Une nationalité européenne ?



  • Benoit Hamon propose l’instauration d’une nationalité européenne. :lol:

    Voila ce qu’il dit :

    C’est une idée qui est née de la campagne actuelle. Ce qui m’a frappé, c’est que le débat est trop technique, limité à des chiffres. Il manque de souffle. Pourtant, la question européenne est née avec la Révolution, elle a été portée par des visionnaires comme Victor Hugo ou encore Aristide Briand. En 1929, ce socialiste pacifiste avait milité pour la reconnaissance d’une nationalité européenne au sein de la Société des Nations (NDLR : l’ancêtre de l’ONU). À un moment où la logique du repli sur soi gagne en puissance, nous remettons cette idée sur la table : nous proposons la reconnaissance d’une nationalité européenne.
     
    Aujourd’hui, il existe une citoyenneté européenne. Mais c’est un statut insuffisant car il ne permet pas d’homogénéiser les destinées des peuples européens et de leur donner des buts communs. Et pourtant, nos points communs sont plus nombreux que nos différences face à des adversaires comme la Chine, les États-Unis ou la Russie qui ne cherchent qu’à nous fracturer.
     
    Cette nationalité européenne permettrait de donner à chaque citoyen de l’Union, quel que soit son pays d’origine, les mêmes garanties en matière de droits humains, sexuels, de fin de vie ou environnementaux. Et pourquoi pas, demain, dans le domaine des droits économiques ou sociaux. Ce droit existe déjà en matière d’interdiction de la peine de mort.
     
    J’ai conscience que cela ne se fera pas dès le 27 mai et nécessitera une longue concertation. Nous faisons cette proposition car elle peut être un point d’ancrage pour unir les peuples et rapprocher les Européens.

    Pour ? Contre ? Bien au contraire ?



  • Effacer le nationalisme pour contrôler encore et toujours plus les peuples avec un pouvoir éloigné géographiquement et même pas vraiment matériel… C’est pour ça que le PS et Hamon ne sont pas des candidats sérieux ça revient à voter Macron



  • Un jour ces imbeciles heureux vont reussir à nous pondre une nationalité terrienne dans leur programme…



  • En cas de nationalité européenne on peut oublier tout notre modèle social. La sécu, l’âge de la retraite, le salaire minimum, on perd toute nos avancees sociales pour faire la moyenne avec les roumains ou je sais pas qui.

    Et bonne chance après pour peser dans les décisions déjà que la rien qu’avec la France c’est l’horreur pour les empêcher de tout niquer (ce pataquès pour le RIP…) alors si c’est toute l’Europe qu’il faut faire bouger laisse tomber.



  • C’est un peu l’objectif. L’Union Soviétique avait bien réussi dans ce domaine, il n’y a aucune raison pour que l’Union Européenne échoue.



  • @Super-Dupont a dit dans Une nationalité européenne ? :

    C’est un peu l’objectif. L’Union Soviétique avait bien réussi dans ce domaine, il n’y a aucune raison pour que l’Union Européenne échoue.

    Si, une. La langue.

    Les états-unis et les URSS ont tous deux réussi leur union, parce que les territoires impliqué ont accepté de tous s’aligner sur la même langue. Ca aide.

    En Europe, ca ne sera jamais le cas.



  • @Peri a dit dans Une nationalité européenne ? :

    @Super-Dupont a dit dans Une nationalité européenne ? :

    C’est un peu l’objectif. L’Union Soviétique avait bien réussi dans ce domaine, il n’y a aucune raison pour que l’Union Européenne échoue.

    Si, une. La langue.

    Les états-unis et les URSS ont tous deux réussi leur union, parce que les territoires impliqué ont accepté de tous s’aligner sur la même langue. Ca aide.

    En Europe, ca ne sera jamais le cas.

    En URSS, les pays avaient tous deux langues officielles, la leur + le russe. Ce n’est pas forcément si éloigné du rapport qu’on a en Europe avec nos langues nationales et l’anglais qui est utilisé quand on souhaite que tout le monde comprenne.
    Enfin, c’est certain que le fait que tout le monde ne parle pas la même langue, comme aux USA, complique la chose.



  • @Braid a dit dans Une nationalité européenne ? :

    @Peri a dit dans Une nationalité européenne ? :

    @Super-Dupont a dit dans Une nationalité européenne ? :

    C’est un peu l’objectif. L’Union Soviétique avait bien réussi dans ce domaine, il n’y a aucune raison pour que l’Union Européenne échoue.

    Si, une. La langue.

    Les états-unis et les URSS ont tous deux réussi leur union, parce que les territoires impliqué ont accepté de tous s’aligner sur la même langue. Ca aide.

    En Europe, ca ne sera jamais le cas.

    En URSS, les pays avaient tous deux langues officielles, la leur + le russe. Ce n’est pas forcément si éloigné du rapport qu’on a en Europe avec nos langues nationales et l’anglais qui est utilisé quand on souhaite que tout le monde comprenne.

    Certes mais la Russie était aussi “le gros morceau” autour duquel tout le machin gravitait. Normal donc que les petits états satellites adapte la langue par défaut.

    Dans le cas de l’Europe, c’est différent. L’anglais apparait plus comme “la langue mondiale”, la plus pratique pour se faire comprendre à l’international. Mais c’est pas pour autant qu’elle sera adoptée par défaut par toute la population des états européens, même en complément de leur propre langue.



  • @Peri a dit dans Une nationalité européenne ? :

    @Super-Dupont a dit dans Une nationalité européenne ? :

    C’est un peu l’objectif. L’Union Soviétique avait bien réussi dans ce domaine, il n’y a aucune raison pour que l’Union Européenne échoue.

    Si, une. La langue.

    Les états-unis et les URSS ont tous deux réussi leur union, parce que les territoires impliqué ont accepté de tous s’aligner sur la même langue. Ca aide.

    En Europe, ca ne sera jamais le cas.

    Je me dis que ce n’est qu’une règle de simplification administrative enseignée à l’école mais que les particularismes linguistiques nationaux, régionaux et locaux n’ont pas disparu pour autant. Ça prend du temps pour remplacer une langue dans les us et coutumes, et l’Union Soviétique n’a pas eu ce temps. Tandis que l’union Européenne est installée pour 2000 ans minimum, c’est pour ça qu’on ne peut pas la quitter, et qu’en 2000 ans, la langue administrative aura pris le dessus sur les autres sans que ça ne se remarque à l’échelle d’une vie. J’opte pour le plus fort: l’allemand.


Log in to reply