Tout le mois d’août → Pluie d’étoiles filantes : les Perséïdes ☄
27 août → Shenmue 3 🎮
27 août 2019 → Control🎮

Devrai-t-on supprimer le droit de votes des expatriés ?



  • Bonjour, je voudrais parler ici d’une réfléxion personelle que je me fait depuis quelques temps et qui risque d’ailleurs de faire couler un peu d’encre vu que je sais qu’il y a ici même sur ce serveurs des personnes qui sont dans ce cas la.
    Sujet sensible, je sens que ça va barder et que je peux potentiellement m’en prendre plein la gueule, au cas ou ça tourne mal je me réserve le droit de prendre la fuite.


    Préambule sur l’origine de la réflexion :

    Voila une capture d’écran d’un reportage de M6 sur un français parti s’expatrier à Toronto parce que c’est un start-upper jeune et dynamique et que tu comprends la France c’est pas assez bien pour les entrepreneur.
    text alternatif
    (vous voyez le genre de personne)

    Voici le sujet de arret sur image dont c’est issu et qui a grandement inspiré ma réflexion.
    https://www.arretsurimages.net/chroniques/plateau-tele/decapotables-rouges-et-piscines-la-vie-revee-des-expatries-de-m6


    Assertion :

    Quand on décide soit même de quitter la France, le pays qui nous a tout donné : une éducation obligatoire jusqu’à 16 ans et gratuite jusqu’au bac, une couverture santé en béton armée, etc… pour aller tenter l’aventure ailleurs, aux Etats-Unis, à Londres, ou ailleurs…

    Est-ce qu’on est encore légitime à participer aux délibération de la vie de la cité dans laquelle on n’habite plus ?

    J’en doute.

    Quand on quitte un pays, on ne subit pas les décisions du pouvoir en place dans le pays ou l’on ne vit plus.

    Les réformes du droit du travail, de l’économie ou de l’organisation interne du pays en général, quand on y habite pas, on ne les subit pas, c’est comme ça.
    Cela ne nous concerne pas, alors d’ou on s’exprime à ce sujet avec le même poids que ceux qui sont concernés ?

    Le français expatrié à Toronto n’a sa vie aucunement influencée par le gouvernement français, ou en tout cas très peu. C’est l’organisation de son pays d’acceuil (le Canada) qui va impacter sa vie au quotidien car c’est la qu’il vit, qu’il travaille et qu’il consomme.

    Par extension, quelqu’un qui vit en France devrait avoir le droit de participer à une éléction, même sans nationalité française. L’étranger vivant en France a même plus de légitimité à participer qu’un français de naissance qui ne vit plus dans le pays à mes yeux, car la direction que prends le pays le concerne directement. Lui il vit, travaille et consomme en France, ça le concerne, directement.

    Est-ce scandaleux de penser comme ça ?
    Franchement, je crois pas, moi les décisions du gouvernement français je les subit de plein fouet, eux les subissent de manière très très indirecte. A cette aune, je vois pas pourquoi leur avis compterais autant que le miens.

    Ils se sont cassés car c’était pas assez libéral, pas assez bienveillant pour les start-upper entrepreneurs soumis au monde de la compétition permanente. C’est bon, ils ont trouvé leur el dorado libéral, qu’ils aillent au bout de leur choix de vie, qu’ils nous laissent tranquilles ça ne les concerne plus ce qui se passe ici.

    Eventuellement ça les concernera à la retraite si ils décident de finir leurs vieux jours ici. Ou sinon quand ils tombent malade ou la, curieusement, ils souviennent toujours que le système français qui les a fait fuir finalement il est bien utile pour se soigner sans vendre la maison.



  • Je suis pour le fait de pouvoir voter dans le pays où on réside et de ne plus voter dans celui où on n’est plus


  • Admin

    /HS
    Il y a une belle faute dans le titre “Devrait-on…”.



  • @Carcha a dit dans Devrai-t-on supprimer le droit de votes des expatriés ? :

    Ils se sont cassés car c’était pas assez libéral, pas assez bienveillant pour les start-upper entrepreneurs soumis au monde de la compétition permanente.

    Parce qu’un expat est forcement un start-upper ultra libéral ?

    Il n’existe vraiment aucune autre raison de quitter la France ?



  • Ce n’est pas un peu réactionnaire comme mode de pensée ? Un territoire, un bulletin de vote ? On est ailleurs, pas de bulletin de vote ? N’est-on français que quand on est sur le territoire de la France ?



  • Pas d’avis à chaud tout de suite maintenant.

