L’humidité, les rats, les tiques, les punaises, les poux, sans compter l’odeur des torches à bandelettes imbibées d’huile de baleine, qui brûlaient en permanence … Il a vécu l’enfer le pauvre Carlos. Il parait qu’il a échappé de peu au supplice de la roue.