Pourquoi les piverts n'ont pas mal au crane?


  • Animateurs

    Capture.PNG

    Les piverts se cognent la tête contre les arbres plus de 10.000 fois par jour et pourtant, ils n’ont pas besoin d’aspirine pour faire passer la migraine. Comment font ces oiseaux pour supporter tant de chocs répétés et surtout comment nous en inspirer pour récupérer leur superpouvoir ?

    "La boîte crânienne a une fonction : protéger le cerveau des chocs avec l’extérieur. Elle se doit donc d’être solide. Pourtant, les traumatismes crâniens sont fréquents, et pas uniquement dans les albums d’Astérix. Première cause de mortalité chez le jeune adulte, ils apparaissent le plus souvent suite à un accident de voiture ou à une chute sur la tête lors de la pratique sportive. Ils entraînent parfois des conséquences neurologiques lourdes et ne doivent pas être négligés.

    Mais comment limiter leur occurrence ? La science s’est tournée vers le pivert, un oiseau de nos contrées, qui a la particularité de frapper son crâne sur les troncs d’arbres 12.000 fois par jour pour se nourrir ou communiquer. Il n’y va pas de main morte puisqu’il élance sa tête à la vitesse de 25 km/h, enchaînant dix à vingt rafales, chaque salve étant séparée de 50 ms. Au moment du choc sur le bois, le crâne de l’oiseau subit une décélération de 1.000 g. C’est énorme ! Pourtant, il ne garde aucune séquelle et son cerveau se porte bien. […]"

    Capture.PNG

    "Le crâne des oiseaux a été passé au scanner pour observer de plus près les paramètres microstructurels des os qui le composent. On parle là de leur volume, de leur épaisseur, de leur densité, de leur structure, etc.
    De ces manipulations en est ressortie une modélisation tridimensionnelle de manière à mieux se représenter et mieux éprouver les forces engagées.

    Qu’en ont-ils conclu ? L’impact se propage principalement le long de la partie inférieure du bec et le choc se trouve finalement absorbé à la base de l’organe de la prise alimentaire. La différence de longueur entre la partie supérieure et inférieure du bec est donc un facteur déterminant qui se cumule à une autre propriété du crâne de l’oiseau : des os spongieux qui vont absorber les vibrations. Ceux-ci sont particulièrement retrouvés en arrière de la boîte crânienne et au niveau frontal. Le cerveau, quant à lui, s’en sort indemne. "

    […]

    "Ce travail reste encore très théorique, mais les auteurs espèrent que cela débouchera à terme sur la conception de casques intelligents, de manière à prévenir des traumatismes crâniens. Motards, ouvriers de chantiers ou joueurs de football américain pourraient bénéficier de protections plus efficaces et évidemment bienvenues.

    Mais concrètement, le pivert n’est peut-être pas le modèle animal le plus pertinent. Car un casque à bec ne paraît pas le plus adapté à notre mode de vie… Pour mieux limiter les traumatismes crâniens, peut-être devraient-ils se tourner vers la structure du crâne des buffles ou vers les taureaux, qui n’hésitent pas à s’affronter en se donnant de violents coups de têtes."

    https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/zoologie-science-decalee-piverts-nont-pas-mal-crane-39586/#xtor=RSS-8


  • Animateurs

    @Silmaril a dit dans Pourquoi les piverts n'ont pas mal au crane? :

    Mais concrètement, le pivert n’est peut-être pas le modèle animal le plus pertinent. Car un casque à bec ne paraît pas le plus adapté à notre mode de vie…

    C’est exactement ce que je me suis dit en lisant l’intro de cet article: c’est cool pour les piverts mais en attendant, on a ni bec pour absorber le choc, ni le meme type d’os spongieux dans le crane :lecidacouette: :hihi:

    Hate qu’ils sortent les casques de velo en os spongieux! :faim:


  • Le Club des Vieux

    @Silmaril D’ailleurs est-ce que l’humain ne pourrait pas évoluer dans ce sens ? On est fragile sur ça, pourquoi notre espèce ne s’adapte pas ?