    Effectivement, pour un expat qui ne suit plus les actus et ne participe plus intrinsèquement aux activités de son pays d’origine on peut se poser la question sur la pertinence de son bulletin…

    Mais c’est pas le cas de tous, certains peuvent conserver le lien même à distance comme @Super-Dupont par exemple (et probablement d’autres ici) en se tenant régulièrement informés, ou via leurs activités pros en lien avec leur bercail.

    Maintenant, pas question de faire du cas par cas en plus d’être impossible à appliquer. Le droit de vote reste le même, applicable à tous.



  • @Carcha a dit dans Devrai-t-on supprimer le droit de votes des expatriés ? :


    Est-ce qu’on est encore légitime à participer aux délibération de la vie de la cité dans laquelle on n’habite plus ?

    J’en doute.

    Quand on quitte un pays, on ne subit pas les décisions du pouvoir en place dans le pays ou l’on ne vit plus.

    Les réformes du droit du travail, de l’économie ou de l’organisation interne du pays en général, quand on y habite pas, on ne les subit pas, c’est comme ça.
    Cela ne nous concerne pas, alors d’ou on s’exprime à ce sujet avec le même poids que ceux qui sont concernés ?

    Le français expatrié à Toronto n’a sa vie aucunement influencée par le gouvernement français, ou en tout cas très peu. C’est l’organisation de son pays d’acceuil (le Canada) qui va impacter sa vie au quotidien car c’est la qu’il vit, qu’il travaille et qu’il consomme.

    Si un gouvernement décide de supprimer le droit de vote à des citoyens français sous prétexte de géolocalisation, de consommation, de travail, de choix de vie, alors ok, c’est son job d’inventer des nouvelles règles, contraintes, obligations, interdictions et faire chier le monde^^



  • @Peri a dit dans Devrai-t-on supprimer le droit de votes des expatriés ? :

    @Carcha a dit dans Devrai-t-on supprimer le droit de votes des expatriés ? :

    Ils se sont cassés car c’était pas assez libéral, pas assez bienveillant pour les start-upper entrepreneurs soumis au monde de la compétition permanente.

    Parce qu’un expat est forcement un start-upper ultra libéral ?

    Il n’existe vraiment aucune autre raison de quitter la France ?

    En lisant le titre j’ai pensé aux humanitaires. Les salauds, ils consomment ailleurs et travaillent souvent pour des organisations étrangères. Après j’ai vu que j’étais concerné suite à un qote. Du coup mon état d’esprit change et j’ai trouvé la raison pour laquelle j’ai le droit de vote à l’élection nationale de l’exécutif en france: j’ai acheté une voiture du groupe PSA j’ai un passeport français et la nationalité française.



  • @Super-Dupont a dit dans Devrai-t-on supprimer le droit de votes des expatriés ? :

    Après j’ai vu que j’étais concerné suite à un qote. Du coup mon état d’esprit change […]

    Je t’ai poqué comme expat qui suit l’actu française de ce que j’en lis, me suis-je mal exprimé qui puisse t’offenser ?



  • @aurel a dit dans Devrai-t-on supprimer le droit de votes des expatriés ? :

    @Super-Dupont a dit dans Devrai-t-on supprimer le droit de votes des expatriés ? :

    Après j’ai vu que j’étais concerné suite à un qote. Du coup mon état d’esprit change […]

    Je t’ai poqué comme expat qui suit l’actu française de ce que j’en lis, me suis-je mal exprimé qui puisse t’offenser ?

    Non, je ne suis pas offensé par ton quote. Tu n’y es pour rien dans la diffusion d’idées nauséabondes de journalistes de M6.



  • Manquerait plus que ça, je fuis cette chaîne à pubs & sensations comme la peste.



  • Mais j’avoue qu’il y a quelque chose de scandaleux dans l’élection à venir des Européennes: comment se fait il que les expatriés français, qui largement votent à droite et LREM, ayant leur lieu de résidence dans un autre pays de l’ UE que la France, ont le droit de voter 2 fois? En France à l’ambassade et dans la commune de leur pays d’expatriation.



  • @Carcha a dit dans Devrai-t-on supprimer le droit de votes des expatriés ? :

    Quand on quitte un pays, on ne subit pas les décisions du pouvoir en place dans le pays ou l’on ne vit plus.

    On subit directement comme indirectement car on a de la famille dans le pays. Et même l’ambassade de mon pays près le pays où je reside now, est contrôlé par les chef de mon pays. C’est eux qui nomment l’ambassadeur et font les lois



  • Ce qu’il faut bien voir c’est qu’n tant que résident en France, je vit, je travaille, je consomme en France.

    Quand je suis dans la rue je suis soumis aux lois de la république française.
    Quand je travaille je participe au PIB du pays.
    Quand je consomme je paye 20% de TVA sur tout ce que j’achète.

