Quel avenir pour les réseaux sociaux?



  • Voilà voilou, vous pensez quoi du boom des réseaux sociaux? De l’utilisation de nos données? De l’émergence du big data? L’accessibilité à nos données personnelles?
    Est-ce que c’est plutôt positif car ça permet de cibler l’utilisateur et lui propose ce qu’il veut ou c’est plutôt inquiétant puisque ça donne l’impression d’être suivi?



  • J’imagine que de plus en plus de choses vont se faire via les réseaux sociaux : évènements, politique, travail … bref, les interactions humaines réelles sont et vont être “parallélisées” voire organisées par les interactions humaines virtuelles.

    Quant à l’utilisation des données pour faire du push marketing d’annonces ciblées, c’est déjà le présent : les sociétés sont juste en voie d’optimisation. Personnellement, ça me soûle un peu. Le modèle économique de “l’utilisateur est un produit que l’on vend à des annonceurs” ne me plait pas forcément. Je préfère un utilisateur/client qu’un utilisateur/produit. Ou alors, il y a le modèle non rentable mais utile de l’utilisateur/contributeur.

    Ce qui va évoluer, ce sont les interactions virtuelles : on est encore beaucoup dans le textuel. Le vocal et le visuel sont déjà bien présents (Skype, Whatsapp, IMO, Webex, etc.), mais souffrent encore de la “Qualité de Service” des infrastructures et protocoles. Ce qui fera peut être un jour la “rupture” ce sera le visuel 3D (why not ?) … mais pour ça, peut être des interfaces adaptées qui ne génère pas de “décalage des sensations” (le sens vue 3D n’étant plus corrélée avec d’autres sens comme l’équilibre)



  • Je vais peut-être passer pour un vieux con (et pourtant j’ai que 22 ans xD), mais moi l’avenir avec les réseaux sociaux me fait peur. J’ai désactivé tout ceux que j’avais sauf Twitter pour suivre l’actualité et les personnalités que je veux suivre, mais je ne parle pas de ma vie privée. Je commence à trouver ça de plus en plus malsain cet étalage des vies privées de tout le monde, et même d’ados qui s’y mettent de plus en plus jeunes. Je sais pas, j’avais l’impression d’être fliqué / observé constamment, et l’idée qu’on puisse trouver des traces et photos de moi sur internet je ne le supportais plus. Et quand je vois ce que les autres font sur les réseaux sociaux, ça confirme bien ma position.

    L’idée de base était bonne, Facebook Twitter et cie sont des puissants outils pour communiquer s’informer et rester en contact, mais peuvent être aussi des puissants outils pour de mauvais agissements. Pour l’instant je ne sais pas mais je suis inquiet pour l’avenir quand même.



  • @Anar J’ai un compte Diaspora et je l’utilise pas … :blushing:




Log in to reply