  • Animateurs

    @Maléfique Sur le long terme peut-etre que ca pourrait arriver dans le futur, mais finalement quand on regarde les especes humaines anciennes, on remarque que l’épaisseur du crane s’est plutot réduite au final, au profit de l’expansion du cerveau. On peut pas tout avoir: soit etre solide, soit etre neuneu :lol:

    Et aussi malheureusement l’évolution n’est pas qu’optimisation, il y a une grosse part aussi de hasard dans la sélection des genes.

    Mais qui sait, peut-etre que dans le futur on sera tellement avancés en manip genetique qu’on pourra choisir quels attributs on veut:

    • Tu veux etre quoi quand tu seras grand?
    • Moi je veux avoir une tete de pivert!
    • Non moi je veux une tete de buffle!
      :lol:

  • Le Club des Vieux

    @Silmaril a dit dans Pourquoi les piverts n'ont pas mal au crane? :

    @Maléfique Sur le long terme peut-etre que ca pourrait arriver dans le futur, mais finalement quand on regarde les especes humaines anciennes, on remarque que l’épaisseur du crane s’est plutot réduite au final, au profit de l’expansion du cerveau. On peut pas tout avoir: soit etre solide, soit etre neuneu :lol:

    Et aussi malheureusement l’évolution n’est pas qu’optimisation, il y a une grosse part aussi de hasard dans la sélection des genes.

    Mais qui sait, peut-etre que dans le futur on sera tellement avancés en manip genetique qu’on pourra choisir quels attributs on veut:

    • Tu veux etre quoi quand tu seras grand?
    • Moi je veux avoir une tete de pivert!
    • Non moi je veux une tete de buffle!
      :lol:

    Je prends les ailes des oiseaux moi ! Je laisse la tête de pivert et je porterai un casque :hihi:



  • Je jette un requin sur les piverts! 🦈


  • Animateurs

    @Jackasse a dit dans Pourquoi les piverts n'ont pas mal au crane? :

    Je jette un requin sur les piverts! 🦈

    Et le pivert éclate le requin!! :angry2:

    woodpecker

    emu

    (j’ai bizarrement pas trouvé de gif “pivert vs requin” :hum:)



  • @Silmaril C’est quoi le truc dans le second gif, qui veut un monstre pareil dans sa maison :abba:



  • Ce gif :lolilol:

    Quand on se balade dans les bois et que j’en entends un c’est exactement l’image que j’ai !


  • Animateurs

    @Jackasse On dirait un bébé emeu. Le truc mega flippant, tout droit sorti du Jurassique! :panic:


  • Animateurs

    @Ratonhnhakéton Effectivement, il me semble que c’est un mélange des deux justement: il y a une selection de genes/caracteres propices a la survie de l’espece, mais aussi des mutations genetiques aléatoires qui induisent du coup une part de hasard dans le processus evolutif. Ces mutations peuvent du coup faire perdre des caracteres qui pourtant pourraient etre benefiques a la survie.



  • Je me fais une réfléxion par rapport à ça, avec notre mode de vie industrialisé, il n’y a plus de séléction naturelle dans notre espèce.

    Dans la nature, un animal qui a une génétique bof bof il meurt et ses gênes disparaissent avec lui.
    Nous, quelqu’un de faible sera tellement assisté par la technologie qu’il peut vivre normalement en société et se reproduire, et transmettre sa gênétique pas tip top aux suivants.

    Ces propos sont un peu moche dit comme ça, mais c’est vrai y’a plus vraiment de séléction naturelle chez les êtres humains et ça pourrait sans doute être un problème pour l’espèce à terme.



  • C’est un mec qui se tape violemment la tête contre le mur.
    Un pote débarque tout affolé et tente de le calmer.

    — Mais pourquoi tu fais ça ? Tu vas te fracasser…
    — Bam ! Bam ! Ouais mais si tu savais comment ça fait du bien quand j’arrête.

    (allégorie ce ceux qui ont besoin de se faire du mal pour mieux ressentir le bien-être).