Passengers



  • text alternatif

    Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains…

    Vu ? Pas vu ?



  • Vu. Distrayant mais sans plus.

    La faiblesse de se film réside selon moi dans sa trop grande prévisibilité.

    Dés le début on devine que le gars va réveiller une fille (c’est le synopsis de base et y’a quand même Jennifer Lawrence et lui sur l’affiche). On se doute qu’elle va finir par le savoir, lui en vouloir, puis que lui finira par faire rédemption, soit au travers de sa mort ou de sa survie. En gros il n’y a que sur ce dernier point qu’un soupçon d’inconnu subsiste.

    Une solution toute bête pour palier à, pour ré-insuffler un peu de mystère là dedans, ça aurait peut-être été de commencer le film sur la fille qui se réveille, quitte à garder tous les événements antérieurs (le gars tout seul dans le vaisseau) pour un flashback se situant au moment où la fille découvre la vérité.


  • Animateurs

    Je l’avais vu au ciné, j’avais bien aimé.



  • J’étais pas du tout attirer au départ, j’ai mis un temps à cliquer depuis qu’il est dispo sur Netflix. J’avais peur de cet espèce de huit clos, pas beaucoup d’acteur et compagnie. Et en fait je suis agréablement surpris. Je n’ai pas vu le temps passé et l’immersion dans la psyché des personnages est pour ma part réussie.


  • Animateurs

    Moi j’ai beaucoup aimé ce film, une bonne surprise malgré un scenario assez simple!