous propose donc de narrer ici vos souvenirs de saveurs enchanteresses, ces moments où vos papilles ont été porteuses de sentiments.


  • Team

    Ce message a été supprimé !

  • Présidente du Reboot et des endives

    Une fois après un régime de deux mois, j’ai mangé une fraise tagada discount. Une explosion de saveur ! Le meilleur bonbon de ma vie :bave:



  • @Suspi a dit dans Erotisme culinaire :

    Oui, la cuisine est capable de reproduire ces moments d’amour entre l’homme et la Terre, que d’aucuns appelleraient de l’érotisme.

    Je vous propose donc de narrer ici vos souvenirs de saveurs enchanteresses, ces moments où vos papilles ont été porteuses de sentiments.

    La bouffe, rarement chez moi j’ai l’impression. Par contre, le pinard, surtout à partir de la 3ème bouteille est très porteur de sentiments :sleep:


  • Présidente du Reboot et des endives

    De toutes façons j’évite de manger avec le sexe pour pas avoir des bruits bizarres dans le ventre ou revomir sur mon partenaire. :gne:


  • Admin

    En vrai, j’ai ouvert ce topic pour raconter ma vie, donc je commence :mrgreen:

    C’est très con mais j’ai acheté un frigo ce week-end donc aujourd’hui j’ai fait des “vraies” courses pour la première fois depuis 2 mois. Et là, j’avais l’impression de tout redécouvrir, comme un enfant.
    J’ai commencé par considérer les légumes, mais j’ai préféré me diriger vers la viande car c’est ce qui allait conditionner le reste de mes achats. Je regarde la viande rouge mais je n’en achète presque plus. Je passe devant le rayon hallal sans y prêter attention. Et là, la magie opère : deux cuisses de lapin sont derrière la vitre. Elles sont lisses, elles sont belles. En les voyant, je les imagine dans une poêle, en train de colorer doucement sur un trait de beurre salé. Je déglace à la bière blanche, je rajoute de la moutarde à l’ancienne, et je visualise le résultat en train de mijoter paisiblement.

    Et là, c’est la révélation. Je me dirige vers l’ail, solide et ferme. L’échalote, craquante, au son mélodieux. J’attrape trois carottes, un cèleri rave, ces légumes sont tous très beaux et j’ai le sourire aux lèvres.
    Et puis, j’arrive face à la coriandre. Elle est attachée en grosses bottes, je me dis qu’il y en a beaucoup trop. Je les attrape pour sous-peser. Elle sent bon. Elle est fraîche. Elle explose aux narines dans un bouquet de nature. Négligeant la quantité et esquissant un grand sourire béat, je mets la botte dans mon panier et je sens ma main : elle a encore l’odeur de la coriandre fraîche. Jamais coriandre n’aura senti si bon. Elle sera la pièce maîtresse de mes cuisses de lapin.

    Voilà, tout ça pour de la coriandre :mrgreen:


  • Team

    Ce message a été supprimé !

  • Admin

    @Honey a dit dans Erotisme culinaire :

    J’ai -1 pour l’image. :abba:

    Oh mais non :lecid: Toi aussi tu as déjà ressenti ce frémissement en ajoutant la pointe de crème fraîche, admets-le !



  • @Suspi c’est pas bon le lapin :sleep:



  • @Suspi la seule cuisine qu’ @Honey fait, c’est mettre des cordons bleus dans une poêle et ça n’a franchement rien d’érotique. Au mieux c’est un coup vite fait dans les toilettes du bar pourri de la gare d’à côté.



  • Bon, ça me donne envie de préparer du riz @jim69 parce que ça se conserve. Pour le temps de cuisson, compter une clé de cidre.


  • Team

    Ce message a été supprimé !


  • @Honey a dit dans Erotisme culinaire :

    Je sais mettre des chips dans un bol aussi :kissing_cat:

    Ca laisse reveur :love_hotel:


  • Team

    Je commençais à bander mais quand j’ai lu cuisse de lapin, ça m’a rappelé ce viol buccal :(



  • Je reviendrai poster ici quand j’aurais retrouvé l’appétit.



  • Ouvrir la bouche quand on a les papilles en érection, est-ce considéré comme une atteinte à la pudeur selon le code pénal ?



  • ça dépend si tu baves



  • 'Tain, j’ai une envie d’escargots en cassolette là tout de suite maintenant, c’est malin…



  • @Suspi a dit dans Erotisme culinaire :

    alt text

    On a tous un rapport particulier avec certaines odeurs, certaines saveurs. Un plat qui nous a procuré de vives émotions gustatives, des sourires,… Oui, la cuisine est capable de reproduire ces moments d’amour entre l’homme et la Terre, que d’aucuns appelleraient de l’érotisme.

    Je vous propose donc de narrer ici vos souvenirs de saveurs enchanteresses, ces moments où vos papilles ont été porteuses de sentiments.

    A chaque fois que j’ai pris mon pied au restau, c’est de la cuisine gastronomique, mais la “vraie”, pas avec les tralala de 3 morceaux de légumes dans une énorme assiette.

    D’ailleurs, quand on se régale ainsi avec mon mari, y a pratiquement pas un mot pendant le repas tellement on apprécie.

    En vrac : des souvenirs de risotto aux asperges, de dessert fondant au chocolat avec coulis menthe (parfait !!!), de pain perdu, soupe de potimarron avec je ne sais plus quoi dedans et des herbes toutes fines délicieuses, de rôti de veau farci, de poêlées de légumes assaisonnées grand miam, d’aile de raie avec sauce fabuleuse, la liste est longue…



  • @aurel a dit dans Erotisme culinaire :

    'Tain, j’ai une envie d’escargots en cassolette là tout de suite maintenant, c’est malin…

    C’est un peu le genre de plat à avoir d’avance au congél, non ?

    Tout comme les saint-jacques, ou du rouget…


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.