    L’expatrié est soumis aux lois de son pays d’acceuil.
    Quand il travail il participe au PIB du pays d’acceuil.
    Quand il consomme, il paye les taxes en vigueurs de son pays d’acceuil.

    Vous voyez bien le biais.
    je suis impacté par la politique française, lui non.

    Quel que soit son mode de pensée d’ailleurs, la plupart sont libéral mais ça peut être un communiste c’est la même chose.

    Du coup je suis désolé mais le mec qui vit en Californie, qui y travaille, qui y consomme, et qui a vraisemblablement aucune intention de revenir, il est pas concerné alors d’ou est ce que son vote compte autant que le mien ? Pourquoi mon vote compte pour 1 alors que ça me concerne, et lui qui n’est plus concerné son vote compte quand même pour 1 ?

    La seule exception que je peux envisager c’est un expatrié dans un pays d’europe qui vote à l’éléction européenne, la ok ça le concerne, les décisions du parlement européen vont l’impacter autant que moi donc il a légitimité à voter dans le scrutin (mais une seule fois, soit dans le scrutin français soit dans le scrutin du pays d’acceuil, pas les deux !).



  • Il est bien possible que l’expat ne vote pas. La participation aux élections est en baisse régulière, j’imagine que chez les expatriés, loins du pays et non impactés par la campagne électorale, c’est encore plus marqué. Si la question se pose, je crois qu’elle concerne un pourcentage très marginal des votes exprimés, un pourcentage qui ne fait probablement pas basculer à lui seul une élection.



  • Après je pense qu’il y a aussi une question d’échéance dans l’histoire.

    Le gars ou la fille qui est expat à l’étranger mettons pour un CDD d’un an, a selon moi toute légitimité à voter pour des questions de son pays d’origine, puisqu’il sera à nouveau soumis à ses règles dans un an.

    D’ailleurs je me demande, c’est possible de cumuler 2 cartes de votes, celle de son pays d’origine et celle de son pays hôte ? Ou bien adopter l’une revient automatiquement à invalider l’autre ?



  • @Carcha a dit dans Devrai-t-on supprimer le droit de votes des expatriés ? :

    Quand on décide soit même de quitter la France, le pays qui nous a tout donné : une éducation obligatoire jusqu’à 16 ans et gratuite jusqu’au bac, une couverture santé en béton armée, etc…

    :lolilol: merci pour ce fou rire! Faut arrêter cette vénération pour la France, c’est qu’une puthe qui s’offre toujours au plus offrant :snob:



  • @Peri a dit dans Devrai-t-on supprimer le droit de votes des expatriés ? :

    Après je pense qu’il y a aussi une question d’échéance dans l’histoire.

    Le gars ou la fille qui est expat à l’étranger mettons pour un CDD d’un an, a selon moi toute légitimité à voter pour des questions de son pays d’origine, puisqu’il sera à nouveau soumis à ses règles dans un an.

    D’ailleurs je me demande, c’est possible de cumuler 2 cartes de votes, celle de son pays d’origine et celle de son pays hôte ? Ou bien adopter l’une revient automatiquement à invalider l’autre ?

    moi je peux voter dans 3 pays 😎



  • @Nabilla En même temps t’as payé ton école publique ? Tu payes ton docteur conventionné ? Tu payes 10 000€ à chaque fois que tu passes aux urgences, non.
    Donc il ne s’agit pas de vénération, mais d’être conscient qu’on a reçu et qu’on décide de ne pas rendre en retour.



  • Il y a les expatriés qui ont leur lieu de vie hors territoire national. Ceux la payent leurs impôts dans leur pays d’expatriation, ne bénéficient d’aucune allocation sociale française. Ils votent localement sur leur lieu de résidence. Seuls les votes à la présidentielle Francaise et aux deputés des francais de l’étranger (ainsi que celui aux européennes mais là j’ai déjà expliqué l’arnaque pour gonfler les score des libéraux Européistes qui vont voter, et le feront 2 fois) leurs sont accordés.
    Et il y a les expatriés “détachés” comme les travailleurs humanitaires, qui bossent régulièrement sur des missions à durée déterminée, qui gardent leur lieu de résidence en France. Eux peuvent voter à toutes les élections françaises.

    En aucune manière, le droit de vote n’est lié à la capacité de consommation sur le territoire français mais à la nationalité de la personne et son lieu de résidence principale.

    Vouloir interdire de vote une categorie de citotens pour des raisons mercantiles et de consommation est une dérive ultra-libérale à laquelle je n’adhère pas du tout.


Log in to reply