Quant à l’opposition qui joue les vierges effarouchées, elle nous prend pour des andouilles. Elle voulait le 49-3, c’est la raison pour laquelle elle a déposé ses 22.000 amendements tous plus absurdes les uns que les autres. Pour elle, c’était le seul moyen de re-dynamiser le combat. Le gouvernement, j’en suis sûr, connaissait le piège dans lequel on voulait le faire tomber. Il a pesé le pour et le contre et il en a tiré la conclusion qu’il fallait entrer dans cette ultime bataille souhaitée par l’opposition car il a jugé que désormais il était en situation de l’emporter. On va voir ce qu’il va se passer, qui va gagner cet ultime bras de fer. C’est le dernier round.