Tout le mois d’août → Pluie d’étoiles filantes : les Perséïdes ☄
27 août → Shenmue 3 🎮
27 août → Control🎮

Et si l’Europe était née dans un village de Haute-Saône ?


  • Admin

    En 1950, Luxeuil-les-Bains a accueilli une réunion diplomatique clandestine. Sous couvert de célébrer le 14e centenaire d’un moine irlandais, les bases de l’Europe ont été jetées.

    Le 23 juillet 1950, à Luxeuil-les-Bains. Les Amis de saint Colomban

    En 1948, Robert Schuman, alors ministre des affaires étrangères, lance l’idée d’une réunion secrète entre des responsables de haut rang de divers pays afin « de se faire des alliés ou de consolider des alliances ». Mais pour cette initiative diplomatique, il n’a pas le soutien de l’Assemblée nationale. De plus, il craint des oreilles ennemies, et notamment soviétiques (la guerre de Corée éclatera un mois avant la réunion). Bref, il exige un secret absolu. « C’était la paranoïa », raconte aujourd’hui Frédéric Burghard, l’actuel maire luxovien. Rien de mieux qu’un faux prétexte, crédible, pour cacher les vraies raisons d’un tel rassemblement.

    Schuman charge alors Gabriel Le Bras du dossier. Ce professeur de droit romain et de droit canonique prend contact avec une de ses anciennes élèves, Marie-Marguerite Dubois, âgée alors de 33 ans. Elle enseigne la philologie anglaise à la Sorbonne. Le Bras, également conseiller au Quai d’Orsay pour les affaires ecclésiastiques, lui explique que Schuman lui a demandé « sous un prétexte quelconque d’organiser une réunion de chefs d’Etat étrangers ou de leurs représentants » pour discuter sous une « couverture de plomb » de sa grande idée, la création de l’Europe. Surgit alors le projet d’organiser un congrès international réunissant érudits, hommes d’Eglise et d’Etat de toutes nationalités pour célébrer le 14e centenaire de saint Colomban. Le président de la République, Vincent Auriol, bien qu’athée, accepte de patronner ces festivités « pour couvrir les pourparlers lourds de conséquences », confiera Marie-Marguerite Dubois en 2009 (elle est morte en 2011), lors d’un long entretien réalisé dans le cadre d’un film sur les débuts de la christianisation de l’Europe.

    Du 20 au 23 juillet 1950, Luxeuil-les-Bains, petite ville thermale, assoupie, à l’entrée sud des Vosges, devient donc le cadre de grandes festivités, marquées par un congrès consacré à la figure de saint Colomban, moine irlandais des VIe et VIIe siècles, qui a parcouru l’Europe pour évangéliser les populations. Avec ses disciples, il créa une soixantaine d’abbayes, dites luxoviennes, en Occident, dont celles de Saint-Gall (Suisse) ou de Bobbio (Italie), dont le monastère inspira à Umberto Eco l’abbaye de son célèbre roman Le Nom de la rose. Au centre de ce système, le monastère de Luxeuil, dont il ne reste rien aujourd’hui, joue le rôle d’une « véritable capitale monastique », comme le qualifie l’archéologue Sébastien Bully. Colomban est le premier à parler de l’Europe comme d’une communauté de peuples – « nous sommes tous membres d’un seul corps » – et non comme d’un territoire, dans deux lettres adressées aux papes Grégoire le Grand et Boniface IV, ce qui lui vaut d’être appelé le « père de l’Europe ».

    C’est donc derrière ce paravent idéal que se tient la réunion voulue par Robert Schuman. Elle a lieu le vendredi à l’Hôtel du Chatigny et rassemble des délégations venues d’Irlande, de Suisse, d’Autriche, du Benelux ainsi que du Vatican, avec le nonce apostolique Roncalli, futur Jean XXIII, et John Brown, délégué de l’ambassade des Etats-Unis à Paris. Alcide De Gasperi, chef du gouvernement italien, grand ami de Schuman et homme de foi comme lui, empêché, a délégué le maire de Bobbio, Mario Mozzi. Le Royaume-Uni, « fort hostile à Schuman », note Marie-Marguerite Dubois, est absent comme l’Allemagne. Le leurre fonctionne, la presse ignore l’événement.

    […]

    Article complet : https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/05/23/et-si-l-europe-etait-nee-dans-un-village-de-haute-saone_5465847_4500055.html



  • Il fût un temps, Luxeuil-les-Bains a été envisagé comme Siège du parlement Européen.

    Mais le bâtiment ne convenait pas en thermes termes de surface et d’infratructures.

    Capture d’écran 2019-06-01 à 00.37.18.png

    Par charité, je tente de sauver ce topic de… :plonge: